Vous êtes ici : Vaping Post » Opinion » L’incroyable nouvel argument des antivape américains

L’incroyable nouvel argument des antivape américains

    Annonce

Le mouvement antivape ne cesse de se réinventer aux États-Unis. Sa nouvelle trouvaille basée sur une étude fantaisiste est à peine croyable.

Jeffrey Dahmer, future coqueluche de l’industrie du vapotage ?

Mardi dernier, l’organisation antitabac américaine, Truth Initiative, a publié son rapport annuel sur la représentation du tabac à l’écran. Comprenez par là, dans les diverses vidéos que l’on peut visionner, que ce soit à la télévision par le biais des clips musicaux, films et autres séries, ou encore sur le Net, aussi bien sur des plateformes de vidéo à la demande bien connues comme Netflix ou Prime Video, que sur YouTube, etc. Selon l’association, les chiffres de cette année sont particulièrement alarmants.

Si 53 % des séries en streaming les plus populaires aux États-Unis contenaient des représentations de tabac, soit une légère diminution par rapport à l’année dernière (- 7 %), le nombre de ces représentations au sein desdites émissions aurait plus que doublé, passant de 425 en 2021 à 890 en 2022. En tête de liste des séries représentant le plus souvent du tabac, le célèbre show baptisé Monstre : l’histoire de Jeffrey Dahmer, dont le succès a été planétaire. À elle seule, cette série représenterait un tiers de toutes les apparitions de tabac sur les 15 analysées par Truth Initiative.

Du côté des shows particulièrement populaires chez les plus jeunes, le haut du podium serait occupé par Peaky Blinders. Une affaire particulièrement grave pour l’association qui explique que dans ces séries bien souvent bing-watched par les jeunes, c’est-à-dire consommées très rapidement en enchaînant de nombreux épisodes à la suite sur une courte période, les « incidents liés au tabac » auraient quadruplé par rapport à l’année précédente. 

 

Ne regarde pas cet homme fumer, tu risques de vapoter

Plus alarmant encore, Truth Initiative s’inquiète du fait que « bien que toutes les représentations dans “Dahmer” soient des cigarettes et du tabagisme, l’exposition à de telles images de tabagisme peut conduire à vapoter de la nicotine chez les jeunes ». La théorie de la passerelle inversée, et virtuelle de surcroît, vient visiblement de voir le jour.

Nous étions habitués à lire, de la part d’associations antitabac et antivape, que vapoter conduirait à fumer. Désormais, voir quelqu’un fumer à la télévision conduirait à vapoter.

« Alors qu’un solide corpus de recherches a établi un lien direct entre l’imagerie du tabac dans les films et l’augmentation du tabagisme chez les jeunes, une étude révolutionnaire de la Truth Initiative publiée dans Preventive Medicine a été la première à établir un lien entre l’imagerie du tabagisme et l’utilisation de la cigarette électronique », se targue l’association.

Bien que l’étude1 ne soit pas citée dans le rapport de l’association, nous avons décidé de partir à sa recherche. Une fois localisée, quelle ne fut pas notre surprise d’y lire la phrase suivante, dès son résumé :

« Les résultats suggèrent une relation dose-réponse entre l’exposition au tabac et l’initiation au vapotage, selon laquelle plus l’exposition est élevée, plus les chances d’initiation ultérieure sont élevées. Il n’y avait pas d’association significative entre l’exposition à l’imagerie du tabac et l’initiation au tabagisme ».

Comment expliquer alors que la première phrase du rapport de l’association soit : « Le tabagisme à l’écran, qui est souvent glorifié et dépeint comme avant-gardiste et cool, est en hausse malgré des recherches bien établies selon lesquelles il incite les jeunes à commencer à consommer des produits du tabac » ?

Deux phrases totalement opposées dès les premières lignes de deux documents signés par la même association ? Inutile d’aller plus loin dans la lecture de cette étude, sa crédibilité s’est déjà effondrée.


1 Morgane Bennett, Elizabeth C. Hair, Michael Liu, Lindsay Pitzer, Jessica M. Rath, Donna M. Vallone, Exposure to tobacco content in episodic programs and tobacco and E-cigarette initiation, Preventive Medicine, Volume 139, 2020, 106169, ISSN 0091-7435, https://doi.org/10.1016/j.ypmed.2020.106169.

Le reste de l’actualité aux États-Unis

Altria souhaite lancer ses vapoteuses sécurisées par Bluetooth

  • Publié le 23/02/2024

Une technologie d’abord imaginée par Juul dont l’objectif est d’empêcher leur utilisation par des mineurs.

Tobacco Bonds : un investissement lucratif

Tobacco bonds rendement

  • Publié le 8/01/2024

Plus de 134 % de rendement pour les propriétaires de Tobacco Bonds. Une bonne raison de continuer la lutte contre la cigarette électronique.

USA : la FDA une nouvelle fois jugée « capricieuse...

FDA justice aux USA

  • Publié le 5/01/2024

Les juges d’une Cour d’appel fédérale ont donné raison à des liquidiers dont les produits avaient été interdits par l’organisme.

Les commentaires sont fermés.