Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Glaz RTA – Steam Crave

Test : Glaz RTA – Steam Crave

  • Par , le 14/09/2018 à 14h00
    Annonce

Le Glaz RTA est un gros atomiseur de 31 mm qui laisse apparaître son montage en double coil au travers d’une cloche en Pyrex. Sa construction mélange curieusement la perfection et le bricolage. Résultat : il produit une vapeur très agréable, onctueuse et dense.

Gros bébé

Steam Crave aime bien faire des gros atomiseurs, le Glaz en fait partie, avec ses 31 mm de diamètre.

Ici, comparé à un Zeus à gauche, un Manta à droite, tous deux au format 24 mm.

La construction du Glaz est rustique, mais solide : le métal est épais, l’atomiseur est d’ailleurs lourd (105 g).

Le pin 510 ressort peu, suffisamment pour une box électronique, pas pour un mod mécanique hybride.

Peu de box acceptent un tel format, la WildWolf 235W de Hcigar en fait partie.

Les entrées d’air, une de chaque côté, sont formées par des grilles, qui permettent au flux de rester silencieux. La bague crantée permet d’ouvrir plus ou moins ce flux, qui n’est jamais totalement libre : ouvert à fond, il est franchement aérien, tout en gardant une légère restriction.

La cloche en Pyrex est la principale originalité de cet atomiseur. Elle donne une vue imprenable sur son montage, en théorie du moins, nous y reviendrons.

Le top cap et son système de remplissage à glissière est impressionnant de qualité : c’est du niveau d’un atomiseur high end.

Le plateau est solidaire de la base, qui se retire en la dévissant. Un joint assure l’étanchéité entre le plateau et la cloche en pyrex.

Tel qu’il est livré, le réservoir est composé d’une bague d’acier en bas, et d’un tube en polycarbonate, qui se vise sur le top cap. Le pas de vis est large, moins fragile que ce que l’on trouve souvent sur les réservoirs en PC. Par contre, ça grince quand on le visse, et c’est encore pire avec les deux réservoirs de rechange, qui eux sont en Pyrex. C’est la première fois que je vois des pas de vis en Pyrex, il sont d’ailleurs arrondis, et il grincent encore plus : ceux qui craignent le crissement des craies sur un tableau noir vont les redouter. Il convient d’ailleurs de visser ces réservoirs en douceur : le Pyrex est solide certes, mais il résiste mal à la pression : à ne pas serrer trop fort !

La cloche, en Pyrex aussi, est simplement glissée dans le top cap, retenue par un joint torique en silicone, et par 4 griffes en acier au dessus du plateau.

Le montage est assez simple

Son plateau est joliment dessiné, facile à utiliser si on omet la problématique des systèmes postless : trouver la bonne longueur pour les pattes des coils. Les arrivées d’air sont en biais, sur les côtés, et les rigoles pour l’accueil des mèches de coton relativement petites.

J’ai posé deux coils fused clapton en nichrome, pour une valeur de 0,22 ohm, sans difficulté.

La pose du coton n’est pas plus difficile.

J’ai un peu dédoublé le bout des mèches pour qu’elles ne soient pas tassées dans leurs rigoles : le liquide arrive par le bas, il faut que la capillarité soit bonne.

Une fois remonté et rempli de 7 ml de liquide, nous découvrons une vape certes aérienne, mais pas tant que ça : il vape entre 45 et 70 W, avec un tirage restreint, doux et peu bruyant. La vapeur est abondante, dense et onctueuse. Les saveurs sont bonnes, soutenues, mais peu précises : tout se mélange et il est difficile de distinguer les composantes d’un Tallak de Vape Institut par exemple. La vapeur est à peine tiède à 45 W, elle devient chaude à 70 W, sans être brûlante. Bref, à ce stade, c’est un bon atomiseur, qui produit une vapeur équivalente à un TFV12 de Smok, avec plus densité et des saveurs plus présentes.

Revue technique

Le Glaz est livré avec un manuel et des pièces de rechange : deux réservoirs en pyrex et des joints de bonne qualité.

Les caractéristiques essentielles du Glaz RTA de Steam Crave

Type de matériel atomiseur reconstructible
Diamètre 30 mm
Hauteur 58 mm
Contenance 7 ml
Poids 105 g
Type de montage double coil
Plage d’utilisation 25 à 70 W
Matériaux acier

Petites observations ennuyées (très)

De temps en temps, des constructeurs nous proposent comme ici des cloches en verre. Le plus souvent, ils le font sur des drippers. Ces cloches ont deux intérêts : voir son montage et diffuser moins de chaleur (le verre transmet peu la chaleur). Mais ils comportent aussi des défauts. Voir son montage, c’est rigolo, il faut bien l’admettre, mais uniquement tant qu’on ne vape pas. Quand on vape avec, le Pyrex se couvre de buée, on ne voit plus rien, puis de grosses gouttelettes de liquide maronnasse coulent, on voit de nouveau, mal, et c’est moche, sale, beurk (à mes yeux du moins).

Quant à la transmission de chaleur, c’est une bonne chose dans un premier temps, le corps de l’atomiseur chauffe en effet moins vite, c’est sensible, surtout avec deux gros coils qui pompent 60 W. Mais cette chaleur, elle est produite, il faut bien qu’elle aille quelque part, alors elle se diffuse sur le plateau, puis sur la base, puis sur la box. Le corps de l’ato chauffe moins, mais sa base et la box chauffent plus. Ce n’est pas très bon pour les chipsets. 

De surcroît, en enchaînant les barres, le corps finit par chauffer aussi, et pour les mêmes raisons d’inertie du verre, il mettra plus longtemps à refroidir. C’est le principe même des bouteilles isothermes : une double paroi en verre garde plus longtemps le froid, ou le chaud.  Bref, je ne suis pas du tout convaincu par ces cloches en verre, les inconvénients pèsent plus que les avantages, de mon point de vue.

Petites observation bienveillantes.

Au-delà de ces critiques, le Glaz RTA est un bon atomiseur, puissant sans être bourrin.

Les saveurs ne sont pas précises, mais soutenues, et la densité de vapeur est clairement digne d’un dripper, plus onctueuse que celle de la plupart de ses concurrents, meilleure que celle d’un clearomiseur subohm.

En résumé

On aime

  • La construction solide
  • Le finitions de qualité
  • La vape onctueuse entre 45 et 70 W
  • La douceur de l’airflow

On n’aime pas

  • Le rendu de saveur peu précis
  • La cloche en Pyrex qui se salie
  • Les réservoirs en Pyrex qui grincent

Conclusion

4 /5
 

Le Glaz RTA est un gros atomiseur qui délivre une vape puissante qui reste douce et onctueuse. Ses saveurs sont honnêtes, même si elles ne sont pas au niveau de son frère Aromamizer Plus. La qualité de construction est remarquable, sauf en ce qui concerne les réservoirs en Pyrex qui donnent une impression de bricolage.

 

Le Glaz RTA de Steam Crave en images

Les derniers articles sur la marque Steam Crave

Test : Glaz RTA – Steam Crave

  • Publié le 14/09/2018

Gros bébé Steam Crave aime bien faire des gros atomiseurs, le Glaz en fait partie, avec ses 31 mm de diamètre. Ici, comparé à un Zeus à gauche, un Manta …

Test : Aromamizer Supreme Lite RDTA – Steam Crave

  • Publié le 22/09/2016

La famille Aromamizer s’agrandit avec l’arrivée d’un nouveau RDTA, qui n’en a que le nom, le Supreme Lite. Steam Crave a revu sa copie et propose un atomiseur polyvalent, de …

Test : Aromamizer V-RDA – Steam Crave

  • Publié le 16/06/2016

Issu de la famille Aromamizer, célèbre atomiseur sorti en fin 2015 par la marque chinoise Steam Crave, voici le V-RDA. Ce dripper au look massif se distingue par sa chambre …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Glaz RTA - Steam Crave Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/09/Glaz.Vig-1.jpg Review Author:Review Date: