Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Orion Q – Lost Vape

Test : Orion Q – Lost Vape

  • Par , le 25/02/2019 à 15h00
    Annonce

Après l’Orion, son pod haut de gamme, Lost Vape propose l’Orion Q, une version plus simple, moins chère, mais toujours aussi jolie et performante, peut-être même plus.

Simple, beau, performant

Ce qui saute au yeux avec le pod Orion Q, c’est la qualité de son design et de sa finition anodisée. Et plus on l’examine, plus on l’utilise, plus la qualité de fabrication impose le respect. Le maintien du réservoir est ferme et fiable, aucune fuite ne pointe son nez puisque l’arrivée d’air est en haut, sous le drip tip. L’unique bouton est doux, sans aucun jeu, c’est du beau travail.

Les caractéristiques essentielles de l’Orion Q de Lost Vape

Type de matériel kit débutant
Dimensions mod 93 x 37 x 13,5 mm
Batterie 950 mAh
Capacité du réservoir 2 ml
Plage d’utilisation max 17 W
Résistances intégrée, 1 ohm
Arrivées d’air réglable, par le haut
Poids du kit 87 g

Dans la boite !

Le pod est présenté dans une boite bleue avec la batterie, un réservoir, un câble USB, une lanière tour de coup et un manuel d’utilisation. Les réservoirs sont vendus par boites de deux exemplaires et sont tous équipé d’une résistance de 1 ohm.

Simple et fiable

L’Orion Q est constitué d’une batterie sur laquelle on fixe un réservoir dans lequel la résistance est intégrée. Ce pod est plus évolué que la plupart des autres. Par exemple, l’arrivée d’air sous le drip tip garantit l’absence de fuite sous le réservoir, point faible de la plupart des pods.

Son ouverture pour le remplissage est sur le dessus, c’est une vraie molette équipée d’un joint torique. Elle est plus pratique et plus fiable que les bouchons en silicone de la concurrence. Le drip tip en Delrin est agréable est bien dimensionné pour la vape modérée, indirecte ou directe.

Pour mettre en place le réservoir, il suffit de le positionner comme sur cette photo (il y a un ergot en bas à droite), puis de le clipser en abaissant le côté gauche. Le système est ferme et précis.

À l’inverse, pour retirer le réservoir, il faut faire glisser le bouton cranté vers le bas. Là aussi, le système est ferme, il n’y a aucun risque de le voir s’actionner tout seul.

L’intérieur du réservoir est divisé en deux parties : la réserve de liquide à droite (2 ml) et la chambre d’atomisation à gauche, qui accueille la résistance. Une généreuse mèche de coton fait le lien, elle humidifie bien la résistance et supporte aisément un taux de PG/VG de 50/50.

La prise micro USB permet de recharger la batterie rapidement : 45 minutes, si on dispose d’un chargeur capable de fournir 1 ampère.

Une vape épatante

Une fois le réservoir rempli et la mèche imbibée, il faut attendre 5 minutes avant la première utilisation. Ensuite, il suffit de cliquer 5 fois sur le bouton pour allumer le pod. La petite LED, juste au-dessus de la prise USB, s’allume pour confirmer la mise en route. Elle indique aussi l’autonomie restante avec un code de couleur.

La vape est tout simplement parfaite pour ce genre d’engin : elle peut être serrée  pour de l’inhalation indirecte ou légèrement ouverte pour une inhalation directe modérée. La puissance est bien calculée pour une vape intense, satisfaisante par son hit. Les saveurs sont bien respectées et le volume de vapeur est suffisant. Toute considération financière mise de côté, c’est le meilleur pod que j’ai pu tester, devant la version DBA de l’Orion, tellement sa vape est évidente, simple et excellente pour peu qu’on apprécie la vape modérée.

Le flux d’air se règle en faisant pivoter la petite bague sous le drip tip, elle est facile à manipuler, mais peu progressive. Il faut la fermer presque complètement pour avoir un flux d’air très serré. C’est le seul reproche à faire à ce pod : le réglage de flux d’air et le conduit un peu large du drip tip ne favorisent pas une vraie inhalation indirecte qui ferait creuser les joues. Or, ce drip tip est fixe, on ne peut pas l’enlever pour en mettre un plus fin. Pour la prochaine version, ce serait une bonne idée d’offrir la possibilité de poser un drip tip plus serré. Disons que l’Orion Q est plutôt dédié à la vape directe serrée ou à la vape indirecte ouverte.

Un bel objet pratique

À peine plus grand qu’une tasse de café, l’Orion Q se range facilement dans une poche ou un sac à main, même s’il n’est pas aussi léger que les petits pods en forme de crayon. Il pèse dans les 80 g. En contrepartie, il offre une prise en main agréable, et c’est toujours plus agréable de vapoter avec un bel objet en métal, pas en plastique.

Petites observations autonomes

Avec 950 mAh, une résistance de 1 ohm et une puissance de vape qui se situe autour de 14/15 W, l’Orion Q offre une autonomie de 230 à 250 bouffées, soit l’équivalent d’un paquet de clopes. C’est une bonne autonomie pour la plupart des vapoteurs, qui correspond à peu près à 2 réservoirs.

Petite observations financières

L’Orion Q est deux fois moins cher que son grand frère Orion DNA, mais il reste 2 fois plus cher que la plupart des pods. Est-ce que c’est justifié ? On peut répondre oui, dans la mesure où il offre à la fois une excellente vape, une bonne autonomie, et une qualité de fabrication élevée. C’est un bel objet, qui vape bien, très très bien.

En résumé

On aime

  • La qualité de vape, modérée mais intense
  • Le hit et les saveurs bien présentes
  • La qualité de fabrication, impeccable
  • L’ergonomie et la simplicité d’usage
  • La fiabilité : solide, pas de fuite
  • Le remplissage facile

On n’aime pas

  • La difficulté pour obtenir une vape MTL serrée

Conclusion

5 /5
 

Le pod Orion Q de Lost Vape est une vraie réussite, que ce soit sur le plan esthétique avec une finition remarquable, ou sur le plan de la vape, intense, satisfaisante et savoureuse en inhalation modérée, directe ou indirecte. À l’achat comme à l’usage, il coûte un peu plus cher que d’autres pods, mais il propose ce qui se fait de mieux, à part pour ceux qui cherchent une vape vraiment très serrée.

 

L’Orion Q de Lost Vape en images

Les derniers articles sur la marque Lost Vape

Test : Mirage – Lost Vape

  • Publié le 30/11/2018

Des performances au top, une personnalisation sans équivalent, une très bonne autonomie dans un format léger et facile à transporter. Que demander de plus ?

Test : Orion – Lost Vape

  • Publié le 8/10/2018

Un pod 2.0 Le pod Orion est le premier pod de Lost Vape, connue pour son matériel de qualité (les fameuses box Therion et Paranormal par exemple). Il est équipé …

Test : Furyan – Lost Vape

  • Publié le 6/08/2018

Quand Lost Vape se lance dans la box méca BF, on les attend de pied ferme et on espère beaucoup. À juste titre, puisque la Furyan est une réussite. Ultem et …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 7 000 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Orion Q - Lost Vape Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/02/OrionQ-1-1.jpg Review Author:Review Date: