Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Kayfun Prime – SvoëMesto

Test : Kayfun Prime – SvoëMesto

    Annonce

Dans le milieu de la vape haut de gamme, quelques fabricants ont su créer autour d’eux une attente très forte. SvoëMesto en fait partie, et l’annonce d’un nouveau Kayfun est toujours un événement. Le Kayfun Prime, destiné à succéder au Kayfun Lite +, était attendu par les amateurs de vape indirecte. Cet atomiseur est-il à la hauteur de l’événement ?

Kayfun Lite 2017

L’usine à gaz Kayfun 4, puis le Kayfun 5 avec son tirage ouvert, avaient décontenancés les fans de la première heure de SvoëMesto, tout en élargissant son public. Il faut dire que le modeur Germano-russe avait posé deux références, le Kayfun 3,1 et le Kayfun Lite, suivi du Lite +, devenus cultes parmi les amateurs de saveurs et de “hit”. Beaucoup considèrent le Kayfun 3 et ses dérivés comme  un des rares véritables “game changer” de la vape.

Si le Kayfun 5 avait su renouveler le genre, grâce à un tirage relativement aérien, la possibilité d’accepter de gros comme de petits montages, et un kit MTL pour resserrer le tout, la communauté de la vape était divisée : d’un côté, ceux qui attendaient un tirage vraiment aérien, et de l’autre, ceux qui attendaient le successeur du Kayfun Lite en tirage serré.

Le tirage aérien est assuré par la sortie récente du Kayfun 5.2, destiné à satisfaire les chasseurs de nuages. Place maintenant au successeur du Kayfun Lite, le très attendu Kayfun Prime.

Et vive le roi !

Le Kayfun Prime arrive dans la boîte caractéristique de SvoëMesto, un carton contenant deux étuis, le premier pour l’atomiseur, le second pour le tank supplémentaire et les pièces détachées.

Comme d’habitude, le package est complet : atomiseur, pièces de remplacement, un tank en quartz (matériau choisi parce que plus solide que le verre), un tank en acier et un drip tip, reste à faire son montage et à vaper. L’atomiseur que j’ai reçu était un exemplaire de test, mais gageons que la version définitive arrivera, comme il est de coutume chez SvoëMesto, parfaitement nettoyée et prête à l’emploi. Ceci dit, un rinçage ne nuit jamais. N’oubliez pas non plus, avant utilisation, d’humidifier les joints de la base avec de la glycérine ou un peu de liquide.

Alors, ce Kayfun Prime, il est comment ?

Revue technique

Caractéristiques essentielles du Kayfun Prime de SvoëMesto

  • Hauteur : 45,5 mm sans drip tip
  • Diamètre : 22 mm
  • Poids : 80 g
  • Capacité : 2 ml
  • Connexion : 510 non réglable

Contenu du pack

  • 1 Kayfun Prime avec tank acier gravé
  • 1 tank quartz
  • 1 drip tip acier avec insert POM
  • 1 kit de pièces détachées (joints et vis)
  • 1 notice d’utilisation

Prêt à jouer

Comme d’habitude, avec SvoëMesto, la finition est parfaite. Un peu court ? Peut être, mais, franchement, il n’y a rien à redire. Cohérent visuellement avec la gamme Kayfun depuis le 5, TPD ready, donc assez compact (mais, nous le verrons plus loin, SvoëMesto a tout prévu), chaque pas de vis est impeccable, le plateau est ajusté au micron, la bague de flux d’air, avec le système “soulève, ajuste et verrouille” des Kayfun récents, fonctionne sans qu’il y ait besoin de forcer, bref, c’est exemplaire.

Le plateau de montage est plus proche du Kayfun Mini V3 que du Kayfun 5 par sa taille. Plus petit, avec une chambre d’atomisation réduite, il fera fuir en courant les amateurs de Clapton et autres coils monstrueux. Ici, on est au royaume du MTL : fils de (relativement) petit diamètre, résistances (relativement) hautes. 

Je n’ai pas procédé aux tests avec des fils supérieurs à 0,40 mm, mais, déjà, c’était juste. Pour les tests, j’ai surtout utilisé l’Inowire 28 AWG. Les vis de fixation de coil, encadrées de crochets très pratiques, tiennent parfaitement le fil.

Malgré sa taille contenue, le montage est d’une facilité déconcertante. Reste à trouver la hauteur de la résistance par rapport au flux d’air, chacun aura ses préférences, n’hésitez pas à tester différentes options, et le placement du coton, très intuitif. Coupez en vous servant du bord extérieur de l’atomiseur comme repère, placez dans les goulottes prévues à cet effet, sans les bourrer, et voilà. Remontez légèrement le coton pour les liquides épais, c’est l’astuce maison.

Un airflow remanié

La nouveauté la plus flagrante vient de l’airflow. Fini, le trou au milieu du plateau, ce Kayfun opte pour une fente en longueur qui aère tout le coil. Les positions sont au nombre de 6, permettant un réglage extrêmement précis allant de 1 à 2 mm aux extrêmes. L’ouverture à 2 mm propose un tirage serré à la façon du MTL optionnel du Kayfun 5, et la position 1 mm… Que dire ? Pour trouver plus serré, il faudra se tourner vers le GP Sphéroid V1. Les anciens comprendront. Vous voulez du hit ? Vous allez être servis.

La chambre d’atomisation s’est vue également retouchée et réduite, encore une fois pour la rapprocher du Kayfun mini V3.

Pour le reste, contrôle de liquide, toujours aussi efficace, en tournant le tank, remplissage par le dessus, pas de surprises, on est sur du Kayfun typique, propre et efficace. Tout est ajusté au millimètre et profite de l’expérience de SvoëMesto.

Mention spéciale au drip tip fourni, sur base acier avec une extrémité en POM. Sur la base de celui du V5, une ouverture réduite permet d’avoir, jusqu’au bout, l’expérience de la vape serrée, sans perte de sensation ou de saveurs. À l’heure où les fabricants laissent le choix entre du wide bore ou du encorepluswide bore, ça fait du bien. On espère d’ailleurs que SvoëMesto va le commercialiser, parce que, pour les amateurs de vape concentrée et orientée saveurs, c’est une future référence.

Verdict et accessoires

Alors, la vape du Kayfun Prime. Un adjectif me vient en tête : précis. Allez, un deuxième adjectif : sec. On est plus près ici de la vapeur du Kayfun Mini que du Kayfun 5. Les saveurs sont précises, présentes, bien découpées. L’atomiseur s’en sort bien aussi bien sur les gourmands que les fruités, mais montrera peut être une petite faiblesse du côté des mentholés.

Pour être exact, si vous aimez vous faire du froid dans la bouche avec du Sub zero, vous serez un peu déçu. En revanche, si vous aimez les fruités mentholés, par exemple, ou le fruit est bien présent et le menthol en arrière-plan, sensible mais pas envahissant, alors, ne cherchez pas plus loin, c’est l’ato qu’il vous faut.

Niveau saveurs, il va chercher sans conteste les cadors du genre, Taifun GT3 en tête, mais rivalisera plus difficilement avec des monstres comme le Skyline ou le Hussar. Ceci dit, on n’est pas dans la même catégorie, ni dans les tarifs, ni dans la disponibilité.

Alors, parlons un peu de cette contenance de 2 ml. Oui, ça peut sembler juste, sur le papier. Mais… La consommation de cet atomiseur est très réduite. On est sur des montages qui tournent autour du ohm (pour ma part, 6 spires espacées d’Inowire 28 AWG pour un ohm pile, la fierté envahi mon cœur) et une plage de fonctionnement qui va de 10 à 20 W. Bon, à 10 W, c’est vraiment une vape paisible, et à 20, vraiment puissante, mais vous avez l’espace entre les deux pour vous exprimer, et véritablement varier les sensations. La consommation est à l’avenant, loin des clapton à 60 W.

Mais si vraiment le tank de 2 ml vous rend triste et malheureux, pas de soucis. SvoëMesto va proposer en option une petite pièce à monter sur la cheminée qui vous permettra d’utiliser le tank de votre Kayfun 5. Oui, carrément. Au passage en plus d’augmenter la contenance, la pièce refroidira un peu la vapeur. Le tout pour moins de quinze euros.

Si vous aimez faire votre intéressant, un tank en option, en acier avec une minuscule fenêtre en ultem, donnera à votre Prime un aspect futuriste qui lui siéra à ravir.

En résumé

On aime

  • Sa facilité à vivre au quotidien
  • La qualité de fabrication et choix des matériaux exemplaire
  • Le package complet
  • Sa bague de réglage d’airflow précise et pratique
  • Le design soigné
  • Les options pour personnaliser
  • Les saveurs bien dessinées
  • Enfin un ato MTL pur et dur !
  • Le réglage de liquide précis
  • Le remplissage par le dessus facile
  • Sa faible consommation

On n’aime pas

  • Le tank 2 ml (mais à relativiser avec sa faible consommation)
  • Les saveurs sont bonnes, mais SvoëMesto ne s’impose plus comme la référence du domaine
  • La vape sèche qui manque un peu d’onctuosité

Conclusion

Pour faire court, dit-il en attaquant sa troisième page, le Kayfun Prime fait du bien. À l’heure où la course à l’aérien bat son plein, SvoëMesto réplique avec un atomiseur haut de gamme au tirage serré, qui ravira les fans du légendaire Kayfun Lite +.

Le prix (119,95 €) est largement justifié, par ses prestations complètes et sa qualité de fabrication. Comme son aîné, le Kayfun Prime est fait pour durer. Les amateurs d’anciens Kayfun le savent : ça ne bouge pas dans le temps.

Rigoureusement conçu et fabriqué, dans des matériaux de qualité, livré dans un package complet, qui n’oublie rien, ce Kayfun Prime tient ses promesses. Vous vouliez une vape à l’ancienne et un tirage serré, vous rêviez d’un Kayfun Lite + avec un remplissage sur le dessus ?

PS : merci à Augustin de Phileas Cloud pour le prêt de l’ato et sa disponibilité.

 Le Kayfun Prime de SvoëMesto en images

Vous êtes fan d’atomiseurs high end ?

Voici les tests de 3 atomiseurs haut de gamme qui pourraient vous intéresser :

  • Le SQuape E[motion] de StattQualm. Plus aérien que le Kayfun Prime, il procure une vape de top niveau.

  • Le Skyline RTA d’ESG. Pas grand chose à lui reprocher si ce n’est un prix assez élevé.

  • Le Taifun GT3 de SmokerStore. Une référence en matière de vape serrée.

Annonce

Name of Reviewed Item: Kayfun Prime de SvoëMesto Rating Value: 4.5 Review Author:Review Date: