Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Deja Vu RDTA – DJV

Test : Deja Vu RDTA – DJV

  • Par , le 3/10/2017 à 13h14
    Annonce

Le Deja Vu RDTA est un atomiseur qui porte finalement bien son nom : il n’innove en rien, mais il est agréable à utiliser et procure une vape savoureuse. Un produit qualitatif et particulièrement complet, mais avec une capacité limitée.

Un packaging grand luxe

Le Deja Vu RDTA est livré dans une pochette de rangement qui pourra vous servir par la suite pour le transport de votre matériel. Certains feront remarquer que cela augmente forcément le prix de l’atomiseur pour rien, celui qui souhaite une telle pochette peut la trouver par ailleurs. En soi l’argument tient la route, mais au moins ce packaging est qualitatif et facilement utile. Quoi qu’il en soit, l’atomiseur est présenté partiellement démonté, avec un pyrex et une pochette de pièces de rechange, un second drip tip pour le choix Ultem ou inox, et un socle pour faire vos montages ou ranger le RDTA. La présentation fait son petit effet, on en a pour son argent.

L’impression demeure à la manipulation de la bête. Les finitions et la réalisation sont très bonnes. Les surfaces sont agréables, les ajustements impeccables et les joints bien calibrés. Petite ombre au tableau, la colonne sur ressort pour le remplissage a un jeu un peu excessif, on suppose qu’il ne faut pas trop forcer dessus pour garantir la longévité du mécanisme.

Revue technique

Les caractéristiques essentielle du Deja Vu RDTA

  • Système de remplissage central à ressort
  • Flux d’air latéral réglable et flux d’air inférieur fixe
  • Taille : 25 x 46 mm
  • Capacité : 2 ml
  • Connexion : pin 510 plaqué or

Le pack comprend

  • 1 Deja Vu RDTA
  • 1 verre de remplacement
  • 2 drip tip 810 (acier inoxydable / Ultem)
  • 1 support d’atomiseur
  • 1 pochette d’accessoires

Une ergonomie fonctionnelle

À la base de l’atomiseur, la connexion 510 a un plot positif qui ressort largement, on peut l’utiliser sur une connexion hybride sans souci. Juste au-dessus du Pyrex, deux larges arrivées d’air qui correspondent au flux d’air sous les résistances. Elles ne sont pas réglables, le Deja Vu RDTA ne propose qu’une vape très aérienne, à peine restrictive et exclusivement en double coils.

Sur la cloche, on trouve également deux petits triangles de chaque coté qui permettent d’ajouter un flux d’air latéral si on le souhaite. Leur petite taille permet un réglage fin en tournant le top cap, utile puisque grands ouverts le flux d’air global devient libre, aérien sans aucune restriction à l’aspiration. Parfait pour les gros nuages, moins pour les saveurs.

Le drip tip est au format 810 et vous avez le choix entre l’Ultem, court et très large mais qui a le mérite de ne pas chauffer, et un bon gros drip tip en métal, lui aussi court et très large. Il manque malgré tout un adaptateur pour drip tip 510 pour ceux qui les préfèrent plus fins. Ils sont faciles a trouver sur Internet, mais quitte a faire un kit complet, DJV aurait pu aller jusqu’au bout et l’inclure.

Un remplissage… fréquent.

La capacité du réservoir du Deja Vu n’est que de 2 ml. C’est peu, surtout si on tient compte du flux d’air forcément ouvert et des montages forcément conséquents que l’on fera dessus en double coils. Les 2 ml fondent comme la neige au soleil, et il faudra remplir régulièrement le réservoir.

L’opération est simple et se fait par la colonne centrale montée sur ressort. On insert l’embout de la bouteille dans le trou, cela fait descendre la colonne qui laisse alors ouvert le passage du liquide vers le réservoir. Le système n’est pas nouveau et a ses adeptes, mais il impose une bouteille dont l’embout n’est pas trop gros ni trop fin. Dans le premier cas tout déborde directement sur le plateau, dans le second il est difficile d’appuyer sur la colonne et tout déborde également. Vous l’aurez deviné je ne suis pas vraiment fan de ce système qui impose davantage de contraintes sur les bouteilles, mais si vous avez un embout compatible il fonctionne très bien.

Les saveurs au rendez-vous

Le plateau est pratique et facile. Chaque post dispose de trois trous pour le passage des pattes des résistances. Deux au-dessus, et un troisième sous les passages intérieurs. On peut l’utiliser comme un plateau Velocity, ou avec les pattes alignées dans toutes les configurations possibles. Les arrivées d’air sont placées au centre du plateau, rien de plus simple pour positionner les résistance juste au dessus quelle que soit leur taille. Les passages pour les mèches de coton sont un peu ovales, mais correspondent à une ouverture de 4 mm. Vous ne serez donc pas limité sur le diamètre de vos montages. En un mot, simple et très fonctionnel.

Le rendu des saveurs est la bonne surprise de cet atomiseur, elles sont au dessus de la moyenne pour ce type de flux d’air. Pour écarter de suite la question, elles sont moins intenses et moins précises qu’avec un dripper saveur, c’est certain. Mais pour un atomiseur très aérien, qu’on utilisera au moins à 60 W et plus facilement 80 W, il est dans le haut du panier. Le flux d’air est agréable et sans turbulences, bien qu’il soit un peu sifflant. Rien de grave, mais il y a plus silencieux.

En résumé

On aime

  • Bonne réalisation et finitions
  • Rendu des saveurs
  • Packaging utile
  • Plateau fonctionnel
  • Flux d’air agréable

On n’aime pas

  • Pas d’adaptateur pour drip tip standard
  • Capacité 2 ml seulement
  • Remplissage (selon l’embout)

Conclusion

Notre note : 4/5. Le Deja Vu RDTA de DJV est un très bon atomiseur, bien réalisé et qui procure de très bonnes saveurs. On ne peut lui reprocher qu’une capacité limitée en liquide et un remplissage plus ou moins facile selon l’embout des bouteilles. Il n’en est pas moins qualitatif, et à envisager si vous appréciez la vape en double top coils à partir de 60 W.

Le Deja Vu RDTA de DJV en images

Annonce

Name of Reviewed Item: Deja Vu RDTA - DJV Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/10/deja-vu-rdta-0.jpg Review Author:Review Date: