Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » San Francisco : les citoyens devront se prononcer concernant le maintien de l’interdiction de la vape

San Francisco : les citoyens devront se prononcer concernant le maintien de l’interdiction de la vape

    Annonce

Suite à une action lancée par Juul, les habitants de San Francisco devront eux-mêmes se prononcer concernant le maintien, ou non, de l’interdiction de vendre des produits de la vape dans la ville. Un vote qui devrait avoir lieu dès le mois de novembre.

Un vote pour sauver le vapotage

Le mois dernier, la ville de San Francisco votait officiellement une loi interdisant la vente physique, mais également en ligne, de tous les produits du vapotage. Une mesure que les décideurs locaux annonçaient comme nécessaire afin de faire « reculer le vapotage des jeunes », et qui devait entrer en vigueur d’ici 6 mois.

Suite à cette annonce, le leader américain du pod, Juul, avait réagi en indiquant qu’il ferait tout pour contrer la mesure. Une « menace » qu’il a mis à exécution dans les jours suivants, par le biais de la création d’une campagne baptisée Coalition for Reasonable Vaping Regulation, accompagnée d’une pétition.

Il y a quelques jours, ladite pétition aurait été présentée, et acceptée, au département des élections et consultations de la ville, après avoir recueilli un peu plus du double des 9 400 signatures nécessaires.

Ce sera ainsi aux citoyens de voter ou non la mesure proposée par Juul, au mois de novembre prochain. Une mesure qui, si elle était votée, autoriserait de nouveau la vente des produits de la vape dans la ville de San Francisco.

Dans les grandes lignes, la proposition du géant américain rendrait plus difficile l’accès aux produits de la vape aux jeunes de moins de 21 ans par divers moyens. Elle fixerait ainsi une limite quant au nombre d’appareils et de cartouches de nicotine pouvant être achetés en une seule transaction, mais créerait également un « programme de permis pour les vendeurs de cigarettes électroniques en ligne » en plus d’obliger les magasins à utiliser une « technologie de vérification de l’âge » pour valider les cartes d’identité des clients.

Reste à voir si les habitants de San Francisco accepteront cette mesure, eux qui avaient déjà voté pour une interdiction des e-liquides aromatisés il y a tout juste un an.

Pour sa campagne, qui devrait se poursuivre dans les mois à venir, le partenaire commercial d’Altria aurait d’ores et déjà investi plus de 1,5 million de dollars.

L’actu de la vape aux USA

USA : le Montana banni lui aussi les produits aromatisés pour 4 mois

  • Publié le 17/10/2019

Le 7e Etat à prendre des mesures contre le vapotage Après le Michigan, New York, le Massachusetts, le Rhode Island, l’Oregon et plus récemment Washington, c’est aujourd’hui au tour de …

USA : Big Tobacco avance ses cartes

  • Publié le 15/10/2019

Petit retour en arrière Depuis le 8 août 2016, tous les produits de la vape sont considérés comme des produits du tabac aux USA. Une décision lourde de conséquences puisque …

Vapoteurs malades aux USA : les recommandations du CDC aux médecins

  • Publié le 14/10/2019

Un nom de code pour les intoxications Il y a quelques jours, les Centers for disease control and prevention (CDC) ont mis en ligne un document adressé aux médecins des …

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *