Vous êtes ici : Vaping Post » Guides » Quelle marque d’accu choisir ?

Quelle marque d’accu choisir ?

  • Par , le 2/03/2018 à 18h14
    Annonce

Les marques de batteries sont presque innombrables, que ce soit pour les 18650, les 26650 ou les nouvelles 20700 et autres 21700. Pourtant, il y a les quelques marques dont vous pouvez être sûr(e), et les autres. Petite visite guidée au pays merveilleux des accus et de ses nombreuses licornes.

Les fabricants

Nous allons commencer par les vraies marques de batteries, celles qui portent le nom de l’entreprise qui les a effectivement fabriquées. Vous lirez souvent qu’il n’y a que 4 fabricants de batteries : Samsung, LG, Sony et Panasonic/Sanyo. C’est vrai… sans l’être. Ce sont les 4 grands fabricants reconnus pour la qualité et la fiabilité de leurs productions, et qui commercialisent leurs batteries sous leur propre marque, mais il y a en fait beaucoup d’autres usines qui produisent des batteries.

La force du quatuor Samsung, LG, Sony et Panasonic/Sanyo, c’est que leur production est validée par les plus grands constructeurs d’ordinateurs portables, d’outillage portatif, de véhicules électriques et autres grandes industries. Ils ont une réputation et surtout des cahiers des charges rigoureux à suivre, et leur nom même engage des marques mondialement connues bien au-delà des batteries. Et ce peu importe que les batteries soient fabriquées par des filiales (LG Chem pour LG, Sony Konion pour Sony, etc.)

En un mot, choisissez vos batteries parmi une de ces quatre marques à l’exclusion de toute autre pour les 18650. Les caractéristiques annoncées par ces fabricants sont exactes, parfois même légèrement sous-estimées, ce qui est loin, très loin d’être le cas des marques de distribution dont nous parlerons ensuite. Avec ces quatre marques, vous savez exactement ce que vous achetez, sous réserve de le faire chez un revendeur de confiance. Ce dernier point est essentiel pour deux raisons. La première est bien entendu d’éviter les clones, fréquents pour les références les plus vendues et souvent aussi proches de l’original à l’extérieur que loin derrière à l’intérieur.

La seconde raison est moins évidente. La fabrication d’un accu n’est pas un processus garanti à tous les coups. Une fois fabriquée, la batterie est testée. Si elle est totalement conforme au cahier des charges, elle est classée grade A et vendue sous sa référence et la marque du fabricant. Si elle est légèrement en dessous, elle est classée grade B et vendue à des grossistes ou d’autres industries pour des applications moins exigeantes, sans mention de la marque ni de la référence puisqu’elle ne lui correspond pas. Enfin les batteries présentant des défauts sont classées grade C.

Vous l’aurez compris, un revendeur sérieux se fournira chez un grossiste fiable, et vous aurez un accu de grade A, répondant intégralement au cahier des charges de la référence et vous aurez des performances garanties. Si vous achetez vos accus n’importe où… pensez également à jouer au Loto, dans la foulée. Pourquoi vous vendre un accu grade B ? Il est forcément acheté moins cher chez le fabricant, ce qui est excellent pour la marge commerciale de celui qui le revend ensuite au prix normal.

Les marques de distribution ou “rewrappers”

Nous avons parlé des 4 principaux fabricants de batteries, et pour faire simple toutes les autres sont des marques de distribution. Les accus correspondants peuvent être fabriqués par une des nombreuses autres usines qui en produisent, ou venir d’un des 4 fabricants et avoir simplement été emballées dans un « wrap », la protection en plastique autour des batteries, propre à la marque de distribution. Ce dernier cas de figure est de loin le plus fréquent.

Par exemple les accus des marques Efest, MXJO, Enercig, Basen, AW, Brillipower peuvent être qualifiées d’accus “rewrappées“, ou “labellisées” dans le cas précis de Enercig, et non le nom du fabricant original. L’emballage autour de la batterie est bien à eux, mais appliqué sur un accu qu’ils ont acheté auprès d’un fabricant. Une marque comme Enercig apporte quant à elle un label qui lui est propre, tout en conservant l’emballage original du fabricant. Et les surprises, sur un élément important pour l’agrément de vape et encore plus pour la sécurité, peuvent parfois exister. Voici quelques éléments qui peuvent vous aider à mieux choisir vos accus pour cigarette électronique.

Les caractéristiques artificiellement gonflées

Si vous achetez une batterie des 4 grands fabricants et qu’elle mentionne 3000 mAh et 20 A, elle fait effectivement 3000 mAh et tient 20 A en continu. Chez les rewrappers, les caractéristiques sont presque toujours largement surévaluées. Parce qu’une batterie de 40 A se vend mieux qu’une de 20 A, et que tous les autres rewrappers le font, c’est pratiquement devenu une règle. Il n’existe aucune 18650 de plus de 30 A, et aucune 18650 de 3000 mAh ne dépasse les 20A. Sauf sur les étiquettes des rewrappers bien entendu, qui n’ont pas le moindre scrupule à vous faire éventuellement prendre le risque d’utiliser à 40 A une batterie qui risque d’exploser au-delà de 20 A. Tous les détails sur cette question sont dans l’article sur les caractéristiques essentielles des accus.

L’incertitude sur la batterie rewrappée

Avec les rewrappers, vous n’avez pas la moindre idée de quelle batterie vous achetez. Ils peuvent même changer d’accu tout en conservant la même référence commerciale. Un exemple parmi plein d’autres ? La iJoy 40A 3000mAh 20700. Il en existe une version avec 5 pattes sur le plot positif qui fait 30 A (elle est déjà largement surévaluée par iJoy), mais également une version avec 4 pattes sur le positif qui est largement inférieure, avec une résistance interne et un volt sag plus élevés, et qui ne dépasse pas les 20 A. Les deux commercialisées sous la même référence, alors que ce sont deux batteries qui n’ont rien à voir l’une par rapport à l’autre. La iJoy 40A 3000mAh 20700 est donc une 20 A ou une 30 A, au hasard de la distribution.

Et encore, ici on peut facilement les repérer si on est au courant du subterfuge. Efest par exemple a eu de nombreuses références restées identiques malgré des changements sensibles de batteries, et à peu près invisibles de l’extérieur.  L’Efest 3000 mAh 35 A a été une LG HG 2 rewrapée (donc une batterie 20A) mais également une LG MH1 de 10 A, puis une batterie inconnue de 10 A également. L’emballage reste le même pour conserver la notoriété, mais le produit emballé change au gré des opportunités commerciales, sans prévenir le consommateur cela va de soi. En un mot, vous ne savez pas ce que vous achetez, et les rewrappers font tout pour s’en assurer.

Et c’est toute l’ambiguïté. Un accu rewrappé n’est pas forcément mauvais, et pour certains formats comme les 26650 on n’a pas trop le choix, les 4 grandes marques n’en proposant pas. Mais un accu des 4 grandes marques est toujours conforme à ce qu’il annonce. Un accu rewrappé… très rarement.

Le marketing au détriment de la sécurité

Il y a deux ans, nombreux étaient ceux qui ne juraient que par les batteries MXJO, censées être les meilleures du monde, en particulier la fameuse et réputée MXJO 3000mAh 35 A 18650. Sur les bancs de test, cette batterie ressemble à une LG HG2 (de 20 A donc) en moins performante (moins de capacité et température de fonctionnement plus élevée). On ne parlait que d’elles jusqu’à ce qu’il devienne enfin admis qu’une batterie MXJO, ça n’existe pas : MXJO ne fabricant pas de batterie il n’y a aucune chance qu’ils produisent la meilleure batterie du monde. Pour autant, vous trouverez encore des inconditionnels de MXJO, le marketing fonctionne toujours.

Il est parfois possible que des rewrappers conservent globalement le même marketing mais surévaluent les performances des accus, ce qui peut s’avérer dangereux à l’utilisation, car l’utilisateur est au final mal informé sur les propriétés techniques du produit. Ce n’est pas le cas de toutes les sociétés, fort heureusement. Un bon exemple, l’Enercig EC-C6 18650 / VTC6 3000mAh 25A. Enercig est une marque allemande qui explique à ses clients l’origine de ses batteries, ce qui permet alors d’être certain de ne pas acheter un clone ou une batterie grade B par exemple. Une marque de distribution comme gage de confiance et qui indique clairement la référence de la batterie rewrappée. En l’occurrence, la EC-C6 est une VTC6 du fabricant Sony.

