Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Londres : La vape interdite dans le métro

Londres : La vape interdite dans le métro

    Annonce
Interdiction de vapoter dans les transports londoniens

Interdiction de vapoter dans les transports londoniens

Les utilisateurs de cigarette électronique londoniens et les vapoteurs qui visitent la capitale anglaise ne peuvent désormais plus se servir de leur vaporisateur personnel dans les transports en communs. L’organisme Transport for London (TfL) a en effet pris cette mesure, après avoir déjà interdit l’usage de l’e-cigarette dans les bus de la métropole il y a quelque temps.

TfL l’explique notamment par le fait de vouloir éliminer les risques de confusion pour son personnel, qui devait parvenir à distinguer les fumeurs des vapoteurs.
Il faut rappeler que la cigarette classique avait été interdite dans le métro Londonien dans les années 80. TfL a également ajouté que cette décision permettait de minimiser les potentiels “risques d’incendie”.

Steve Booth de l’enseigne Vapeshack, s’est étonné de cette nouvelle interdiction, il ne comprend pas que l’on puisse confondre la cigarette électronique et son contraire, les nouveaux dispositifs ne ressemblent pas aux cigarettes classiques selon lui.

Deborah Arnott, la directrice de ASH (Action on Smokinh and Health) s’est aussi exprimée sur le sujet et estime que les organisations devraient consulter leur personnel et leurs clients, avant de prendre des décisions sur ces problématiques.

Review Author:Review Date:
  • Roger Arbogast

    Je me met clairement à la place d’un employé qui doit faire respecter l’interdiction de fumer et qui va passer sa journée à scruter les nuages pour savoir si c’est de la fumée ou de la vapeur.
    De plus, le métro étant un lieu confiné, je ne suis pas défavorable à ce genre d’interdiction

    • Soys

      Pour une fois, moi aussi. Mais heu bon, l’argument sur les risques d’incendie, je vois pas….

      • Yvon Novy

        C’est vrai qu’on ne nous l’avait jamais faite, celle-là encore !
        Tous les arguments sont bons pour restreindre l’usage de la e-cig… et comme en plus, ça vient du pays où les batteries explosent !, cet argument était facile à trouver pour marquer les esprits !
        D’ici à ce que les vapers soient considérés comme de dangereux terroristes, parce-qu’ayant un engin explosif en main, il n’y a plus très loin !

        • Titan

          Ollez faut être raisonnable … L’interdire sur un quai est stupide, mais pas dans un compartiment. Quand on est serré comme des sardines le temps d’un trajet métro, je suppose qu’on peut attendre d’être sorti de la rame avant de revaper … Je suis à méga-donf contre l’abattage actuel concernant la E-Cig qui, si on n’est pas vigilant, risque d’être interdite voire illégale (MST va personnellement perdre bcp de sous avec ses Nikitin invendus!). Mais je crois que là, en l’occurrence, le Monde de la Vape peut lâcher du lest. Et pour ce qui me concerne, c’est à peu près la seule concession que je ferais en incluant les cours de récréation. Pour les collèges et lycées, de deux maux je préfère le moindre. Et quitte à ce qu’un jeune de 14 ans se mette à “fumer”, autant que ce soit une E-Cig. Etant bien entendu que ne pas commencer demeure LA solution à un problème qui du coup … n’existerait pas.
          Et tant pis pour les grands naïfs patentés qui pensent être les seuls à détenir la Vérité en matière de tabagisme chez les jeunes. Il y a d’un côté l’idéal de ce qu’on aimerait bien, basé sur un ressenti, une émotion, une préoccupation de ceux qu’on aime, et de l’autre, une réalité très différente basée sur un plaisir dangereux représentant des intérêts commerciaux colossaux qui passent très loin devant la santé publique. Et si des doutes persistent, revisionner le reportage de Cah-Investigation. Je n’aimerais pas, aujourd’hui, être ministre de la santé et avoir le cul entre deux chaises.

          • Yvon Novy

            J’ai juste parlé du nouvel argument du “risque d’incendie”

          • Titan

            Ben voui, mais c’est pas un “nouvel argument”, c’est juste un rappel des raisons pour lesquelles la vraie clope avait été interdite à l’époque, c’est tout. Et c’était objectivement justifié …

          • Yvon Novy

            “c’était objectivement justifié …” Avec la clope, oui !… Tu as tout dit !

          • Sysy

            “Mais non, ça couinera pas, je m’en fous complètement de l’odeur de tripe, de sardines ou de ce que tu voudras. C’était pas à prendre au 1er degré. Dans un restau, ttes les odeurs sont mélangées et peu (pour ne pas dire personne) de gens y sont sensibles, parce que c’est juste une question d’état d’esprit”

            Titan,
            Je ne comprend plus vraiment ta position sur le sujet du vapotage dans les lieux publique/Privés.

            Interdiction de vapoter dans le metro non, dans un restau/café oui ?

            Ce n’est pas une attaque, je me pose vraiment la question.

          • Titan

            Hé … A quel moment j’ai dit que j’étais contre vaper au Starbucks? Ya foncondation, là …!
            Bon, je vais tenter d’être clair, si tant est que mon avis intéresse quelqu’un:
            Interdire de vaper en public est une connerie,
            Interdire la vape aux jeunes est une connerie,
            Interdire complètement la pub est une connerie,
            Et interdire de clamer haut et fort que la vape permet le sevrage et représente LA SOLUTION au tabagisme installé ou à venir POUR LES JEUNES, LES VIEUX et LES FEMMES ENCEINTES EST UNE CONNERIE MONUMENTALE. Point.
            Heu … pourquoi il dit ça le monsieur?
            Parce que vaper est aussi dangereux pour l’intéressé ou l’entourage que manger un saucisses frites, même huileux, débordant de moutarde et sentant le graillon.
            Pour le reste, je l’ai déjà précisé plus haut. Et concernant la vape au travail, je ne peux pas vaper au taf parce que je ne bosse pas dans un bureau, mais quand c’est possible, je suis également pour la vape au bureau. Et je persiste à dire qu’il n’y a pas besoin d’une loi qui concerne le savoir vivre pour déterminer ce qui est bien ou pas entre collègues, voisin de table etc …
            Que me ministères de la santé s’occupe d’ebola, oui, c’est son taf. Qu’il veuille s’occuper d’éducation, non. On n’a pas besoin de lui, on est très capable de louper notre éducation nous-même, merci.

          • Benoisty

            Pardon je debarque (1rst post bonjour à tous), mais je crois que Sysy disait que tu acceptais l’interdiction dans le metro mais pas celle des Starbucks. ‘Interdiction de vapoter dans le metro ok, dans un restau/café (Cf Starbucks) ko ?’

          • Titan

            (bonjour à toi) Relis pluss mieux ce que je dis au début de mon post. L’interdire sur un quai de métro EST stupide. L’interdire DANS un wagon bondé, oui, je ne suis pas contre cette interdiction. Elle tombe même sous le coup du bon sens. Perso, je me vois mal tirer sur mon Vamo en étant coincé debout contre la barre du wagon ou contre la porte … Et je persiste à dire qu’on peut supporter un trajet de métro sans vaper.

          • Benoisty

            Perso je passe plus de temps dans le metro que dans les Starbucks… C’est plus hard pour moi l’interdiction dans le metro, mais chacun sa croix alors bon, j’ferais avec 🙁

            Bondé techniquement c’est pas faisable, mais quand t’es quasi seul (bon ok, ça arrive jamais)

          • Titan

            Ben là c’est différent, quand t’es seul, ok … Qui tu va gêner, dans ce cas :-)?
            Mais cela dépendra d’un règlement intérieur.

      • Titan

        Soys, ça concernait la clope traditionnelle (mégot mal éteint dans une poubelle par ex.).
        Quand je fumais, j’avais besoin d’un briquet :-). J’ai bien essayé sans, mais si la clope durait très longtemps, elle n’était absolument pas efficace.

        • Soys

          Heu, et les allumettes? Lol

          • Titan

            Beu non, les allumettes, c’est la préhistoire, moi j’étais un vrai geek, j’avais un briquet, plusieurs même! 😉

          • guitou34

            Titan, tu n’est pas seul. Ca fait longtemps que je dis que de s’afficher n’importe ou avec un objet de la taille d’une matraque en faisant de gros nuages était le meilleur moyen de se faire détester et de favoriser les interdictions. Car il faut être lucide. La personne qui dit ca me dérange votre truc n’existe plus. Cette personne ne te dira rien, elle s’exprimera par le biais de la force publique qui fera appliquer un loi qu’elle aura cautionné.
            Jai toujours vapoté la ou je le souhaitais sans me retrouver dans une situation gênante ou conflictuelle. Je ne dit pas qu’il faut se cacher, mais simplement adapter son comportement à la situation.
            Si l’interdiction est un des outils éducatif nécessaire pour des enfants, l’interdiction, pour des adultes ne fait que nous mettre face à notre incapacité à gérer la liberté.

          • Titan

            Je suis assez d’accord avec ça, j’aurais même pu probablement l’écrire … Avec une restriction cependant. Pour un adulte, quand on dit que notre liberté s’arrête là où commence celle des autres, j’ai bien conscience que je peux faire ce que je veux à partir du moment où je ne porte pas atteinte à l’intégrité des autres dans leur globalité ET (on l’oublie souvent, ce “ET”) que ma propre liberté ne les empêche pas de faire la même chose.
            Viennent seulement ensuite nos propres valeurs personnelles issues de l’éducation reçue qui peuvent faire varier notre … “espace de danse”. Mais pourquoi tu me dis ça?

          • guitou34

            Parce que je constate que nous avons une approche similaire et que j’ai trop souvent lu “je fait parce que j’ai le droit” sans ce poser de question sur le respect.

          • Titan

            Oui mais le respect, c’est comme la tolérance (oui-oui, je sais qu’il y a des maisons pour ça, haha), il ne faut pas que ce soit tjs à sens unique. Je me suis fait allumer cet été à la Ciotat par une vieille peau qui s’est installée à cinq tables de nous à la terrasse d’un glacier. Dehors donc, mais à l’abri d’un immense store banne recouvrant tte la terrasse. et il a fallu qu’elle répète deux fois ce qu’elle voulait me dire car un mini tracteur-citerne de la ville était stationné au ralenti entre elle et nous (arrosage des fleurs municipales). Et l’ai fini par comprendre que mon Vamo la gênait … Mais apparemment, les effluves (et le bruit) du t’it tracteur la laissaient froide … et je parie ce que j’ai de plus cher qu’elle n’a jamais pu, même seulement humer, mon et je la cite: Nuage nauséabond au chocolat” … Je vapais de la menthe DIY et pas de bol, ça ne sent rien …
            Donc la question se pose: Dois-je envoyer valser cette reine de la mauvaise foi en la traitant de noms d’oiseaux? Dois-je piteusement baisser les yeux en présentant mes plus plates excuses et ranger prestement mon vapo? Dois-je lui dire qu’elle se trompe et continuer en l’ignorant?

          • guitou34

            Y a pas de règles préétablies parce qu’on est pas des machines. Dans le cas de cette vielle peau, tu savais que quoi que tu fasses, tu ne changerais pas sa façon de voir les choses. Quant on réagit de façon agressive, il faut juste être conscient que ca ne sert qu’a se défouler, et parfois c’est nécessaire. Si on pense qu’une réaction peut être éducative et qu’on est disponible autant y aller. Si c’est peine perdue, la meilleure attitude c’est celle qui nous demande le moins d’énergie. Apres, c’est qu’un avis. Au fait comment tu as finalement réagit ?

          • Titan

            J’ai converti la copine qui l’accompagnait, qui avait une fille je crois, qui fumait comme un pompier. La vieille à fait la gueule tout le temps de la discussion, et (ironie du sort) le glacier en personne (un jeune drogué, donc) est venu me demander si je pouvais lui expliquer pourquoi la E-Cig de son “pack débutant” glougloutait et fuyait comme un panier. Gag! Il est revenu ensuite avec un calepin, et a noté en 2 exemplaires (un pour lui et un pour la copine de l’emmerdeuse) toutes les bonnes adresse que je lui indiquais en matière de matériel fiable et de liquides vape sérieux. Quand on est repartis à la loc vacance, il faisait nuit. Elle est pas belle, la vie?

          • guitou34

            Genial. J’ai egalement eut des moments supers. Surtout au debut en 2012.
            Et oui ‚ elle belle la vie !
            Bon week end et bonne vape

  • Yvon Novy

    Nous avions pourtant quelques bonnes nouvelles en provenance d’outre-mache ces derniers temps : Le gouvernement qui décide de ne pas restreindre son usage, l’aéroport d’Heathrow qui ne l’interdit pas, la publicité autorisée à monter le produit…
    L’effet OMS sûrement !

  • Patricia

    C’est quand même inquiétant, non, tous ces gens qui ne voient pas clair. Et on les laisse conduire des rames de transports en commun?
    Pis la vapeur qui disparaît en onze secondes, alors que la fumée laisse un joli nuages bien persistant, ça ne se distingue pas.
    L’odeur du tabac non plus. Ils n’ont plus de nez les anglais ?

    Ah oui, et consulter le personnel et le client …. bah, jamais bien sur. faudrait en plus falsifier les résultats, trop fatiguant ça. c’est tellement mieux l’arbitraire. Pis on se sent tellement plus emprunt de pouvoir

    Vape tabac même combat, encore et toujours …. c’est top, j’en connais qui seront ravies de ça… elles défendent la vape (il parait.)

    Mais si on va par là, c’est parfait car tout le monde va trouver un prétexte injustifié pour interdire de vaper. Youpi !!! Je plussoie!
    Vous avez mille fois raison d’accepter ça, ça pourra resservir le coup du : on ne voit pas de différence et on ne fait pas de différence.

    tiens j’en ai un autre : et si on disait que vaper c’est comme brûler, on va voir débarquer les pompiers, ça va amuser les gosses.
    Ah, ça risquait rien ?
    Et ?
    ça fait une différence ?