Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » Le slogan commercial d’un vendeur de cigarettes électroniques interdit au Royaume-Uni

Le slogan commercial d’un vendeur de cigarettes électroniques interdit au Royaume-Uni

    Annonce
La marque LeoLites s'est fait épingler par le comité de censure ASA au Royaume-Uni.

La marque LeoLites s’est faite épingler par un comité de contrôle publicitaire britannique.

Les autorités Britanniques ont interdit la publicité d’une cigarette électronique qui présentait le slogan “Aimez vos poumons”. C’est le quotidien Dailymail qui explique que cette campagne imaginée par le fabricant E&L Distribution pour son vaporisateur LeoLites ne pourra ainsi plus être visible outre-Manche.

Manque de preuves

L’Advertising Standards Authority (ASA), équivalent du CSA français, a ouvert une enquête suite à une plainte déposée au sujet de cette campagne d’affichage. E&L Distribution s’est défendu en expliquant que cette publicité ne sous-entendait en aucun cas que le produit contribuait à améliorer la santé des utilisateurs ou qu’il favorisait la santé de leurs poumons. Le fabricant a souhaité élaborer un message accrocheur et pertinent mais l’Advertising Standards Authority a estimé qu’il s’agissait d’une publicité trompeuse.

Selon le porte-parole de l’ASA, il n’y a pas de preuve permettant d’affirmer que la cigarette électronique LeoLites demeure moins novice que les autres marques de cigarette électronique ni qu’elle se trouve être moins dangereuse que les cigarettes traditionnelles…

Côté français, c’est la prudence

En France les professionnels de l’e-cigarette semblent prendre beaucoup de précautions dans la production de leurs spots publicitaires. La plupart des chaines télé commencent néanmoins à intégrer ce nouveau profil commercial dans leur régie publicitaire, mais la crainte du CSA reste bien palpable.

La sobriété du spot pour le fabricant D’lice est un bon exemple. Aucune information sur les prétendus bénéfices en terme de santé pour le fumeur, ni quelconque message permettant de préciser l’offre.

Alors que Jan Kounen a justement eu recours au financement participatif pour son projet Vape Wave faute de soutiens de la part des grandes chaînes, les choses pourraient peut être changer avec le temps. Aux dernières nouvelles le CSA avait demandé l’avis de Marisol Touraine mais aucun autre élément n’est venu depuis compléter cette information.

Review Author:Review Date: