Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » L’UE souhaite interdire toute représentation de la vape dans les médias

L’UE souhaite interdire toute représentation de la vape dans les médias

    Annonce

L’Union Européenne souhaite interdire toute représentation de la vape dans les médias de divertissement tels que les films, les jeux vidéo, les oeuvres d’art, les clips musicaux etc. 

L’OMS souhaite censurer le tabac

Le mois prochain se tiendra à Genève la convention-cadre de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour la lutte anti-tabac (CCLAT). 

Parmi les propositions qui y seront débattues cette année, l’interdiction de la représentation du tabac dans les arts, catégorie incluant par exemple le cinéma ou encore la télévision. 

Ainsi, si la suggestion était adoptée, cela signifierait tout simplement l’interdiction de toute exhibition des produits du tabac au sein des films, clips musicaux, programmes de télévision, applications mobile, jeux vidéo etc… En bref, l’interdiction de voir apparaître des cigarettes sous quelconque forme qui puisse “encourager” les jeunes à fumer. 

En plus de cette interdiction, l’OMS souhaiterait également recommander aux différents participants à la convention d’instaurer divers règlements ou mesures administratives tels que l’exigence de la divulgation par l’industrie du tabac de toutes les dépenses associées au TAPS (Tobacco Advertising, Promotion and Sponsorship), ainsi que l’obligation de montrer à l’écran des avertissements sanitaires liés aux dangers du tabagisme. 

Une proposition complétée par une interdiction à tous les médias mettant en scène des produits du tabac, de se voir attribuer quelconque allègement fiscal ou subvention. 

L’Europe souhaite faire disparaître la vape

Parmi les membres participant à la CCLAT de cette année, l’Europe.

Et naturellement, comme le rapporte Christopher Snowdon, par le biais de son site Velvet Glove, Iron Fist, l’entité y est particulièrement respectée, notamment grâce à sa taille et aux nombreux pays qu’elle représente.

Cependant, d’après le journaliste et auteur du livre Velvet Glove, Iron Fist: A History of Anti-smoking, l’Europe se serait opposé à la proposition de l’OMS, “pas parce que les propositions sont trop extrêmes”, mais parce qu’elles “ne vont pas assez loin”.

En effet, l’Europe souhaiterait que la vape soit également incluse dans cette interdiction. 

Le journaliste aurait ainsi reçu une partie des documents de l’UE, dont l’un d’eux stipulerait : 

“L’UE se félicite du rapport du groupe d’experts sur la publicité, la promotion et le parrainage en faveur du tabac et soutient ses recommandations….. L’UE souligne que les cadres réglementaires TAPS et leur mise en œuvre aux niveau national, régional et international ne devraient pas seulement couvrir les produits du tabac traditionnels (…) mais devraient également prendre en compte les produits liés au tabac tels que les ENDS (Electronic Nicotine Delivery System)”, autrement dit la vape. 

Ainsi, si la proposition de l’UE était retenue, toute représentation d’une cigarette électronique dans un média audiovisuel quelconque serait interdite, ou devrait faire l’objet d’une autorisation conduisant à la potentielle délivrance d’un certificat la permettant. 

S’il peut être aisé de comprendre que des jeunes puissent avoir envie de fumer lors du visionnage d’un clip musical de leur artiste préféré mettant en scène une soirée dans laquelle certains des participants le font, il semble beaucoup plus compliqué de comprendre en quoi l’interdiction, par exemple, d’un documentaire sur la vape tel que Beyond The Cloud, puisse être un atout dans la lutte anti-tabac. 

Découvrez ci-dessous Beyond the Cloud, documentaire français sur la vape. 

Annonce