Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » C’est officiel, la vape est l’outil le plus populaire en France pour tenter d’arrêter de fumer

C’est officiel, la vape est l’outil le plus populaire en France pour tenter d’arrêter de fumer

    Annonce

Sébastien Béziau, rédacteur en chef du magazine Vap’you, nous donne son avis, toujours tranché, sur un sujet brûlant. Ce mois-ci : la vape est l’outil préféré des Français pour tenter le sevrage tabagique.

Replaçons bien les choses dans leur contexte. En France, lorsque les fumeurs décident d’arrêter, ils sont encore une majorité (52,3 %) à choisir de le faire sans aucune aide, ni d’un médecin, ni d’un “outil”. La “volonté” reste dominante, cela explique sans doute les taux de rechute et d’échec.

Anne Borgne, présidente du RESPADD, le répète souvent, arrêter de fumer “sans rien”, c’est comme décider de ne pas prendre d’aspirine quand on a mal à la tête. Espérer que ça passe, comme ça, juste parce qu’on le veut. J’avoue, j’étais de ceux-là avant de découvrir la vape. Loin de moi les médecins ou les substituts. Loin de moi, l’idée d’être un malade ou un faible.

Changement de paradigme

Et voilà le miracle de la vape. Pas besoin d’aller voir un médecin, de se mettre en position de patient, sorte d’état de soumission. Plus besoin de souffrir en affrontant le manque de la nicotine et du geste. Non, tu continues à prendre de la nicotine, à aspirer/expirer, à prendre du plaisir.

Bien sûr il faut un peu d’aide, mais en général, que ce soit le commerçant ou l’ami virtuel croisé au hasard de tes recherches sur Internet, tu tombes sur un “collègue” ancien fumeur. Il ne te donne pas de leçon, ne te prend pas de haut, il t’explique d’égal à égal, et généralement avec beaucoup d’enthousiasme, lui (ou elle) aussi est passé(e) par là, cette formidable découverte…

La vape, c’est populaire !

Jamais dans l’histoire du tabagisme, un “moyen” n’a été aussi populaire que la vape. D’après le Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié par Santé Publique France le 28 mai dernier, 56,4 % des fumeurs qui ont choisi une aide ont opté pour la vape. Loin devant les substituts nicotiniques (38 %).

Pourtant la pub est interdite. La “propagande” est interdite. C’est juste le bouche-à-oreille. Pourquoi ? Parce que ça marche ! Sur Vap’you, j’ai fait un sondage en interrogeant les vapoteurs (2 000 réponses) qui se déclaraient non-fumeurs : ils sont 3 sur 5 à avoir arrêté immédiatement de fumer lorsqu’ils ont essayé la vape. Vraiment incroyable !