Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » DIY et grands contenants : leur sécurité ne fait pas l’unanimité

DIY et grands contenants : leur sécurité ne fait pas l’unanimité

    Annonce

Suite aux critiques d’un professionnel du vapotage contre le DIY, nous avions lancé, à la suite de l’article, un sondage pour connaître les avis de nos lecteurs sur cette pratique. En voici les résultats, annexés de quelques opinions représentatives des nombreux commentaires que nous avons reçus. En quelques mots : tout le monde l’utilise, mais personne n’est d’accord.

Un débat toujours vif

C’est le patron de chez D’Lice, Norbert Neuvy, qui a mis le feu aux poudres, en publiant sur Facebook un long post dans lequel il s’en prenait au DIY et aux flacons d’une contenance supérieure à 10 ml, à booster. Selon Mr Neuvy, ces produits n’étant pas soumis à une réglementation aussi stricte que les flacons de 10 ml nicotinés, ils ne présentaient pas les mêmes garanties de sécurité et certains fabricants n’étaient pas regardant sur la qualité.

Cette prise de position publique a eu l’effet d’une petite bombe dans le milieu de la vape. Nous avons donc lancé ce sondage afin de mieux cerner les opinions et d’enrichir le débat sur ce sujet controversé. 

Profil des 513 répondants

Sans surprise, ce sont les particuliers qui ont été plus nombreux, avec 81,3 % des réponses. Suivent les revendeurs, 16 %, puis les fabricants, avec 2,7 %. Le ratio fabricants/revendeurs est à peu près égal aux proportions que l’on retrouve sur le terrain. L’ensemble des professionnels, 18.3%, est instructif : il est supérieur au ratio nombre de professionnels/nombre d’usagers de la vape, et il nous apprend que, pour eux, cette question du DIY est mobilisante.

Profils des répondants

Usage des particuliers

Le résultat ne souffre pas d’ambiguïté : 91,7 % des particuliers qui ont répondu utilisent des contenants supérieurs à 10 ml. Que ce soit en DIY ou en flacons à booster.

Un chiffre certainement très différent de ce qui est observé en boutique, mais représentatif de l’implication et de la réflexion des acteurs dans leur mode de consommation de ces produits. 

Utilisez-vous des formats supérieurs à 10 ml ?

Commentaires de particuliers (extraits)

“Le flou effectif sur la composition des concentrés et également de la base…” 

“Il faut bien réfléchir avant de faire des déclarations comme Mr. Neuvy car il me semble que dans la majeure partie de ce que l’on trouve sur le marché ce sont des marques sérieuses qui sont à l’origine des produits. Il est aussi clair pour moi que les prix pratiqués sur les flacons de 10 ml sont prohibitifs quand on constate la consommation des e-cigarettes récentes. A vouloir protéger trop son business il y a un risque qu’il n’y ai plus de business pour personne. (ex: décision du gouverneur de l’état du Michigan). Cette déclaration est pour moi très inquiétante, je suis vapoteur depuis deux mois et déclaration apès déclaration je me dis que j’ai peut-être fait une erreur d’arrêter de fumer en utilisant la e-cigarette. Si tous les deux jours quelqu’un rajoute de l’huile sur le feu.”

“Je ne vapote que des produits avec mention AFNOR.”

“Je suis pour ce type de format car je trouve ridicule le fait d’utiliser des façon de 10ml du point de vu de l’écologie ( même si j’en utilise de temps en temps ), mais il serait bien qu’il y est aussi des notifications pour les grands format et le flacon de DIY afin que je sache et que l’on soit sur de ce que l’on vape car oui c’est une façon qui est plus saine de consommer de la nicotine et le principale intérêt de la vape est la santé !”

Usage des revendeurs

Certes, la question portait sur l’usage, mais des commentaires nombreux qui nous ont été laissés, les revendeurs ont considéré qu’il s’agissait d’un usage professionnel, c’est à dire de revente. Et là, les résultats sont écrasants : sur 82 répondants, 3 ne vendent pas de flacons dans un format supérieur à 10 ml.

Vendez-vous des formats supérieurs à 10 ml ?

Commentaires de revendeurs (extraits)

“Je ne commande que des flacons de 50ml fabriqués par des entreprises françaises ou revendues par des entreprises françaises très connues.”

” Les fabricants se tireraient une balle dans le pied si ils ne faisaient pas attention sur le diy/50ml alors qu’ils le font sur les 10ml nicotinés  “

“On ne sait pas quels additifs sont présents dans les flacons à booster ou les liquides DIY. Ni même dans les Falcons de 10ml.
Il suffirait juste que les fabricants qui respectent la norme afnor par exemple propose aussi des produits clean en gros formats et en DIY.
Mais on sait à peu près quelles marques sont fiables et proposent des produits de qualité tant en 10ml que en 50ml que en DIY. Du coup ça ne nous dérange pas tant que ça. Mais nous préfèrerions avoir plus de transparence en ce qui concerne les e -liquides en général.”

“Oui pour les flacons de 50ml existants aussi en 10ml puisque le produit est le même et a été notifié pour répondre à la loi.
Non pour tous les autres puisqu’il n’existe pas de norme pour ceux-là”

“Quelle que soit la forme du contenant, l’essentiel est de travailler avec des marques sérieuses qui apportent des garanties.”

Usage des fabricants

3 fabricants qui ne proposent pas de formats supérieurs à 10 ml contre 11 qui le font : là, la différence est moins nette, puisqu’on arrive à 4 “non” contre 11 “oui”. Preuve si il en est que le marché de la vape est assez large pour permettre aux deux “écoles” de vivre. 

Fabriquez-vous des formats supérieurs à 10 ml ?

Commentaires des fabricants (extraits)

“Travaillant pour un acteur “Afnorisé”, je ne me pose aucune question quant à la sécurité et la qualité apportée à nos produits.
Ceci étant un trop grand nombre d acteur, d importateurs ou de fabricants ne respecte aucune autre régle que celle de la sacro sainte marge.
Et passe donc outre déclarations, analyses et bon sens qui doivent aujourd’hui être les piliers d un marché qui se doit d être responsable, professionnel, et exemplaire car jeune et observé.
Il est dommage que Norbert tire plus sur le DIY que sur le jus en vrac, véritable cancer sanitaire et commercial des boutiques…..”

“Il n y a aucun contrôle de la qualité des produits, aromes et pH/vg dans les formats non nicotiné et beaucoup de fabricants en profite.
Sans parler du sucralose et des colorants qui a mon goût devraient être interdit…”

Perception de la sécurité dans le DIY ou les grands formats

Ce graphique révèle une dichotomie entre la consommation de e-liquide et la sécurité perçue pour ce type de produit.

  • 91,7 % des particuliers répondants utilisent les grands flacons, mais 41,3 % d’entre eux estiment qu’ils ne leur apportent pas une sécurité suffisante.
  • 11 fabricants proposent de tels flacons sur 14 répondants, mais ils sont seulement 4 à estimer que la sécurité est suffisante, soit 7 qui estiment qu’elle ne l’est pas et le font quand même.
  • Enfin, 45 revendeurs sur 82 estiment également la sécurité sur les grands contenants insuffisante, mais seuls 3 n’en vendent pas. Tout dépend ensuite, évidemment, de la façon dont ils informent leurs clients.

Pensez-vous que le DIY et/ou les grands formats vous apportent des garanties de sécurité suffisantes ?

Conclusion

Ce sondage peut permettre de tirer un enseignement : chez nos lecteurs, les flacons grande contenance et le DIY sont des moyens répandus de consommer du e-liquide mais leur sécurité ne fait pas l’unanimité. Il existe bel et bien un doute sur la qualité générale de ce type de produit, aussi bien chez les consommateurs que chez les revendeurs.

Une chose est certaine : c’est un débat qui a des raisons d’avoir lieu, et la communauté de la vape doit s’en saisir et trouver une réponse valable et unanime, avant que le législateur ne s’en mêle et tranche d’une manière définitive. 

Annonce