Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » Nouvelle-Zélande : lorsque les jeunes vapent, ils ne fument pas !

Nouvelle-Zélande : lorsque les jeunes vapent, ils ne fument pas !

Mis à jour le 15/09/2022 à 17h26
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Le nombre de jeunes fumeurs en Nouvelle-Zélande n’aurait jamais été aussi bas si l’on en croit une étude récemment citée par la ministre de la santé du pays.

Moins de 2 % d’adolescents qui fument

Il y a quelques mois, la ministre de la santé néo-zélandaise s’inquiétait de l’augmentation du nombre d’adolescents qui vapotent dans le pays. Reconnaissant à l’époque que « la vape est une alternative beaucoup moins nocive que le tabac » et qu’elle peut être utilisée « comme un outil efficace pour arrêter de fumer », elle tempérait son discours en ajoutant que le vapotage n’était « pas sans risque » et faisait part de sa volonté de « protéger les jeunes contre son utilisation ».

Cependant, il y a quelques jours, c’est au cours d’un discours prononcé au Parlement que la dirigeante de la santé du pays a fait part d’une récente étude (non-citée) dont les résultats indiqueraient que le tabagisme chez les adolescents aurait atteint son plus bas niveau dans l’histoire de l’île.

Elle indiquait ainsi :

« C’est la première fois que le taux tombe en dessous de 2 %. C’est une baisse spectaculaire par rapport aux 15,2 % d’étudiants d’il y a vingt ans qui disaient fumer tous les jours ».

En plus de cette baisse du taux de prévalence tabagique chez les jeunes Néo-zélandais, il semblerait que l’usage de la cigarette électronique par des non-fumeurs diminue lui aussi. Il serait ainsi passé de 0,8 % à 0,5 % depuis l’année 2017.

Une excellente nouvelle ce pays ayant une politique anti-tabac très dure et souhaitant être entièrement « sans fumée » d’ici à l’année 2025

Nos derniers articles sur le tabagisme

Vers un prix du paquet de cigarettes à 11 euros...

  • Publié le 22/09/2022

Le gouvernement envisagerait d’augmenter le prix du tabac au delà du dispositif automatique pour le budget 2023, avec un paquet à 11 euros.

Catherine Papathanasiou, tabacologue : la vape est son alliée

  • Publié le 17/08/2022

Catherine Papathanasiou, tabacologue en Belgique, nous explique pourquoi elle a choisi la vape et comment elle l’utilise

Nouvelle-Zélande : un hôpital offre des cigarettes électroniques à ses...

  • Publié le 27/06/2022

Il souhaite permettre à ses malades de pouvoir continuer de consommer de la nicotine malgré la récente décision de rendre l’établissement non-fumeur.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.