Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Une nouvelle étude américaine prédit l’économie de millions de morts grâce à la vape

Une nouvelle étude américaine prédit l’économie de millions de morts grâce à la vape

    Annonce

Une nouvelle étude sur la e-cigarette, annoncée notamment par Le Figaro est publiée aujourd’hui. Les chiffres annoncés en terme de nombre de vies sauvées et de nombres d’années de vies sauvées, rien qu’aux États-Unis, sont vertigineux : dans le moins favorable des scénarios, cela se compte en millions.

Mise à jour 3/10/2017 à 17h27

“6,6 millions de vies sauvées”

La conclusion de l’étude (1) publiée dans Tobacco Control est sans appel : d’ici 2100, une transition massive des fumeurs américains vers la vape permettrait d’enregistrer entre 1,6 et 6,6 millions de morts prématurées en moins et sauverait entre 20,8 et 86,7 millions années de vies autrement perdues.

Pour cela, plusieurs hypothèses statistiques ont été envisagées pour élaborer un scénario optimiste et un scénario pessimiste à comparer au status quo.

Le scénario optimiste intègre sur une dangerosité de la vape estimée à 5 % de celle du tabac, et le pessimiste un risque évalué à 40 % de ceux du tabac. À ces estimations, les chercheurs ont ajouté des d’hypothèses sur les comportements possiblement induits par une politique d’incitation des fumeurs au vapotage, notamment l’initiation, l’arrêt du tabac et le nombre de fumeurs résiduels.

Le scénario part du postulat que la majorité des fumeurs passerait à la vape, la cigarette devenant marginale, sur une période de 10 ans.

L’hypothèse optimiste aboutit à 6,6 millions de morts évitées contre 1,6 million pour la pessimiste d’ici à 2100,  soit un quart environ (26 millions) des morts que causerait le tabac sur la même période si sa consommation se maintient au niveau actuel.


(1) Levy DT, Borland R, Lindblom EN, et al Potential deaths averted in USA by replacing cigarettes with e-cigarettes Tobacco Control Published Online First: 02 October 2017. doi: 10.1136/tobaccocontrol-2017-053759