Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Phobia V2 RDA – Vandy Vape

Test : Phobia V2 RDA – Vandy Vape

  • Par , le 27/11/2018 à 14h00
    Annonce

Vandy Vape et le reviewer russe Alex de VapersMD ont sorti en début d’année une première version du RDA Phobia qui s’est révélée quelque peu ratée, et qui leur a valu quelques railleries. Cette seconde version du dripper corrige le principal défaut, à savoir des fuites importantes, mais le Phobia V2 aurait cependant mérité un petit plus pour faire partie des meilleurs.

Une version V2 complètement modifiée

Pour ceux qui ne n’ont pas connus la première version du Phobia, ce dripper est basé sur une bonne idée puisqu’il permet d’avoir un flux d’air latéral et par le dessous de chacune des deux résistances dans le cas d’un montage en dual coil, y compris en utilisation en bottom feeder. Un montage en simple coil est également possible, mais sans avoir le flux provenant du dessous, ces arrivées étant placées sur les côtés. Le gros problème de cette première version cependant, est que les arrivées du dessous permettent au liquide de trouver là une échappatoire tout indiquée en cas de surplus de liquide, particulièrement facile à atteindre en mode squonk, pour ressortir par l’arrivée d’air qui est située à la base du dripper. Une erreur de conception difficilement compréhensible de la part de Vandy Vape et même d’Alex, ce qui confirme le dicton : « plus c’est gros et moins on y prête attention ».

Mais loin de s’arrêter sur cet échec, notre équipe de choc à plancher sur cette seconde version qui a été complètement revue, au point d’être plutôt un nouveau dripper qu’une simple révision. Mis à part le plateau qui est toujours postless, le Phobia V2 n’a plus grand-chose en commun avec son prédécesseur et se montre même très différent aussi bien dans sa conception que dans la vape qu’il procure.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Phobia V2 RDA de Vandy Vape

Type de matériel Dripper
Diamètre 24,5 mm
Hauteur 24,4 mm
Poids 45 g
Type de montage Simple ou double coil
Arrivée d’air Latérale
Drip tip 810 / 510

Le coffret comprend

Phobia V2 RDA (x1), pièces de rechange (x1), pin standard (x1), pin BF (x1), outil (x1), résistances (x2), adaptateur 510 (x1), mode d’emploi (x1)

Un design élégant et des finitions soignées

Le Phobia V2 fait partie de la famille des drippers en 3 parties : la base sans rebord accueille le plateau postless et permet d’accéder facilement au montage, puis vient le baril qui reçoit les deux arrivées d’air latérales et qui sert également à ajuster les résistances, et enfin, le top cap qui permet le réglage du flux d’air et de recevoir le drip dip.

En parlant de drip, celui d’origine, en 810, possède un design assez sympa visuellement. Assez court, sa base est constituée de cannelures donnant à l’ensemble un côté original. Un second drip tip plus traditionnel, toujours en 810, est également fourni. De teinte translucide, il passera un peu plus inaperçu en adoptant une hauteur qui est déjà plus fonctionnelle. Mais ce n’est pas tout, un troisième en forme de donut (d’oh!) est quand à lui plus orienté pour le style que pour le confort, mais je ne doute pas que certains l’aimeront sûrement. Enfin, pour les grincheux comme moi, un adaptateur 510 est également inclus. L’offre d’embout est vraiment complète, c’est rare d’avoir autant le choix et ça, c’est cool.

Notre version qui possède la finition noire mate est vraiment superbe. La peinture est d’excellente qualité, et la gravure sur le top cap du logo Phobia très discrète. On retrouve sur cet élément l’arrivée d’air qui est constituée de trois ouvertures verticales, nous y reviendrons un peu plus tard. Sur le baril, un motif en forme de vague gravé plus profondément parcours la circonférence du dripper, et permet de casser la monotonie souvent du à cette couleur tout en restant neutre et non tape-à-l’œil.

La base est également entièrement noire, y compris l’intérieur du plateau. Même s’il est vrai que cet élément n’est pas visible de l’extérieur, cela ajoute quand même un petit plus qui démontre une certaine volonté du détail pour lequel je reste assez sensible.

L’ensemble du Phobia V2 possède d’excellentes finitions, les ajustements entre pièces sont précis et les différents joints parfaitement calibrés. La peinture mate de notre version ne retient pas les traces de doigts et semble peu réceptive aux petits chocs et rayures. Le logo et les différents reliefs sont discrets, les 3 arrivées d’air latéral originales. Bref, l’ensemble de ce design est bien proportionné et agréable à regarder. À noter que d’autres finitions sont disponibles : inox, gun metal et rien que pour Jean, rainbow 🙂

Des arrivées d’air latérales au tirage très aérien

Le Phobia V2 ne possède que des arrivées d’air latérales situées de chaque côté. Exit donc les arrivées d’air par le dessous des résistances qui avaient causé tant de soucis. Les entrées, au nombre de 3 par côté, sont de bonnes dimensions et mesurent chacune 1,8 × 4,7 mm. Au final, cela représente quand même une bonne superficie d’ouverture qui bien que réglable, ne permettent qu’un tirage qui varie entre le pratiquement non restrictif, et le très aérien.

Pour régler l’ouverture, il suffit de tourner le top cap dans n’importe quel sens, il n’y a pas de butée de blocage. On peut ainsi obtenir 1, 2 ou 3 ouvertures, ou les fermer complètement, mais dans ce cas ça ne sert pas à grand-chose.

Il est cependant possible d’obtenir un peut de restriction de flux en choisissant de ne pas fermer complément les ouvertures, mais de laisser un petit espace d’environ 1/3 pour les 3. C’est d’ailleurs dans cette configuration que les saveurs seront les mieux restituées.

Un plateau accessible pour un montage simple.

Avant de passer directement au montage, je reviens un peu sur les coils qui sont fournis dans le coffret. Ce sont des triple fused Clapton d’une valeur théorique de 0,3 ohm. En montage double coil, une fois calés à la bonne hauteur et rodés, la valeur obtenue est alors de 0,09 ohm. Cette valeur se montre bien trop basse, voire même non compatible avec certaines box, et n’offrent finalement que peu d’intérêt. Une puissance de 80 W sera un minimum pour les animer correctement et forcément, comme leur placement est haut, la vape se montre chaude et pas des plus agréable, sachant qu’à cette puissance une ouverture d’airflow en totalité est presque obligatoire.

Le Phobia V2 est prévu pour être utilisé soit en dripping, soit en bottom feeder. D’origine, c’est le pin 510 bouché qui est en place et pour le démonter, il faut dans un premier temps retirer une première petite vis qui permet le réglage de la hauteur, de plus en plus rare de jours, puis dévisser la seconde qui retient le plateau positif. Le pin de squonk est quant à lui en une seule partie.

Le placement des résistances ne pose pas vraiment de problème, surtout grâce au gabarit de coupe que Vandy Vape fourni désormais avec ses atomiseurs postless. La longueur de coupe à retenir est de 0,9mm, ce qui comme on peut le voir sur la photo, place la résistance assez haut. À noter l’excellente qualité des vis de serrage. Elles sont larges, au format M4, et l’empreinte cruciforme bien profonde. Le serrage est excellent.

Il suffit ensuite de placer le baril, qui par ailleurs possède une petite encoche de chaque côté qui vient se placer dans son logement situé sur la base, à la perpendiculaire des arrivées d’air, et à l’aide d’une tige ou d’un tournevis, de placer correctement la résistance en ramenant la tige en appuie sur la découpe du baril. De cette façon, on est sûr que le haut de la résistance est correctement placé par rapport aux arrivées d’air. Le montage est simple, les chances de se tromper quasi nulles.

Le diamètre interne des résistances est idéalement de 3mm. Au-delà elles peuvent se toucher et si l’on choisit un diamètre plus petit, la quantité de coton risque d’être un peu faible pour ne pas générer une fuite.

Il est également possible, comme sur tout plateau postless, de monter une seule résistance. Malheureusement, les arrivées d’air sont assez éloignées du centre du plateau et pour être honnête, les saveurs ne sont pas géniales. Le Phobia V2 est résolument un dripper double coil.

Le cotonnage n’a rien de compliqué, et l’espace pour le recevoir suffisamment large pour qu’il ne soit pas compressé. Rien ne sert d’en mettre une grande longueur, cela pourrait même boucher l’arrivée de liquide du squonk.

La cuve n’est pas particulièrement profonde, à peine 6mm. L’utilisation en Dripping est donc un peu limite, particulièrement avec des résistances aux valeurs basses comme celles qui sont livrées. C’est donc plutôt en mode squonk que le Phobia V2 trouvera tout son intérêt.

Une vape honnête, mais sans plus

Si la version V1 du Phobia se révèle être une véritable fontaine, son rendu des saveurs est par contre très bon. L’airflow par le dessous doit sûrement participer a ce très bon rendu. Cette nouvelle version est malheureusement un peu moins probante pour ce qui concerne la restitution des saveurs, la vapeur quand à elle se montre assez dense.

Ce n’est pas que les saveurs soient absentes, il n’est pas particulièrement difficile de reconnaître le liquide que l’on vape, mais les arômes sont diffus et le tout manque d’intensité. Cela peut bien sûr varier avec le type de fil employé et la puissance utilisée, mais pour avoir essayé avec deux types de résistance d’une valeur totale de 0,3 et de 0,2 ohm, la différence n’est pas flagrante. Modifier la hauteur des résistances ne servira pas non plus à améliorer les choses, les saveurs restent définitivement un peu trop neutres.

En résumé

On aime

  • Ses bonnes finitions
  • Son aspect discret
  • Le montage des résistances très simple
  • Le coffret complet
  • Les différents drip tip d’inclus
  • Le pin squonk d’inclus

On n’aime pas

  • Les saveurs qui sont moyennes
  • Le réglage de l’airflows qui ne permet pas beaucoup d’amplitude et trop aérien
  • Les coils de fournis qui ont une valeur trop basse
  • La cuve peu profonde pour une utilisation en dripping
  • Le montage simple coil plutôt décevant

Conclusion

3,5 /5
 
Le Phobia V2 est un dripper bien fini, simple à monter et qui cette fois sait se montrer parfaitement étanche en utilisation normale. Sans être très décevant ou difficilement utilisable comme son prédécesseur, le Phobia V2 est cependant un peu trop neutre dans la restitution des saveurs pour en faire un incontournable, et seul le montage en double coil sera vraiment fonctionnel. Si vous recherchez la vapeur, il pourra convenir, mais pour les gourmands, il vaut mieux s’orienter vers un autre matériel.
 

Le Phobia V2 RDA de Vandy Vape en images

Les derniers articles sur la marque Vandy Vape

Test : Triple V2 – Vandy Vape

  • Publié le 27/07/2018

La version 2 du Triple de Vandy Vape améliore encore le rendu des saveurs dans la catégorie des atomiseurs reconstructibles nettement orientés vers les gros nuages. Facile, agréable et efficace, …

Test : Pulse BF 80W – Vandy Vape

  • Publié le 23/06/2018

Box légère aux finitions soignées On  passe rapidement sur la boite qui offre peu d’intérêt, ainsi que son contenu qui ne contient que deux accessoires en plus de la box …

Actu : Revolver RTA – Vandy Vape

  • Publié le 10/05/2018

Le Revolver RTA de Vandy Vape est un atomiseur reconstructible en single coil d’une contenance de 5 ml qui propose un système d’arrivée totalement nouveau. 3 arrivées d’air au choix …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Phobia V2 RDA - Vandy Vape Rating Value: 3.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/11/cover-vandy-vape-phobia-v2-rda.jpg Review Author:Review Date: