Vous êtes ici : Vaping Post » Société » La FDA s’ouvre (enfin) aux produits à moindre risque

La FDA s’ouvre (enfin) aux produits à moindre risque

    Annonce

Le président de la FDA, Scott Gottlieb, était l’invité de l’émission Squawk Box diffusée jeudi dernier sur la chaîne CNBC. L’Agence américaine devrait permettre aux entreprises de fournir aux consommateurs des alternatives plus sûres à la cigarette.

Des produits moins dangereux pour satisfaire le besoin en nicotine

Scott Gottlieb est revenu sur le projet polémique de réduire les niveaux de nicotine des cigarettes. La FDA a en effet élaboré un plan pour faire diminuer la teneur des cigarettes en nicotine pour éviter que les gens deviennent accros. Il estime qu’il convient en parallèle de proposer aux consommateurs des alternatives à la cigarette qui leur permettent de satisfaire leur besoin en nicotine. Gottlieb affirme que ce n’est pas la nicotine qui tue mais les composants cancérigènes que l’on trouve dans la fumée de cigarette.

Le nombre de fumeurs continue de décliner lentement aux Etats-Unis selon le président de la FDA. Environ 480.000 personnes décèdent chaque année d’une maladie liée au tabagisme.

Selon la FDA, les vaporisateurs déjà disponibles sur le marché depuis août 2016 auront au moins jusqu’à 2021 ou 2022 pour être approuvés, cela dépend du type de produit concerné. Cette décision devrait contribuer à stimuler l’innovation.

En revanche, Gottlieb demeure inquiet quant à l’utilisation des cigarettes électroniques par les plus jeunes. D’après lui, on ne sait pas si ces produits peuvent être une porte d’entrée vers le tabagisme. Son agence envisage de réglementer les liquides susceptibles d’attirer les enfants et d’interdire le menthol de tous les produits du tabac.