Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » USA : interdiction du menthol, réduction de la nicotine, présentation du plan Biden

USA : interdiction du menthol, réduction de la nicotine, présentation du plan Biden

Mis à jour le 14/09/2022 à 14h33
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

L’administration espère conduire les fumeurs à passer à des alternatives moins nocives, et réduire l’initiation au tabagisme chez les jeunes.

Une fausse bonne idée ?

Il y a quelques jours, des membres du gouvernement néo-zélandais annonçaient une série de propositions destinées à réduire le tabagisme dans le pays. Parmi elles, une réduction de la teneur en nicotine des cigarettes. Selon le Wall Street Journal, une proposition similaire pourrait être faite aux États-Unis par l’administration Biden, qui souhaiterait l’abaisser « à des niveaux tels qu’elle ne crée plus de dépendance ». Une mesure qui entrerait dans le cadre d’un plan antitabac plus général, qui prononcerait également une interdiction des cigarettes mentholées.

Si l’on en croit des sources proches du dossier, qui se sont adressées au journal américain, tandis que la réduction de la nicotine dans les cigarettes aurait pour but de pousser les fumeurs à arrêter de fumer ou à passer à des alternatives moins nocives, la disparition du menthol servirait quant à elle un objectif de réduction du tabagisme chez les jeunes, dont beaucoup s’y initieraient par ce biais.

En 2017, Scott Gottlieb, alors commissaire de la Food and Drug Administration (FDA), proposait déjà de réduire la nicotine dans les cigarettes de tabac. Une mesure qui inquiétait à l’époque de nombreux experts, notamment par le « sevrage forcé » qu’elle signifierait pour les fumeurs américains. L’autre question posée par la mise en place d’une telle politique concerne le fait que réduire la teneur de la substance conduirait inexorablement les fumeurs récalcitrants à consommer toujours de cigarettes pour obtenir leur dose de nicotine, s’exposant ainsi toujours plus aux nombreux produits toxiques qu’elles contiennent.

En outre, si vouloir pousser les fumeurs à passer à des alternatives moins nocives est une intention louable, celles-ci restent très limitées outre-Atlantique. Avec la récente interdiction de l’envoi des produits de la vape par courrier ou encore l’interdiction des arômes dans les e-liquides pour pods, la cigarette électronique, outil de sevrage tabagique le plus efficace à ce jour, risque de peiner pour exprimer son plein potentiel.

Le reste de l’actualité aux USA

Juul : 438,5 millions de dollars d’amende pour sa promotion...

  • Publié le 7/09/2022

Le fabricant a accepté l’amende et la mise en place de fortes restrictions de marketing et de distribution pour ses produits.

Juul est interdit aux États-Unis

  • Publié le 23/06/2022

L’information a été rapportée par le Wall Street Journal et provoqué l’effet d’une bombe pour l’industrie de la cigarette électronique aux USA.

USA : Los Angeles interdit les arômes dans la cigarette...

  • Publié le 8/06/2022

La cité des anges devient ainsi la plus grande ville du pays à prendre cette mesure.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.