Elle est donc donnée pour 3000 mAh et 25 A, comme la VTC6. La VTC6 fait 25 A ? Comme la toute dernière VTC5A de seulement 2500 mAh ? Tout à fait, vous pouvez regarder la fiche technique de Sony pour la VTC6, vous y lirez en fait 30 A au paragraphe 2.5. Suivi de la mention “With 80°C cut“, avec une protection de température coupant le circuit quand la batterie atteint 80°C. Sans un tel circuit, la fiche technique est également sans équivoque, la VTC6 est donnée pour 15 A. Le CDM est donc de 15 A (voir l’article sur le CDM, précisément défini pour une température de fonctionnement sous les 80°C), Sony est on ne peut plus clair, pas 25 A (ou 8C comme indiqué sur le sleeve de la EC-EC6, ce qui revient à 24 A). Et pour cause, la VTC6 à 25A fontionne à… 98°C (test indépendant de Mooch disponible sur son blog, qui est la référence en la matière), et vous n’êtes plus du tout en sécurité. Aucune box électronique n’ayant la protection requise pour le seuil de température, elle est pour nous une 15 A, point. Pourquoi 25 A sur l’emballage de la EC-C6 d’ailleurs, et pas 30 A ? C’est sans doute plus crédible que 30 A tout de même, et le but est bien d’être crédible puisque le marketing de la marque est justement de se démarquer des autres rewrappers.

Un dernier exemple ? On pourrait écrire une encyclopédie sur la question, finissons avec la EHPRO 3000mAh 40A 18650. C’est en fait aussi une batterie de 15 A, et non 40 comme indiqué sur l’accu. Mais sur leur site (qu’un acheteur sur 10.000 ira voir), elle est donnée pour 32 A… et surtout formellement déconseillée pour les cigarettes electroniques ! Pourtant EHPRO est un fabricant connu de cigarettes electroniques ! Eh non, il s’agit de deux entreprises différentes, l’entreprise qui commercialise ces batteries (Bootes Technology Co, Ltd.) avec le nom et le logo exact du fabricant de cigarettes électroniques n’a selon les deux entreprises aucun lien avec le EHPRO qui nous est familier. Les caractéristiques sont fausses, la marque est trompeuse, au point où on en est autant ne pas faire dans le détail.

Le marketing est le fonds de commerce des rewrappers. Vous pouvez acheter un accu d’un des 4 fabricants, ou un produit marketing qui vous promet ce qu’il n’a pas, à vous de voir.

Pour aller plus loin…

Le thème des batteries est vaste, nous lui avons consacré une série d’articles pour faire le tour de la question.

  • Pour vous permettre de choisir facilement et sans vous tromper, nous avons sélectionné les 5 meilleurs accus 18650. Un guide simple pour aller directement à l’essentiel.
  • Pour simple qu’il soit, le rechargement des accus ne doit pas se faire n’importe comment et méritait largement un article dédié pour le faire efficacement et en sécurité.
  • Acheter la bonne batterie, c’est bien, mais la conserver longtemps, c’est encore mieux ! Nous vous avons donc concocté un tutoriel complet pour prolonger la durée de vie de ses batteries.
  • Une batterie finira cependant toujours par perdre de ses performances, subir un choc ou un accroc sur son plastique de protection. Reste à savoir quand faut-il remplacer une batterie et comment s’en débarrasser.
  • Pour ceux qui veulent en savoir davantage, l’article sur les caractéristiques essentielles des batteries vous explique tout sur ce que sont vraiment la capacité et le courant de décharge maximal des batteries, et comment on les détermine.
  • Et si vous voulez tout comprendre pour optimiser le choix et l’utilisation de vos batteries, l’article sur les caractéristiques techniques des batteries approfondit les notions de résistance interne, de volt sag, de tension nominale et détaille les différentes chimies.
  • Enfin, si comme beaucoup vous pensez que la configuration série / parallèle des batteries ou la résistance du montage a une importance quelconque sur l’autonomie ou l’intensité tirée sur les batteries dans une box électronique, l’article sur le choix des batteries dans une box électronique est pour vous.
  • Et un peu à part, un article sur les explosions des batteries des cigarettes électroniques. Les medias s’en régalent, on sait qu’elles sont rarissimes, il était important de faire le point sur ce sujet explosif afin de le comprendre, et surtout de pouvoir éviter qu’il vous arrive.

 

N’oubliez pas !

  • Ne jamais utiliser un accu au-delà de ses caractéristiques, pour sa longévité autant que pour votre sécurité.
  • Toujours transporter ses accus dans une protection adaptée, la majorité des rares accidents est liée à un transport des batteries nues.
  • N’utiliser que des accus en parfait état, sans égratignures ni d’impacts.
  • Un accu ne se jette pas, il se dépose dans une boîte de recyclage spécifique.

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez-les 6 000 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles, revues et tutoriels ! [wysija_form id=”2″]

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *