Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Ursa Pro – Lost Vape

Test : Ursa Pro – Lost Vape

    Annonce

Si vous ne fumez pas, ne vapotez pas.

Lost Vape propose avec l’Ursa Pro, un pod léger, élégant et de bonne qualité. Son tirage en inhalation indirecte est idéal pour débuter la vape. Disposant de deux modes de production de vapeur, il est simple à prendre en main.

Léger et de bonne qualité

L’Ursa Pro de Lost Vape est de bonne qualité, avec son corps de batterie en aluminium. Il est très léger avec ses 49,5 grammes sur la balance et propose un tirage en inhalation indirecte, idéal pour les personnes souhaitant débuter le vapotage. Son déclenchement est au choix, automatique ou en appuyant sur le bouton prévu à cette effet. 

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod24 x 14 x 94,4 mm
Poids du pod49.5 g
ChargeUSB-C
batterie900 mAh
Plages d'utilisation5 à 25 W
Capacité du réservoir2.5 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Réservoirs
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi
  • Goodies

Simple et efficace

Sous le pod se trouve une connectique USB-C pour une recharge rapide. La batterie de 900 mAh est confortable et cohérente avec la taille du dispositif. Le chipset permet un réglage de la puissance de 5 à 25 W. Le corps de la batterie, en aluminium, est solide. La sensation perçue en main et visuellement inspire confiance.

 

À la base de la face du pod, le nom du modèle est écrit avec des perçages bien réalisés. Ces petits trous laissent passer une lumière lors de l’inhalation et du rechargement, grâce à une série de LED logée sous la coque du pod. 

Sur le côté de l’Ursa Pro, se trouve le réglage du flux d’air. Celui-ci est précis et efficace, l’inhalation reste indirecte même grand ouvert. Ce type de tirage serré, est parfait pour un sevrage tabagique et obtenir une sensation proche de celle d’une cigarette de tabac. Il est possible, en faisant coulisser cette partie, de moduler la quantité d’air qui refroidit la résistance et ainsi la sensation perçue.

Un écran et un bouton de déclenchement complètent la face avant du pod. L’ergonomie est parfaite, le bouton de déclenchement tombe naturellement sous le pouce lors de la prise en main. Le chipset offre le choix d’utiliser ce bouton pour produire la vapeur, ou non. Lost Vape propose un déclenchement automatique, en inhalant tout simplement. Nous avons observé une certaine latence lors de nos phases de tests avec l’option automatique.
Le bouton permet d’allumer et d’éteindre le pod par 5 appuis rapides, mais pas que. En appuyant rapidement 4 fois sur le bouton, il est possible de le verrouiller afin d’utiliser uniquement le déclenchement automatique, ce qui apporte un certain confort d’utilisation. Avec 3 appuis rapides, on peut régler la puissance. 

Sur l’écran se trouvent la puissance demandée, le niveau de la batterie, la valeur de la résistance et le nombre de bouffées. Le niveau de la luminosité est confortable, même en plein jour.

Un chipset intelligent

Deux cartouches sont présentes avec le pod. L’une est scellée tandis que la seconde permet le remplacement de la résistance. La première contient un coil d’une valeur de 0,6 ohm à utiliser entre 14 et 25 W. L’électronique lit la valeur de la résistance et adapte automatiquement la puissance sur 16 W pour une utilisation optimale.
Il est toujours possible de réduire et d’augmenter cette puissance. La cartouche scellée se jette lorsque la résistance est arrivée en fin de vie.

La seconde cartouche est vide, ce qui permet le remplacement de la résistance lorsque celle-ci n’est plus opérationnelle. Rien de bien compliqué lors de cette opération puisqu’il suffit d’insérer la nouvelle résistance dans l’orifice prévu à cet effet.
La cartouche est compatible avec les résistances de type UB Mini de la marque du fabricant.

 

La résistance fournie avec l’Ursa Pro a une valeur de 0,8 ohm. Des joints sont disposés de part et d’autre de celle-ci pour un maintien parfait dans la cartouche.

Aucune fuite n’a été détectée lors de nos tests. La plage d’utilisation est indiquée sur la résistance, de 12 à 17 W pour la 0,8 ohm.

Cependant, lorsque nous insérons la cartouche dans le pod, le chipset se positionne sur 9 W, ce qui ne correspond pas aux valeurs indiquées. Il est possible de modifier cette puissance par 3 appuis rapides sur le bouton de déclenchement.

En revanche, là où le chipset est pertinent, c’est parce qu’il empêche de dépasser les 17 W afin d’éviter la détérioration prématurée de la résistance. Lost Vape propose une résistance d’une valeur de 1 ohm, en option. 

La restitution des saveurs est bonne avec l’une ou l’autre cartouche.  

Le remplissage en liquide est identique sur les deux cartouches. Il suffit de tirer sur la languette en silicone pour introduire l’embout du flacon d’e-liquide.

L’Ursa Pro est un pod agréable et complet. On regrette cependant que le mode automatique ne soit pas plus efficace et se caractérise par une latence dans la production de vapeur. Dommage, ce mode est particulièrement apprécié par les débutants qui ne souhaitent pas s’encombrer de manipulations.

En résumé

On aime

  • Pod léger
  • Réglage de la puissance
  • Bonnes saveurs
  • Cartouche vide fournie

On n’aime pas

  • Cartouche jetable
  • Latence en inhalation automatique

Conclusion

4,2 /5

Lost vape propose un produit bien fini, avec des matériaux de qualité, pour une vape agréable. Les saveurs sont agréables et le tirage en inhalation indirecte proposé est idéal pour les débutants. On note cependant une petite latence par moment lors du déclenchement automatique.

Le Ursa Pro en images