Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Les poissons d’avril de la vape, la pêche a été bonne

Les poissons d’avril de la vape, la pêche a été bonne

    Annonce

Hier, c’était le premier avril, jour traditionnel des blagues, y compris pour la vape. Nous avons fait le tour des sites et des réseaux sociaux pour en faire une petite sélection, et constater que le secteur ne manque pas d’imagination. L’humour, dans la vape, c’est du sérieux.

Taklope, plus fort que Amazon

Le shop en ligne Taklope a-t-il réussi là où Amazon peine encore ? C’est en tout cas tout l‘objet de ce post sur le blog de l’enseigne, qui a annoncé qu’elle livrerait désormais ses clients par la voie des airs, grâce à un drone.

Avec la société Colis Copter, dont le logo rappelle furieusement celui de Colissimo, Taklope détaille les modalités de livraison, explique que, du fait des caractéristiques du drone, le colis ne pourra pas excéder deux kilos, avant de se lancer dans un descriptif technique de l’appareil, doté d’un GPS, de caméras et de faisceaux lasers. Tout ceci pour permettre au drone de trouver l’adresse de livraison, de s’y rendre sans encombre, et de déposer le colis “toujours sur un terrain sûr”. Par exemple, en pleine mer, sur un iceberg plutôt que sur le Titanic.

Taklope imagine même une application de suivi qui permet de pister, sur son Smartphone, la progression de l’engin en direct. Le tout donne un article très détaillé, avec de nombreuses photos, et on voit que l’équipe a très sérieusement travaillé son poisson.

Chapeau bas !

Nous ignorons par contre si Taklope a enregistré des demandes de livraisons par ce moyen. Et nous ne le sauront pas, vu qu’ils ne sont pas du genre à cafter (vous pouvez respirer, donc).

Le Big Petit Mac Vapoteur

Du côté du Petit Vapoteur, c’est un liquide Vappy Meal qui était à l’honneur. Premier e-liquide à reproduire les sensations d’un vrai gros fast food, le Vappy Meal proposait rien de moins qu’un Big mac, une grande frite, un milk-shake et un coca à vaper. Le tout sur fond vert et au logo d’une marque bien connue.

Publiée sur la page Facebook, le lien fourni conduisait à une page du magasin où on pouvait effectivement lire un descriptif complet du liquide, impossible à différencier de toutes les autres offres du shop. Ce n’est qu’au moment où on cliquait pour ajouter le produit au panier que s’affichait un poisson d’avril, le Petit Vapoteur précisant que “ça n’existe pas, heureusement”.

On se demande dans quelle mesure le Petit Vapoteur n’en a pas profité pour envoyer un message subliminal à certains. Très bien faite, là encore, la plaisanterie a été très travaillée.

Et non, je n’ai pas essayé de commander ce liquide, je l’ai juste mis dans le panier pour voir jusqu’où ils pousseraient la blague. Il vient, mon Mac Flurry, ou quoi ?

Vapoter.fr, t’as de beaux coils, tu sais ? 

Un site de rencontres entre vapoteurs et vapoteuses ? C’est ce que propose la site Vapote un Mec, qui reproduit tous les codes des sites de rencontre.

Ainsi, un formulaire d’inscription pour les filles, un autre pour les gars, différentes catégories (on appréciera le “gros mod, petit drip tip), les profils des dernières vapoteuses inscrites, tout y est. Même le bloc en bas, comprenant les CGU, les mentions légales et les règles de prudence. Même si, pour y accéder, il faut s’inscrire.

Soit ! Inscrivons-nous, après tout, c’est pour la connaissance. Une fois rempli le bloc avec l’adresse mail, nom, prénom, sexe et la recherche (Classic Blond, brun, all day… Bien joué, les sous-entendus), le site renvoie sur une page poisson d’avril du site Vapoter.fr, qui est à l’origine de la farce.

Lot de consolation, le shop offre un bon de réduction sur les e-liquides, pour que vous puissiez noyer votre solitude affective dans des nuages de vapeur. Ce qui nous laisse perplexes face à cette question : est-ce que bénéficier de ce code promo alors qu’on est en couple, c’est tromper ?

VapYou peine à redresser la barre

Le blogueur Sébastien Béziau de VapYou n’a pas fait de poisson d’avril. Trop de travail, sans doute. Il a publié en exclusivité les résultats d’une étude qui démontre que le vapotage augmente la consommation de Viagra, la petite pilule bleue qui traite les troubles érectiles chez l’homme.

Selon cet article, une corrélation pourrait être faite entre la nicotine et l’utilisation du stimulant, la première pouvant faire baisser les performances sexuelles des vapoteurs, qui compenseraient par la seconde.

Cependant, l’étude comporte des biais d’analyse que l’article n’a pas relevé. Par exemple, l’étude précise qu’en Bretagne, où le vapotage est mieux implanté que dans beaucoup de régions, la consommation de Viagra est plus importante. MAIS en oubliant que la Bretagne est une région très touristique, et que les ventes de pilules bleues se font surtout auprès des visiteurs. Les autochtones n’ont pas ce genre de problèmes.

En tout cas, on sent Sébastien Béziau profondément concerné par cet article. Espérons juste qu’il en soit pas, en plus, rancunier.

Un poisson de longue haleine

Le 23 mars, EliquidAndCo annonçait l’arrivée au catalogue d’une gamme de e-liquides aux insectes, Jikao. Lao Che’s, Cricket Fizz, Buffalo Worms, Larva Truffle étaient détaillés dans un article de blog qui promettait une gamme de quatre liquides, certains sucrés, d’autres salés, garantis sans insectes infusés, le tout illustré de photos de flacons.

Le tout précédé d’une introduction, sur leur blog, à la consommation des insectes à travers le monde et l’histoire.

C’était évidemment un poisson d’avril, mais joué finement, sur le long terme. Le shop avait préféré lancer son gag en avance et se dévoiler le jour fatidique. Il faut le dire, c’est très très bien joué.

Pardon aux oubliés, tout ça

Nous n’avons pas pu, malheureusement, voir tous les poissons d’avril des professionnels de la vape. Certains ont sans aucun douté échappé à notre vigilance, et nous en sommes navrés. Il faut dire qu’au Vaping Post, nous sommes très occupés, sur des choses très sérieuses, et nous avons peu de temps à consacrer à ces sujets si légers.

Est-ce que nous, nous avons fait un poisson d’avril ? Comme nous venons de vous le rappeler, nous sommes des gens sérieux, nous ne faisons pas ce genre de choses. N’est-ce pas, Ed, ce n’est pas notre genre ? Ah, il ne peut pas répondre, il est au téléphone.

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *