Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Putaclics : laissez les idiots se noyer dans le marais putride de leurs certitudes

Putaclics : laissez les idiots se noyer dans le marais putride de leurs certitudes

    Annonce

L’être humain est par nature fini et perfectible. Ainsi, il ne peut pas être partout à la fois, et il a régulièrement besoin de repos. Hélas, l’adversité est partout. Ainsi, lorsqu’on est vapoteur militant, vient un moment où des choix cruciaux sont à faire. En l’occurrence : quel ennemi choisir ?

“Quand les individus se multiplient, les intelligences se divisent.”
Pierre Desproges

Définir l’ennemi

L’ennemi est aisément reconnaissable : il dit que la vape, c’est mal, parfois avec mauvaise foi. Contrairement à nous, qui disons que la vape c’est bien, parfois avec mauvaise foi, mais c’est moins grave, parce que nous, ça ne tue pas des gens.

Il y a deux grands types d’ennemis : les putaclics et les putaclics avec un verni de respectabilité, pour ne pas dire respectables. La différence ? Oh, elle est énorme.

Le putaclic respectable est un journal de vraie information, fait par des vrais journalistes, qui parfois se font tuer pour que vous puissiez savoir que deux factions qui se balancent des missiles ne s’aiment vraiment pas. Le putaclic respectable est victime de la crise de la presse et qui a parfois recours à des expédients pour faire rentrer de l’argent dont ils a besoin pour payer ses charges. Parfois, il fait des erreurs.

Le putaclic pas respectable est un site internet fait par des larbins sous payés et dont le but ultime consiste en faire rentrer le maximum de pognon dans la poche de son créateur sans se soucier des conséquences. Parfois, il écrit quelque chose d’intelligent, puis il rajoute un deuxième mot derrière le premier qui gâche tout, et plein d’autres qui enfoncent le clou, de cercueil, forcément (même si les cercueils sont vissés, mais bon).

Quel ennemi choisir ?

Bien entendu, il est impossible pour l’être humain normal de se battre contre à la fois le putaclic respectable et le putaclic tout court. Aussi, la solution, là voilà : laissez-en un de côté et étouffez vos scrupules. Choisissez le putaclic respectable.

Parce qu’au fond du putaclic respectable dort un journaliste qui, mis devant les contradictions, évitera de les réitérer à l’avenir, voire, dans un soupçons d’honnêteté intellectuelle, les corrigera. Ça, c’est pour la version optimiste.

La version plus lucide voudra que le putaclic respectable se drape dans sa dignité et ignorera superbement l’incident, faisant comme si rien ne s’était passé, sauf que son lecteur n’est pas stupide. Il verra vos commentaires, il verra les contradictions soulevées par d’autres médias, il réfléchira et mettra en doute ce qu’il lit.

Et ça, les journaux institutionnels commencent à le comprendre. Pendant des années, ils nous ont expliqué que, si ils étaient si bien, c’est parce qu’ils étaient lu par des gens intelligents. Aujourd’hui, ils découvrent stupéfaits que c’est vrai. A force d’usure, vous parviendrez à les remettre dans le droit chemin, ou ils disparaîtront. Et croyez-le, ils le savent.

Le putaclic ordinaire, pour ne pas dire vulgaire, quand à lui, laissez tomber. Oui, oui, laissez tomber. Vraiment. Pour cela, vous aurez besoin d’apprendre à étouffer vos scrupules.

Croire et croiver

Il y a deux catégories de personnes qui lisent les sites putaclic : les gens qui se laissent avoir, et les gens qui croivent, du verbe croiver. Parce que certains y croient.

Les gens qui se laissent avoir sont normaux, et quand ils tombent sur un article du style “La vape va vous tuer après vous avoir recouvert de furoncles purulents et vous avoir fait endurer des souffrances abominaffreuses”, ils réagissent de manière simple : ils regardent sur quel site ils sont en train de la lire, poussent un soupir et ferment la page.

Les gens qui y croient, eux… Comment dire ? Ce ne sont pas des croyants, ce sont des croiveurs. Et si vous leur démontrez que ce qu’ils ont passé leur vie à croiver est faux, alors vous découvrirez avec surprise qu’une personne dans le monde vous pense membre de la CIA. Mais aussi de la NSA, des Illuminatis, et par-dessus le marché, que vous êtes probablement un lézard extra-terrestre recouvert de peau humaine.

Le sacrifice à Darwin

Bref, les gens qui lisent des sites comme “Nature et santé au naturel avec les pierres et les plantes que l’industrie pharmaceutique ne veut pas que vous sachiez” autrement que par accident, et qui les défendent bec et ongle dès que vous essayez d’aller rétablir la vérité sont, en langage technique, des idiots. 

Et vous, vous croivez que la Terre est plate ?

Oui, je sais, c’est choquant, dit comme ça. Mais quand un vapoteur bien renseigné poste sous l’article des preuves que tout est bidon, et qu’aussitôt il se fait agresser par des croiveurs qui lui expliquent que “son cerveau est manipulé par l’industrie du tabac qui lui fait vapoter des produits chimiques comme les chemtrails”, il est inutile d’insister. Laissez tomber.

Mais vous objecterez que c’est les laisser s’enfoncer dans l’erreur et risquer leur vie. Oui, c’est vrai. Mais, honnêtement : pendant que vous essayez de sauver le lecteur du site putaclic, vous n’êtes pas en train d’essayer de sauver un autre lecteur capable de lire et comprendre un article du Figaro ou du Nouvel Obs.

Bon, ne vous vantez pas trop, quand même, ça va, le Fig et l’Obs, ça reste accessible. 

En gros, vous êtes en train de laisser se tromper un type intelligent, capable d’être utile à la société, pour sauver une andouille. Si vous arrivez à sauver l’andouille, elle vous remerciera à peine et partira soigner son cancer en mangeant des brocolis crus, parce qu’elle a vu sur un site que ça marchait mais que l’industrie pharmaceutique ne voulait pas qu’on le sache pour gagner de l’argent en vendant un poison mortel qui permet aux Illuminatis de contrôler la population.

Donc, c’est simple : laissez les imbéciles se noyer dans leurs conviction, le monde et vous ne vous en porterez que mieux. C’est pas moi qui le dit, c’est Darwin.
Vous pensez que c’est cynique ? Vous ne croivez pas si bien dire.

Cet article est classé dans la rubrique humour. Le fait que vous le preniez au sérieux n’aurait rien à voir avec la rédaction du Vaping Post.

Annonce