Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Dautzenberg : “Ce sont les vapoteurs qui convertissent les fumeurs, et non l’inverse”

Dautzenberg : “Ce sont les vapoteurs qui convertissent les fumeurs, et non l’inverse”

    Annonce
L'absence de données toxicologiques justifie l'interdiction de vaper sur les lieux de travail selon l'INRS.

Les lieux de travail clos sont visés par l’interdiction de vaper en France.

Le plan anti-tabac annoncé la semaine passée par la minstre de la Santé Marisol Touraine n’a pas vraiment éclairci ce que nous savons de l’encadrement de la cigarette électronique dans le monde professionnel.

En effet, le projet dévoilé évoque l’interdiction du produit dans des “espaces clos collectifs de travail“, notion “un peu floue” selon Bertrand Dautzenberg, spécialiste de pneumologie et interlocuteur privilégié des médias pour les questions liées à l’e-cigarette.

Les entreprises n’ont pas forcément attendu l’établissement de règles claires dans ce domaine puisque nombre d’entre elles a déjà prohibé le vapotage. Alors comment vont réagir les utilisateurs de cigarettes électronique dans ce cas ?

On pourrait penser qu’il serait néfaste pour eux d’être stigmatisés et qu’ils pourraient être amenés à replonger dans le tabac comme le défend souvent l’AIDUCE. Mais Bertrand Dautzenberg réfute cette hypothèse et se veut beaucoup plus rassurant : le vapoteur “réussit à convaincre les fumeurs, et non pas le contraire” lors des pauses en entreprise.

L’avenir de la cigarette électronique semble radieux pour ce professionnel de santé si les vapoteurs parviennent à convertir tous les fumeurs.


Via Europe 1

Review Author:Review Date: