Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Ion Pod – OnCloud

Test : Ion Pod – OnCloud

  • Par , le 9/04/2019 à 16h00
    Annonce

Oncloud propose l’Ion, un pod à réservoir remplissable. Pour tenter de percer dans l’océan de la concurrence, la marque joue l’originalité, avec une forme lisse de galet. Il offre une vape de bon niveau pour un pod, mais il n’est pas aussi pratique que d’autres.

Sympa, mais contraignant

Cette coque toute lisse est sans mécanisme apparent, ce qui donne la sensation d’avoir un galet en main. L’effet est sympa, et même si l’embout n’est pas tellement ergonomique, il reste agréable à utiliser, et c’est rigolo d’aspirer sur un galet pour vaper. En outre, la vape n’est pas mauvaise du tout, elle se situe dans la bonne moyenne des pods. Bref, ce n’est pas la vape, mais la construction de ce pod qui pose question.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du pod Ion d’Oncloud

Type de matériel Pod
Dimensions mod 79 x 45 x 18 mm
Batterie 430 mAh
Capacité du réservoir 2 ml
Plage d’utilisation 7 à 11 W
Résistances 1,6 ohm
Poids du kit 67 g

Le pod Ion est livré dans une boite blanche, accompagné d’une cartouche supplémentaire, d’un câble USB et d’un mode d’emploi.

Un galet, doux et amusant

De l’extérieur, l’Ion est vraiment intéressant. Il existe dans différentes finitions et constitue un objet qui intrigue : un galet avec deux bouts.

D’un côté, on trouve la prise micro USB pour recharger sa batterie de 430 mAh, qui offre une autonomie au-dessus de la moyenne : 130 à 220 bouffées en fonction de la puissance choisie, soit l’équivalent de 11 à 20 clopes. Une languette dépasse, pour pouvoir attacher le pod à une lanière, et pour faciliter son ouverture, nous allons y revenir.

De l’autre côté, c’est l’embout pour vaper. L’ergonomie est bizarre, mais assez agréable. Le tirage est serré, mais pas trop, pour une inhalation indirecte facile. Le pod offre deux niveaux de puissance, 7 et 11 W, ils sont bien choisis pour une vape pépère ou plus intense. La vapeur est modérée, le hit n’est pas violent mais il fait son effet, et, avec un liquide suffisamment dosé en nicotine, la vape est satisfaisante, avec des saveurs assez bien respectées. Ce pod est fait pour utiliser des liquides bien dosé en nicotine, voire en, sel de nicotine, et il marche bien.

Bref, c’est pas mal du tout pour un pod, mais à se stade, on commence à se poser des questions : comment accéder au réservoir pour le remplir ? Comment savoir s’il y a du liquide dans le réservoir ou pas ? Comment changer le réglage de puissance ?

Sous la coque, le pod

Le petit cercle blanc est un témoin. Il est illuminé par une LED, dessous, verte, rouge ou les deux pour témoigner du fonctionnement et de la puissance sélectionnée. Mais il n’y a pas de bouton à l’extérieur, pour changer de réglage directement. C’est la rançon du choix esthétique, et, pour la même raison, il est impossible de savoir combien il reste de liquide dans le réservoir sans ouvrir la coque.

Pour ce faire, il faut commencer par presser sur les deux tranches, entre le rond et la languette.

Ce mouvement a pour effet de dé-clipser les deux parties de la coquille autour de la prise USB. Il faut ensuite de finir de les séparer en tirant dessus. Il est aussi possible, avec son ongle, de tirer sur la coque au niveau de la prise USB, en s’aidant de la languette.

On découvre alors la structure classique d’un pod :  une batterie, avec un bouton en son centre, et un réservoir.

Le réservoir est juste posé sur la batterie, retenu par deux aimants pas très puissants, il n’est donc pas possible d’utiliser le Ion sans la coque, il ne tiendrait pas en place.

Le réservoir peut contenir 2 ml de liquide, il se remplit par le dessous, après avoir soulevé une trappe qui découvre deux trous : un pour remplir et un pour laisser l’air s’échapper. C’est un bon système, pratique, fiable, le réservoir est manifestement de bonne qualité.

Le bouton, au centre de la batterie, permet de régler la puissance. Sur ce point, la marque communique de manière paradoxale. Dans sa présentation du pod, elle annonce qu’il vape à 10 W en contrôle de température. Mais dans le mode d’emploi, elle explique que le bouton permet de régler la puissance de trois manières, signalées par la couleur de la LED : bleu donne 7 W, rouge donne 11 W, bleu et rouge donne une courbe de puissance qui passe de 11 à 9 W pour finir à 10 W.

Ce n’est pas très grave, dans les faits, la vape fonctionne, avec une différence légère, mais sensible, entre les 2 niveaux. Le contrôle de température est indispensable ici : il permet de ne pas provoquer de dry hit à la fin du réservoir, que l’on ne voit pas venir.

Pour replacer la coque, il faut d’une part faire attention au sens, signalé par un pictogramme, d’autre part bien presser sur les bords pour reclipser les deux parties, ce qui ne se fait pas toujours facilement.

Bref, sur le plan de la vape, il n’y a pas grand chose à reprocher à ce pod, il marche très bien, et son design est vraiment sympathique. Mais sur le plan pratique, il est contraignant.

Petites observations crispantes

Crispantes parce que, pour remplir le réservoir, il faut d’abord prévoir de trouver une table et une chaise, pour s’installer confortablement avant de démanteler entièrement le pod pour le faire.

Crispante parce que, s’il nous prend l’envie de modifier la puissance, il faut aussi démantibuler le pod, juste pour accéder au bouton. Potentiellement très très crispante, parce que régulièrement, on sortira pour la pause et, après 2 bouffées, on se rendra compte que le réservoir est vide, alors qu’on a laissé sa fiole dans son bureau.

Par ailleurs, il est légitime de se poser des questions sur la durabilité du système. C’est le même qui retient les coques arrière un peu souples de certains smartphones, ceux qui autorisent encore d’accéder à la batterie. Ça marche bien, parce qu’on ouvre rarement cette coque. Mais avec ce pod, nous devons ouvrir la coque deux ou trois fois par jour pour remplir le réservoir : les ergots vont-ils tenir dans le temps ?

En même temps, je comprends les concepteurs : elle est chouette cette idée, ça donne envie. Mais vraiment, c’est pas pratique, il faut l’assumer si on choisit ce pod pour son look et sa qualité de vape, indéniable.

En résumé

On aime

  • L’ergonomie de la coque
  • Le design original et ludique
  • La vape, de bon niveau pour un pod
  • L’autonomie suffisante

On n’aime pas

  • Devoir démonter le pod pour régler la puissance ou remplir le réservoir.

Conclusion

3 /5
 

Pour son idée de design et pour sa vape, l’Ion d’OnCloud pourrait décrocher une note de 4. Mais le fait de devoir le démonter entièrement pour remplir le réservoir, ou simplement modifier la puissance est contraignant. L’idée est sympathique et, s’il nous plaît, si nous assumons ses défauts, il n’est pas insensé d’en faire acquisition, pour le fun.

 

L’Ion Pod d’OnCloud en images

Les derniers articles sur la marque OnCloud

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 7 000 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Ion Pod Oncloud Rating Value: 3 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/04/Ion-1-3.jpg Review Author:Review Date: