Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Rencontres du vapoteurième type

Rencontres du vapoteurième type

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Et si… Et si deux civilisations issues de planètes différentes se rencontraient finalement. Et si, soudain, devant vous, se tenait un être né autour d’une autre étoile que la vôtre. Quel rôle jouerait la vape dans cette rencontre du troisième type ?

Tin, tin, tin, tin, tiiiiinnn

Peut-être un jour rencontrerons-nous une civilisation extraterrestre. Les règles sont, paraît-il, faites pour être contournées, alors pourquoi pas les lois de la physique ? Bref, imaginons. Après un voyage de plusieurs années-lumière…

Passage didactique pour ceux qui ignoreraient ce que sont les années-lumière. Vous voyez la lumière ? Façon de parler puisque sans elle vous ne verriez rien.

Bon, ben l’année-lumière, c’est la même chose, mais en temps. Disons que c’est beaucoup plus long que la durée de vie moyenne d’une ampoule. C’est le temps parcouru par la lumière en une année, sachant qu’elle se déplace à 300 000 kilomètres par seconde. C’est beaucoup plus rapide que ma C3, même en descente.

Bref, ils arriveront au terme d’un long voyage, et atterriront, disons, dans votre jardin. Ou dans le parc, pas loin de votre immeuble.

Du moins est-ce la croyance la plus communément répandue. Il semble qu’il y ait un nombre assez important de gens qui pensent qu’une civilisation extraterrestre a passé des années, voire des siècles, à développer une technologie qui permette d’outrepasser ou de contourner les lois de la physique, à la mettre en application et à dépenser une quantité absolument délirante d’énergie juste pour le plaisir de prendre la pause sur des photos floues.

Continuons d’imaginer, vous le voulez bien ? Les voilà qui se posent, la porte du vaisseau s’ouvre, vous voilà, représentant de la race humaine, premier contact avec une civilisation qui n’a la même planète comme berceau, et, comme vous êtes poli, vous leur proposer quelque chose à boire, ils ont peut être soif après tout ce temps.

Ils acceptent, et vous voilà dans votre salon, le premier contact s’est bien passé, l’atmosphère est détendue, conviviale, leur traducteur automatique fonctionne tip top, et en voilà un qui sort son paquet de clopes et vous en tend une.

Je plaisante. Une civilisation aussi avancée aurait éradiqué le tabagisme, bien évidemment.

Voilà que, d’une poche, de sa combinaison, l’extraterrestre sort sa vape. Bien entendu, une vape extraterrestre, d’une forme qui serait adaptée à sa morphologie, avec, en lieu et place de la résistance, un système de diffraction laser électro pulsé tri-phasique alimenté en liquide par antigravité, avec un système de réglage de puissance en antimatière (depuis résistance, au cas où vous auriez un doute, je tape des mots au hasard).

Bien entendu, vous sortez la vôtre, et là, leur visage (ou ce qui en fait office) exprime une joie intense, ils savent, désormais, qu’ils ont fait le bon choix, que vous aussi appartenez à une espèce évoluée, une civilisation qui méritait la visite. Pour fêter ça, ils vous offrent une fiole de leur liquide.

Vous allez chercher un atomiseur propre, vous y installez une résistance neuve, l’imbibez bien comme il faut, remplissez le réservoir, attendez quelques minutes pour être sûr que tout est bien en place, puis vous vous lancez.

Vous vous apprêtez à être le premier être humain qui va goûter un produit venu d’un autre monde, une nicotine qui n’a pas poussé sur terre, une saveur qui a parcouru des distances indicibles dans l’immensité glacée du vide interstellaire. C’est vous, vous êtes l’élu, et, fermant les yeux, vous portez le drip tip à vos lèvres.

Vous appuyez sur le switch et aspirez, il est trop tard pour se poser des questions, cette découverte vaut tous les risques. Enfin, la vapeur se répand dans votre bouche et vos papilles s’activent. Le liquide est un fruité frais qui ressemblent vaguement à de l’ananas.

Et bien, je ne sais pas vous, mais moi, je ne pourrais m’empêcher de me sentir déçu.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.