Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Glaz Mini MTL RTA – Steam Crave

Test : Glaz Mini MTL RTA – Steam Crave

  • Par , le 15/11/2019 à 16h00
    Annonce

Steam Crave s’est concentré sur la vape indirecte avec le Glaz Mini MTL RTA. Un petit atomiseur, toujours aussi bien assemblé et fourni, qui réussit le pari de produire une vape serrée de qualité. Quelques petits points sont encore à améliorer, mais le défi est largement relevé !

Véritable MTL ?

Steam Crave est connu et reconnu pour ses atomiseurs géants en double ou triple coils pour une production de vapeur abondante. Après un essai contestable avec l’Aromamizer Lite RTA, le fabricant revient sur le devant de la scène avec un atomiseur dédié exclusivement à la vape indirecte. Avec seulement 23 mm de large et 40 mm de haut, on oublie la taille d’éléphant qui a fait la réputation de la marque. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le pari est gagné avec un véritable RTA dédié au MTL.

Caractéristiques techniques

Diamètre23 mm
Hauteur40
Contenance2
Poids45 g
Remplissagepar le haut
Type de montagemono coil
Plateau de montagesimple
Plage d'utilisation8-25 W
Arrivée d'airpar le bas
Drip Tip510
Matériauxacier inoxydable, verre

Le coffret comprend :

  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Drip tip
  • Outil
  • Mode d'emploi
  • Goodies

Construction Steam Crave

La touche Steam Crave se reconnait immédiatement. Les filetages sont très bon, le packaging généreux (pièces de rechange, Pyrex supplémentaires, outil, autocollant…). Le top cap est vissé sur le réservoir et laisse entrevoir 4 ouvertures en forme de haricot pour le remplissage. La plupart des embouts de flacon passe sans difficulté.

Sous l’atomiseur, le pin 510 dépasse suffisamment pour une utilisation sur un mod hybride.

Les pièces sont nombreuses. Ainsi on trouve :

  • le plateau avec sa bague d’air flows qui peut être retirée pour un nettoyage ;
  • le réservoir constitué d’une cage d’acier avec un pyrex qui la recouvre et d’un Pyrex intérieur qui fait office de chambre d’atomisation ;
  • un top cap à la tranche moletée pour en faciliter l’assemblage ;
  • un drip tip au format 510, lui même constitué d’un embout buccal vissé sur des ailettes de refroidissement.

Tous les éléments se démontent facilement pour entretien et peuvent être remplacés. On regrettera cependant les joints qui ont une fâcheuse tendance à être trop lâches (ceux fournis en plus le sont tout autant). Cela ne provoque aucune fuite ou suintement quand tout est en place, le Glaz est bien étanche, mais lors d’un nettoyage ces petits joints transparents se détachent trop facilement.

Limité à 50... %

La bague de l’arrivée d’air est moletée pour une meilleure préhension. À l’usage c’est confortable. La bague n’est ni trop souple, ni trop dure. Le refroidissement du coil passe par un trou qu’il faudra choisir. Le plus petit fait seulement 0,8 mm de diamètre !

 

Le plus gros trou d’arrivée d’air fait 1,6 mm de diamètre. Les quatre choix possibles sont donc 0,8 mm, 1mm, 1,2 mm et 1,6 mm. On passe alors d’une vape très serrée à plus ouverte sans pour autant autoriser la moindre vape directe. Le Glaz Mini MTL est fait exclusivement pour de l’inhalation indirecte.

Les arrivées d’air pour refroidir la résistance sont au nombre de 4 et font 0,8 mm chacune. C’est tout petit mais suffisant pour refroidir un coil dédié à la vape indirecte. Les vis de post sont assez proches.

Le fabricant conseille des coils de 1,5 à 2 mm de diamètre. Dans la réalité on peut monter une résistance de 2,5 mm sans aucune difficulté et sans chauffe excessive. Un coil de  3 mm est déconseillé car on se rapproche dangereusement des posts pouvant entraîner un court circuit en cas de contact. Dans notre cas un fused clapton (2x30g/38) en Ni80 en 5 tours (diamètre de 2,5 mm) pour une valeur stabilisée de 0,78 ohm fera parfaitement l’affaire.

Le coil est placé très bas sur le plateau pour une restitution optimale des saveurs. Il est tout à fait possible de le positionner plus haut selon ses préférences mais dans cette configuration, il s’exprime au mieux. Les arrivées en e-liquide sont très (trop) petites. En soit cela ne pose pas de problème spécifique, sauf à vapoter avec des liquides à plus de 50 % de VG et 50 % de PG. À 20 watts, avec un e-liquide en 30 % de PG et 70 % de VG, on sent rapidement que le coton n’est pas assez hydraté. Sauf à prendre une puff toutes les 2 minutes, pour laisser au coton le temps de s’imbiber, cela devient vite désagréable.

Il est, aussi,  important, au regard de la taille de ces arrivées en liquide, de bien aérer le coton et de ne pas le tasser dans les rigoles prévues pour éviter tout dry hit.

Le Glaz Mini MTL est aussi fourni avec une extension qui lui permet de passer de 2 ml à 5 ml. Elle est en acier, ce qui permet de ne pas trop l’exposer aux agressions quotidiennes. La mise en place est aisée. Il suffit de dévisser le top cap et visser ensuite l’extension. C’est rapide, facile, même avec le réservoir du dessous plein.

À la vape, le Glaz Mini MTL tire bien son épingle du jeu. Les saveurs sont très bonnes, le hit soutenu, aucune fausse note dans les sensations procurées. Avec l’extension en place, les sensations sont proches, la vapeur est plus froide, un soupçon moins dense mais les saveurs toujours bien présentes. Un vrai atomiseur MTL comme on les attend, qui offre en plus une contenance très convenable pour de longues séances de vapotage.

En résumé

On aime

  • Bien construit
  • Tirage MTL
  • Saveurs et hit
  • Extension

On n’aime pas

  • Joints lâches
  • Limité aux liquides en 50/50

Conclusion

4,2 /5

Le Glaz Mini MTL RTA a de Steam Crave est un très bon atomiseur MTL qui offre une vape savoureuse, précise. Son extension est un atout le faisant passer à 5 ml de contenance. Il ne souffre pas de défauts majeurs si ce ne sont ses joints qui se perdent vite. On regrettera la taille des arrivées en e-liquide qui n'autorisent pas les liquides en plus de 50 % de PG et de VG.

Le Glaz Mini MTL RTA en images