Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Le CSA interroge Marisol Touraine au sujet de la publicité sur la cigarette électronique

Le CSA interroge Marisol Touraine au sujet de la publicité sur la cigarette électronique

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel demande des informations au ministère pour se positionner sur la cigarette électronique

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel demande des informations au ministère pour se positionner sur le vaporisateur personnel

La réglementation quant à la commercialisation de la cigarette électronique a fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois en Europe. Les responsables de point de vente ont pu être soulagés pour un temps mais voilà qu’un autre problème pourrait rapidement resurgir et il concerne la publicité du produit. En effet, le CSA a clairement demandé à la ministre de la Santé si la cigarette électronique devait être considérée comme un médicament ou comme un produit du tabac.

L’organisme aimerait savoir précisément si le produit fait preuve “de publicité ou de propagande, directe ou indirecte, en faveur du tabac, des produits du tabac“.
Si Marisol Touraine souhaite que la cigarette électronique soit assimilée à la cigarette traditionnelle, les parties prenantes de la clope électronique devraient bouleverser leur manière de communiquer sous peine d’être sanctionné durement. Une publicité comme celle de Vincent dans les Vapes serait bien entendue prohibée. On peut être condamné à 100 000 euros d’amende si on est pris en train de faire la publicité pour le tabac actuellement.

Pour rappel le Code de la santé publique interdit “la propagande ou la publicité en faveur d’un organisme, d’un service, d’une activité, d’un produit ou d’un article autre que le tabac (…) lorsque, par son graphisme, sa présentation, l’utilisation d’une marque, d’un emblème publicitaire ou un autre signe distinctif, elle rappelle le tabac“.

La demande du CSA n’est pas innocente. La ministre de la Santé avait annoncé en mai dernier qu’il était nécessaire d’encadrer plus drastiquement le produit, et souhaitait “qu’il n’y ait pas de possibilité de faire de la publicité“.
Puis au début de l’été 2013, elle avait affirmé que cette interdiction rentrait immédiatement en vigueur, et qu’“une circulaire précisant les modalités de cette interdiction [serait] publiée dans les prochains jours“. Néanmoins les professionnels de la cigarette électronique attendent toujours la publication de ce document…
La réponse de la ministre de la Santé à la question du CSA est aussi attendue et elle sera certainement commentée vivement si une interdiction est prononcée.

Review Author:Review Date:
  • tomb
  • Sam Vape

    La ministre de la santé a déjà publié un communiqué en décembre ou janvier je sais plus, comme quoi l’ecig (les VAP) ne sont ni un dérivé du tabac ni un médicaments 😉 donc pas de panique !!!

  • Vapoguide

    Pour la petite histoire, au début c’était juste la publicité pour le tabac qui était interdite. Les vieux comme moi (eheh) se souviennent alors de la publicité pour les briquets Marlboro ou les allumettes Camel diffusées de façon très maline par les cigarettiers.
    Alors on a élargi à “toute publicité qui rappelle l’usage tabac” comme Ghyslain le dit plus haut.
    Alors là moi je dis que certaines publicités qui passent actuellement à la télé me font penser à la cigarette sans aucune ambiguité possible ! Nicorette par exemple… Deux poids deux mesures…