Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » COVID-19 : le vaccin produit via des plants de tabac par un cigarettier, bientôt à l’essai ?

COVID-19 : le vaccin produit via des plants de tabac par un cigarettier, bientôt à l’essai ?

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

D’ici quelques jours, la FDA devrait contacter le cigarettier British American Tobacco afin de lui indiquer si oui ou non, celui-ci est autorisé à démarrer les essais cliniques de son potentiel vaccin contre le COVID-19, sur des êtres humains.

Les premiers tests sur des humains pourraient commencer dans les prochains jours

En avril dernier, l’industriel du tabac British American Tobacco (BAT) indiquait avoir lancé des recherches destinées à confectionner un vaccin contre le COVID-19. Un vaccin utilisant notamment des plants de tabac afin d’être développé.

En effet, par le biais de sa filiale Kentucky BioProcessing (KBP), qui avait d’ores et déjà oeuvré sur un vaccin contre le virus Ebola en 2014, le cigarettier déclarait à l’époque avoir réussi à cloner une partie de la séquence génétique du nouveau coronavirus, puis l’avoir implanté dans du tabac afin de le reproduire et de le purifier. Une réussite qui le conduisait par la suite à lancer certains tests précliniques qui avaient alors été définis comme « prometteurs ». C’est à la suite de ces premiers résultats encourageants qu’il demandait alors à la Food and Drug Administration (FDA), l’autorisation de lancer des essais plus poussés, sur des êtres humains cette fois-ci.

Aujourd’hui, nous apprenons que la réponse de la FDA devrait arriver d’un jour à l’autre. Si celle-ci accepte que KBP lance ses premiers essais, et qu’ils s’avéraient positifs, le cigarettier devrait être en mesure de produire entre 1 et 3 millions de doses par semaine.

La situation reste compliquée en Europe

A la date d’aujourd’hui, 5 août 2020, 3 463 849 cas de COVID-19 ont été signalés en Europe depuis le début de l’épidémie, dont 214 851 décès. Si le pic de nouveaux cas semble s’être produit entre la fin du mois de mars et la mi-avril, la situation reste toutefois préoccupante avec 163 295 nouveaux cas découverts au cours des 7 derniers jours, et 3 095 décès.

Parmi eux, 8 530 nouveaux cas en France au cours de la dernière semaine, ainsi que 73 décès, 2 503 nouveaux cas en Belgique, pour 15 décès, 542 nouveaux cas au Luxembourg, pour 5 décès, 1 135 nouveaux cas en Suisse, pour 3 décès, mais aussi 18 191 nouveaux cas en Espagne, pour 34 décès, ou encore 5 096 nouveaux cas en Allemagne, pour 40 décès.

Nombre de nouveaux cas en Europe, par date – source : Organisation mondiale de la santé

Partout à travers le monde, de nombreux instituts de recherches luttent chaque jour afin d’avancer dans leurs travaux destinés à fabriquer un vaccin contre le COVID-19. 26 sont actuellement en cours d’évaluations cliniques, dont celui de Kentucky BioProcessing, du Wuhan Institute of Biological Products ou encore d’Inovio Pharmaceuticals et du International Vaccine Institute.

139 autres sont quant à eux au stade de l’évaluation préclinique, dont celui du Centro Nacional Biotecnología en Espagne, ou encore celui de Sanofi Pasteur, dont le siège est situé à Lyon, en France, qui est un laboratoire pharmaceutique qui détenait 25 % du marché mondial des vaccins en 2009.

Le reste de l’actualité santé

Femmes enceintes : la cigarette électronique plus efficace pour arrêter...

Femme enceinte en train de fumer une cigarette

  • Publié le 19/05/2022

Pour les chercheurs, le vapotage était « nettement plus efficace » que les patchs de nicotine.

Une étude indique une réduction des risques cardiovasculaires de plus...

  • Publié le 11/05/2022

Avec plus de 24 000 participants, elle démontre une nouvelle fois la réduction des risques offerte par la cigarette électronique par rapport au tabagisme.

Allemagne : la cigarette électronique plus efficace que les substituts...

Drapeau allemand flottant dans les airs

  • Publié le 2/05/2022

Une nouvelle étude indique que vapoter serait 1,46 fois plus efficace pour arrêter de fumer que l’utilisation d’autres substituts nicotiniques.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.