Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » USA : la vape serait directement responsable de la diminution du nombre de fumeurs

USA : la vape serait directement responsable de la diminution du nombre de fumeurs

    Annonce

Tandis que la réglementation de la vape continue de se durcir aux États-Unis, une récente analyse démontre que la diminution du taux de tabagisme serait directement liée à sa popularité grandissante.

La vape, ce fléau qui diminue le tabagisme

Il y a quelques semaines, le CDC rapportait que le taux de tabagisme aux États-Unis n’avait jamais été aussi bas. Avec 14 % de fumeurs en 2017, les USA connaissaient en effet l’année dernière, leur plus faible nombre de fumeurs jamais enregistré dans l’histoire du pays. 

Bien que le rapport ne se penchait pas sur les causes de cette baisse historique, pour beaucoup, la vape en était directement responsable.

Pourtant, malgré cette excellente nouvelle pour la santé publique américaine, la FDA présentait la semaine dernière son plan d’action destiné à protéger les jeunes Américains de la vape. Un plan d’action promulguant notamment l’interdiction de vendre des e-liquides sucrés dans la majorité des boutiques physiques du pays, malgré les études démontrant qu’ils seraient cruciaux dans la réussite du sevrage tabagique grâce à la vape. 

Le nombre de vapoteurs augmenterait à mesure que le nombre de fumeurs diminue

Si le rapport du CDC ne s’intéressait pas aux causes de cette diminution du tabagisme, le Georgetown University Medical Center s’est quant à lui récemment attelé à la comprendre.

Il a ainsi publié, la semaine dernière, une analyse s’étant « penchée sur cinq enquêtes différentes menées auprès de la population américaine sur une période de quatre ans, période pendant laquelle la vape a gagné en popularité ».

Les auteurs déclarent : 

« Nous avons trouvé une relation inverse forte et constante entre la vape et le tabagisme dans les différents ensembles de données pour les jeunes et les jeunes adultes. Cette constatation est importante parce qu’elle indique que le pays a connu une réduction importante du tabagisme chez les jeunes et les jeunes adultes lorsque la vape est devenue plus populaire ». 

A titre d’exemple, les chercheurs indiquent qu’à partir de l’année 2014, année qu’ils considèrent comme « charnière » dans l’accroissement de la popularité de la vape, la diminution de l’usage des cigarettes de tabac aurait été « beaucoup plus rapide » que les années précédentes. 

Les chercheurs concluent ainsi : 

« Les données brossent un tableau cohérent des réductions accélérées de la prévalence du tabagisme chez les jeunes et les jeunes adultes à mesure que la vape se répand ».

De quoi sérieusement remettre en question les nombreuses mesures que la FDA prend quotidiennement afin d’empêcher la vape de continuer sa progression aux États-Unis.

Les derniers articles concernant la FDA

La FDA autorise la vente de l’IQOS sur le sol américain

  • Publié le 1/05/2019

Une commercialisation autorisée, mais la FDA reste prudente C’est un long processus qui vient de s’achever. Hier, mardi 30 avril 2019, la FDA a officiellement annoncé qu’elle autorisait Philip Morris …

USA : la FDA finance une nouvelle recherche sur la vape

  • Publié le 17/04/2019

Vers la création d’un modèle 3D de poumon humain « vivant » Malgré un nombre d’études croissant sur le sujet, la vape continue d’être, au pire, dénigrée par les chercheurs, …

Après les arômes, San Francisco veut complètement bannir la vape

  • Publié le 22/03/2019

Interdire la cigarette électronique pour lutter contre le tabagisme Il y a presque un an, la ville de San Francisco aux États-Unis votait l’interdiction des arômes dans les e-liquides. Elle …

Annonce