Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Lituanie : vers un changement de statut pour l’Iqos

Lituanie : vers un changement de statut pour l’Iqos

    Annonce

Récemment introduit en Lituanie, l’Iqos vient de subir de plein fouet un changement d’avis soudain du gouvernement. En cause, un distinguo strict entre cigarette électronique et tabac chauffé. Cela modifie la donne, alors que l’appareil vient d’arriver sur le marché.

Arrivée il y a presque un an sur le marché Lituanien, tout semblait aller bien pour l’Iqos de Phillip Morris international. L’appareil avait reçu une autorisation de mise sur le marché en bonne et due forme, doublée d’une autorisation de publicité en tant que dispositif électronique.

Mais cet état de grâce semble être sur le point de prendre fin. Il y a six mois, l’autorité réglementaire a lancé une procédure d’investigation avant révision. Son but : vérifier que l’Iqos peut être intégré dans la catégorie tabac, et donc, pourvoir lui appliquer la réglementation spécifique.

En effet, le dispositif de tabac chauffé de PMI ne peut fonctionner qu’à l’aide de bâtonnets évoquant des cigarettes. L’autorité réglementaire estime donc que la publicité de l’Iqos est une publicité pour le tabac, et qu’elle est, par conséquents, illégale.

Ce n’est pas tant la classification initiale qui pose problème, mais son changement de catégorie : cette affaire attirerait l’attention du public sur le fait que le gouvernement lituanien considère que les allégations de Phillip Morris sont fausses.

En tout cas, l’orientation lituanienne est très claire : le tabac, c’est le tabac, et qu’il soit fumé ou chauffé, c’est la même chose.

Annonce