Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : une nouvelle commune songe à interdire les e-liquides aromatisés

USA : une nouvelle commune songe à interdire les e-liquides aromatisés

    Annonce

Plusieurs dirigeants et habitants de la ville de Minnetonka sont actuellement en train de débattre quant à la potentielle interdiction des e-liquides aromatisés, ainsi que la probable mise en place de la tobacco 21 ordinance

Le débat fait rage dans la commune

Après le vote de l’interdiction des e-liquides aromatisés à San Francisco, voilà que Minnetonka, commune d’environ 50 000 habitants faisant partie de l’État du Minnesota, est actuellement en train de songer à faire de même. Une mesure qui accompagnerait le relèvement de l’âge légal minimum pour acheter des produits de tabac, et de la vape, de 18 à 21 ans. 

En effet, il y a quelques jours, une partie des résidents, ainsi que des dirigeants de la ville, se sont rassemblés afin de débattre sur le sujet.

Si certaines personnes telles que Mike Happe, membre du conseil municipal de Minnetonka, y sont largement favorables, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Les commerçants de la cité notamment, se sont montrés très inquiets quant à la potentielle application de cette mesure. Pour eux, l’instauration de ce nouveau règlement serait tout simplement catastrophique pour les affaires puisqu’ils verraient alors leurs clients actuels se déplacer vers d’autres localités appliquant des restrictions moins sévères. 

Le maire de la commune, Brad Wiersum, a quant à lui déclaré : 

“Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de gens de 18, 19 ou 20 ans qui travaillent à cesser de fumer. Je n’ai aucun problème à continuer de considérer la vape de la même manière que les cigarettes”.

Espérons que les nombreuses études mettant en lumière les avantages offerts par la vape par rapport à la consommation de tabac, ainsi que la récente analyse indiquant que les arômes sont particulièrement importants pour les anciens vapoteurs, comme pour les nouveaux, réussissent à faire changer d’avis les différentes personnalités souhaitant la mise en place de cette nouvelle réglementation.

Annonce