Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Coronavape et épidémiopotage

Coronavape et épidémiopotage

    Annonce

Evidemment, en ce vendredi, il était impossible de parler d’autre chose que du coronavirus venu tout droit de Chine depuis vapemails. N’est-ce pas ? D’ailleurs, l’OMS songerait sérieusement à l’ajouter aux dangers de la vape.

Le jeu des sept erreurs

Vous connaissez la différence entre la Chine et l’OMS ? Et bien l’OMS a décrété « l’urgence internationale » sous la pression le jeudi 30 janvier. Pendant ce temps, la Chine a construit deux hôpitaux et placé six mégalopoles en quarantaine.

En même temps, ce n’est pas étonnant : la Chine a inventé la vape et en fabrique depuis 2002, alors que l’OMS n’a toujours pas compris comment ça marchait en 2020. C’est une vieille habitude.

Tedros Adhanom, le directeur de l’OMS, a donc lancé, lors d’une conférence de presse le 30 janvier : « Je déclare l’épidémie une urgence de santé publique de portée internationale ». C’est un peu comme dire « Je déclare les jeux olympiques ouverts ». Ce qui est un tantinet prétentieux, si vous voulez mon avis : l’épidémie s’est déclarée urgence internationale toute seule comme une grande.

Les virus sont comme ça : taquins et rétifs à l’autorité. Ce ne sont pas des nuages radioactifs bien disciplinés qui s’arrêtent à la frontière (vous pouvez me lancer un « ok boomer », je l’ai bien cherché), mais des petits énervés qui vont où ils veulent quand ils veulent.

Le croiriez-vous ? Je suis déjà à cours de vannes sur le Coronavirus. Il faut dire qu’en la matière, l’internet s’est lâché ces derniers temps. Souvent à bases de blagues sur une certaine marque de bière. La blague, c’est surtout d’appeler ça une bière, si vous voulez mon avis, mais bon.

Notez, le virus, ça lui passe au dessus. Ils se moque bien que vous le compariez à une bière, puisqu’au final, c’est lui qui vous mettra dedans.

Fichez la paix à la Chine

Armée de terre cuite du tombeau de Qin Shi Huang qui comprend un tumulus haut de 115 m recouvrant son tombeau, des rivières de mercure et plusieurs fosses contenant quelque 7000 statues de soldats et de chevaux en terre cuite. Ne voulant pas être seul après la mort, l’empereur ordonna que toute son armée soit reproduite en terre cuite et enterrée avec lui. Il fit donc fabriquer des milliers de soldats, chevaux et chars, tous différents les uns des autres (physionomie, vêtements, position des bras)… Oui, ça calme.

Mais je ne peux pas finir cet article avant d’avoir répondu à la question qui vous taraude : faut-il continuer à vaper sachant que la plupart du matériel est fabriqué en Chine ? Évidemment que oui, simplement, prenez vos précautions, vapotez avec un masque, et voilà tout.

Plus sérieusement, et là c’est plus drôle du tout : le Coronavirus a provoqué l’émergence d’une vague de racisme anti chinois.

Alors, à ce sujet, deux remarques. La première, c’est qu’il ne faut pas confondre les personnes avec les virus. Il y a une différence de taille, mais pas que. La Chine est la plus ancienne civilisation actuellement sur Terre. Mettez-vous bien ça en tête : Qin Shi Huang, fondateur de la dynastie Qin, a unifié la Chine en – 221 avant Jésus-Christ, mettant fin à la période féodale. 

En – 221 avant J.-C., Rome créait à peine ses premières provinces et les gaulois avaient envahis le Nord de l’Italie. Le Colosse de Rhodes avait été détruit six ans auparavant. Jules César n’allait naître que cent ans plus tard, et la France serait créée 716 ans plus tard. C’est à dire que quand la France est entrée dans sa période féodale, la Chine avait fini la sienne depuis sept siècles. 

Et pour qui se penche sur la civilisation chinoise, il y a de quoi faire, tant elle a laissé d’idées et d’inventions au monde.

Alors comparer cette civilisation plurimillénaire avec un virus qui est apparu il y a un mois et qui, même si on lui laissait des millions d’années d’évolution, serait toujours incapable de faire ses lacets tout seul, c’est un brin insultant.

Et, deuxième remarque : ils n’ont juste pas eu de pot, les chinois, c’est tombé sur eux. Si le virus était apparu dans le métro parisien à l’heure de pointe, on aurait moins fait les malins. Non, je plaisante, évidemment. Il aurait mieux valu, quand on y pense : de toute façon, personne n’aime les parisiens, ça n’aurait rien changé.

Mais dites-vous, si vous reprochez aux chinois le virus, que lui, il s’en fiche, il peut passer d’un individu à un autre sans regarder sa nationalité d’abord. C’est quand même vexant que ce petit machin qui serait infoutu de faire ses lacets seuls même au bout de plusieurs millions d’années soir moins raciste que vous, non ?

Et donc, on achète toujours en Chine ?

Les coronavirus ne sont pas récents. L’humanité y a survécu jusqu’à présent.

C’est compliqué,techniquement. Oui, vous pouvez toujours acheter du matériel en Chine, il n’y a pas de soucis. De toute façon, en France, c’est du matériel chinois qu’ils vendent la plupart du temps.

Et puis en Chine, c’est moins cher, parce qu’il n’y a pas la marge des shops qui se goinfrent avec les charges salariales, la TVA, les impôts sur les sociétés et tout le toutim. Comme ça, l’état ne se goinfre pas non plus de taxes.

Ah, juste, quand vous vous pointerez à l’hôpital avec votre coronavirus et qu’on vous laissera mourir sur un brancard dans un couloir parce qu’il n’y a pas assez de personnel, de matériel et de médicaments pour votre prise en charge, surtout rappelez-vous bien que vous en aurez eu pour votre argent.

Nous sommes désolés si cet article parodique vous fait tousser. Enfin, parlez-en à votre médecin, quand, même, on ne sait jamais.

Annonce

Les commentaires sont fermés.