Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : les liquides sucrés pourraient être bannis dès la semaine prochaine

USA : les liquides sucrés pourraient être bannis dès la semaine prochaine

    Annonce

Selon un média américain, d’ici peu, seuls les e-liquides aromatisés au tabac ou au menthol seront autorisés sur le marché américain.

Un changement de législation pour « protéger les jeunes »

En septembre dernier, Alex M. Azar, Secrétaire à la Santé et aux Services sociaux des Etats-Unis, déclarait que le Président Donald Trump souhait voir les arômes dans la vape interdits, et qu’il allait demander sous peu à la Food & Drug Administration (FDA) de mettre en place un « plan d’action » destiné à « retirer du marché les e-cigarettes aromatisées ».

Si depuis cette annonce, plus aucune information n’avait filtré à ce sujet, il semblerait que les choses avancent vite en coulisses, à tel point que les e-liquides aromatisés à autre chose qu’au tabac ou au menthol, pourraient être interdits dès la semaine prochaine sur le marché américain.

C’est en tout cas ce que rapporte le site d’informations Axios, qui explique tenir ces informations de sources proches du dossier.

Ainsi, la FDA serait sur le point de faire officiellement l’annonce d’une interdiction de la grande majorité des e-liquides aux Etats-Unis, et ce, dès la semaine prochaine.

Une mesure mise en place afin de « protéger les jeunes », puisque selon plusieurs hauts responsables de la santé publique du pays, les e-liquides sucrés seraient particulièrement populaires auprès des mineurs aux USA, et participeraient ainsi à « l’explosion » du nombre de jeunes qui vapotent sur le territoire.

Une affirmation réfutée par de nombreux experts qui accusent le gouvernement de volontairement grossir le nombre de jeunes qui utilisent un vaporisateur personnel afin d’appuyer de nouvelles législations de plus en plus contraignantes.

De plus, si l’on en croit les derniers chiffres communiqués par le CDC, en 2017, le nombre de fumeurs aux USA n’avait jamais été aussi bas depuis 1965, date à laquelle ces données ont commencé à être surveillées. Et puisque plusieurs études ont d’ores et déjà démontré l’importance des arômes dans le cadre d’un sevrage tabagique grâce à la vape, leur interdiction ne va-t-elle pas empêcher les Américains d’arrêter de fumer par ce biais ?

Décision de D.Trump : vers un retour de la prohibition ?

Annonce