Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » Royaume-Uni : Stoptober a démarré

Royaume-Uni : Stoptober a démarré

Mis à jour le 10/07/2024 à 15h09
    Annonce
  • Calumette
  • le petit vapoteur
  • Pulp
  • Vaporesso
  • Innokin

Continuant de mettre la cigarette électronique en avant, l’opération annuelle destinée à inciter les fumeurs britanniques à se sevrer du tabac vient de commencer.

La vape toujours présentée comme un outil de sevrage tabagique

L'affiche de l'opération Stoptober 2020Cette année encore, comme toutes les autres depuis sa création en 2012, Stoptober vient de démarrer au Royaume-Uni. Un mois avant le Mois sans tabac en France, cette opération est destinée à encourager les fumeurs à se sevrer du tabac et toujours basée sur le même constat : quelqu’un qui arrête de fumer pendant 28 jours consécutifs a 5 fois plus de chances d’arrêter de fumer définitivement.

Cette édition 2020, contrairement aux précédentes, est réalisée en partenariat avec une autre opération de santé publique, baptisée Better Health, lancée en juillet dernier et destinée à lutter contre l’obésité. Une nouvelle approche répondant aux « nouveaux défis » posés par la pandémie de COVID-19 et son « impact sur les comportements de santé des populations ».

Si nous vous avions déjà parlé par le passé de Stoptober, notamment car son programme met particulièrement en avant la cigarette électronique comme moyen d’arrêter de fumer, ce nouveau cru ne déroge pas à la règle et continue d’inciter les fumeurs britanniques à passer à la vape. En témoigne le mémo ci-dessous, tiré du site internet de l’agence de santé britannique (NHS) dans son article “Quit smoking this Stoptober”.

Mémo tiré du site de l’agence de santé publique du Royaume-Uni.

La campagne de cette année est particulièrement axée sur deux groupes de fumeurs distincts : les fumeurs âgés de 18 à 34 ans et ceux ayant un âge compris entre 35 et 65 ans. Catégories décrites comme ayant des « opinions et motivations différentes pour arrêter de fumer ».

Une campagne qui, comme chaque année, est supportée par de nombreuses associations telles que la British Lung Foundation (BLS), qui rappelle quant à elle dans son article dédié au sevrage du tabac, que la vape est « 20 fois moins nocive pour la santé que le tabagisme ».

Le reste de l’actualité au Royaume-Uni