Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Suisse : bientôt la fin du vapotage sur les quais de gare ?

Suisse : bientôt la fin du vapotage sur les quais de gare ?

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

La société gestionnaire des gares de Suisse a récemment annoncé vouloir empêcher les vapoteurs de faire usage de leur vaporisateur personnel en dehors des zones non-fumeurs. Une « menace pour l’intégrité physique de leurs clients vapoteurs »,  selon l’association Helvetic Vape.

Les vapoteurs obligés d’utiliser les espaces fumeurs

Il y quelques mois, l’Union des Transports Publics (UTP) annonçait que toutes les gares de Suisse deviendraient non-fumeur à partir du 1er juin 2019. Une volonté qui était exprimée suite aux « résultats concluants » d’une période d’essai réalisée dans six gares du pays, durant laquelle les fumeurs étaient obligés de consommer leur tabac au sein d’espaces bien précis, délimités par des « zones marquées en bleu sur le sol ».

Pour l’UTP, le but de la mesure est simple : améliorer la qualité de l’air dans les gares, en plus d’économiser les quelques 4 millions de francs que coûte le ramassage des mégots  chaque année en ces lieux.

Aujourd’hui, si l’on en croit le communiqué de l’association Suisse des utilisateurs de vaporisateurs personnels, Helvetic Vape, l’UTP souhaiterait également « confiner les vapoteurs » à ces mêmes zones, et ceci malgré « l’absence de base légale » ou de « justification » selon l’association. 

Il faut dire que cette annonce est pour le moins surprenante. En Suisse, les vaporisateurs personnels sont considérés comme des produits de consommation courante. Selon une demande du parlement exprimée en 2016, produits de la vape et produits du tabac devraient d’ailleurs être « clairement différenciés » dans la future loi sur les produits du tabac, du cannabis et du vapotage (LPTab).

Ainsi, pour Helvetic Vape, en obligeant les vapoteurs à se rendre dans ces zones fumeurs, l’UTP, en plus de ne pas respecter la demande du parlement, met la santé des utilisateurs de cigarette électronique en danger.

L’association rappelle en effet dans son communiqué qu’en voulant « forcer les vapoteurs à subir le tabagisme passif dans les zones fumeurs », l’union des transports publics les expose à « de forts risques pour leur santé », en plus de soumettre les primo-accédants à un « fort risque de rechute ».

Ailleurs, en Suisse

Suisse : la publicité pour le tabac sera interdite aux mineurs

  • Publié le 17/02/2022

La Suisse, un des derniers pays d’Europe où la publicité du tabac restait accessibles au mineurs, a voté : ce ne sera plus le cas en 2023

La Suisse adopte sa nouvelle législation antitabac

  • Publié le 28/09/2021

La Suisse a adopté la législation sur le tabac qui entrera en vigueur en 2023, en cas de rejet de la votation.

Volte-face : la publicité pour le tabac restera autorisée en Suisse

  • Publié le 22/06/2021

La publicité pour le tabac restera légale en Suisse : ainsi en a décidé le Conseil des États, qui a supprimé le texte.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.