Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Une maladie pulmonaire sévère causée par la vape ?

Une maladie pulmonaire sévère causée par la vape ?

    Annonce

11 personnes hospitalisées pour une infection respiratoire, sept cas sous surveillance, un point commun, la vape. C’est ce qu’expliquent quelques magazines, ce qui tombe mal, juste après la publication du rapport de l’OMS. Pourtant, un autre point commun saute immédiatement aux yeux…

Catastrophe sanitaire ?

Le Department of Health Services in Wisconsin, officine fédérale des autorités sanitaires US, aurait fait le lien entre le vapotage et une “maladie pulmonaire sévère” dont la nature exacte n’a pas été communiquée, puisque tout simplement pas identifiée à ce jour.

Ce problème de santé aurait été observé chez des adolescents et des jeunes adultes : onze d’entre eux auraient été hospitalisés des suites de cette maladie, et sept autres cas resteraient sous surveillance.

D’après le Department of Health Services in Wisconsin, les symptômes sont nombreux et plutôt alarmants : perte de poids, épuisement, douleurs à la poitrine, toux, souffle court… Certains des patients auraient même été placés sous assistance respiratoire.

Les causes de ces troubles étant inconnues, les médecins ont fait ce qu’il convient de faire dans ces cas là, et ont cherché les points communs entre tous ces patients. Et ils en ont trouvé un : le vapotage. Voilà qui permet à une certaine presse de titrer que la vape provoque une maladie respiratoire grave.

Oui, certes, c’est troublant. Mais il y a un autre point commun qu’il convient de ne pas négliger : le Winsconsin. Parce que si ces cas se multipliaient à l’échelle mondiale, effectivement, on pourrait mettre la vape en accusation. Mais que la répétition survienne dans une zone géographique précise semblerait plutôt indiquer un problème particulier.

Catastrophe médiatique !

Parce que ce qui est en cause, dans ce cas, ce peut être un produit de la vape, vendu dans le Winsconsin. Légalement ou illégalement, d’ailleurs, la législation américaine est de plus en plus sévère, orientant des consommateurs vers le marché noir, certains utilisent les e-cigarettes pour consommer de la drogue, ou bien, plus simplement, un lot présentant un problème.

Il convient de rappeler que les normes américaines en termes de vapotage sont, pour l’heure, beaucoup plus permissives que les européennes, mais qu’elles vont les rattraper, voire les dépasser, rapidement.

Le problème est donc, peut être, causé par un produit du vapotage. Un parmi des millions consommés chaque jour par des vapoteurs à travers le monde, sans problèmes. Demander, par exemple, l’interdiction du vapotage en se basant sur cet exemple reviendrait à demander l’interdiction de tous les produits pouvant poser accidentellement des problèmes sanitaires.

Que les causes soient l’inconscience, l’incompétence, la malhonnêteté, ou un simple accident, c’est possiblement un produit de la vape dans un secteur donné qui est en cause, et pas le secteur entier. Comme cela arrive toutes les semaines pour des produits de consommation courante. 

Mais certains ne résistent pas à l’appel d’un beau titre, sans réfléchir aux conséquences pour toute une filière, et, plus grave encore pour ceux qui renonceront à cause de cela à se sevrer du tabac et en mourront. Parce que dans “putaclic”, il n’y a pas que “aclic”

Bilan de la presse en France : 170 000 morts

  • Publié le 19/09/2019

Comment des journalistes français ont pu commettre 170 000 meurtres avec préméditation sans être inquiétés ? On vous dit tout.

La vape aromatisée, c’est aussi terminé à New York

  • Publié le 18/09/2019

Vapoter est « dangereux » L’année dernière, San Francisco devenait la première ville américaine à interdire les e-liquides aromatisés. Une mesure que les décideurs locaux appliquaient afin de protéger les …

Vapoteurs malades aux USA : une première arrestation ?

  • Publié le 16/09/2019

Un vaste trafic de cartouches aux THC contrefaites démantelé Suite à une descente de police jeudi dernier, dans le comté de Kenosha, deux frères, Tyler et Jacob Huffhines, respectivement âgés …

Annonce