Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » BAT souhaite obtenir le statut de médicament pour son inhalateur Voke en Nouvelle-Zélande

BAT souhaite obtenir le statut de médicament pour son inhalateur Voke en Nouvelle-Zélande

    Annonce

La filiale Nicovations de British American Tobacco (BAT) a déposé auprès de Medsafe, l’autorité néo-zélandaise du médicament, une demande pour faire enregistrer son inhalateur Voke en tant que médicament à faible risque.

La première e-cigarette pharmaceutique au Royaume-Uni sera proposée par le cigarettier British American Tobacco (BAT).

Un inhalateur de nicotine à l’aspect d’une cigarette

Cet inhalateur ressemble à s’y méprendre à une cigarette mais délivre de la nicotine sans les composants chimiques cancérigènes présents dans la fumée de tabac.

Juliane Crane, Professeur à l’Université d’Otago, estime que le produit a un certain potentiel “80% des fumeurs ne pense même plus à arrêter de fumer alors je pense qu’il y en aura beaucoup qui essaieront ce produit” a-t-il déclaré.

Un quart de la population néo zélandaise fumait il y a 20 ans, ce taux a diminué pour atteindre 16%.

Zoe Martin-Hawke, à la tête du National Tobacco Control Advocacy affirme que “BAT tente un pari pour s’assurer une place sur le marché et continuer à distribuer un produit mortel.” Medsafe a bien évalué Voke en juin, un dispositif qui a déjà été enregistré au Royaume-Uni. L’organisme n’a pas encore terminé son analyse concernant la sécurité, la qualité et l’efficacité en tant que médicament de l’inhalateur.

En Australie, les autorités avaient bloqué au mois d’avril  le processus d’agrément, tandis que les autorités britanniques le lui ont accordé depuis 2014.