Vous êtes ici : Vaping Post » L'actualité de la cigarette électronique » USA : la fourberie de la police d’Owasso

USA : la fourberie de la police d’Owasso

    Annonce

Si certains vapoteurs américains se plaignent des trop nombreuses réglementations en vigueur aux États-Unis concernant la vape, d’autres font face à des forces de l’ordre qui font parfois preuve d’une certaine fourberie lorsqu’il s’agit de vérifier qu’elles sont bien appliquées. 

Va essayer d’acheter une vape, ma petite

Owasso est une petite ville située dans l’État de l’Oklahoma, comptant environ 30 000 habitants. Possédant ses musées, son hôpital ou encore ses boutiques de vape, la petite cité a tous les atouts nécessaires afin que l’on s’y sente bien. Sauf que voilà, parmi les services publics présents à Owasso, se trouve également la police. Institution qui semble pour le coup, être particulièrement vicieuse.

C’est ainsi que les forces de l’ordre de la ville expliquent dans l’un de leurs récents rapports avoir effectué des contrôles auprès des 21 boutiques de vape qui s’y trouvent, afin de vérifier que leurs gérants ne vendaient rien à des mineurs. Jusque-là, rien d’anormal. 

Ce qui est plus troublant, en revanche, c’est la façon dont ces contrôles ont été effectués. Ainsi, le rapport explique que pour réaliser les vérifications, les agents de police ont tout simplement demandé à une personne mineure de se rendre dans chacune des boutiques de la ville, sous leur supervision, afin de tenter d’y acheter du matériel pour vaper…

Une méthode qui, en France, ne serait pas tolérée puisque nos forces de l’ordre n’ont, en aucun cas, le droit de “provoquer” une infraction afin de la sanctionner, une règle appelée principe de la loyauté de la preuve pénale

Quoi qu’il en soit, sur les 21 boutiques de vape d’Owasso, une seule a finalement vendu du matériel au mineur en question. La police de la ville a ainsi félicité l’ensemble de la profession pour son sérieux.