Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Le patron de Blu regrette l’assimilation de l’e-cigarette avec le tabac mais travaille pourtant avec un cigarettier

Le patron de Blu regrette l’assimilation de l’e-cigarette avec le tabac mais travaille pourtant avec un cigarettier

    Annonce
Jacob Fuller est devenu le patron de Blu ecigs UK après avoir récemment vendu sa société Skycig au cigarettier Lorillard.

Jacob Fuller est devenu le patron de Blu ecigs UK après avoir récemment vendu sa société Skycig au cigarettier Lorillard.

L’interview du canadien Jacob Fuller, actuel patron de la célèbre marque d’e-cigarettes Blu pour la zone du Royaume-Uni, dévoile une vision assez particulière du monde de la vape. Pour cet homme d’affaire qui compte bien dominer le marché européen, la cigarette électronique ne devrait pas être assimilée à un produit du tabac.

C’est pourtant bien Fuller qui a vendu cette année sa société Skycig au fabricant de tabac Lorillard pour la modique somme de 30 ou 60 millions de livres selon les sources. Le cigarettier américain qui a ensuite fondu Skycig dans la marque Blu pour la renforcer, se place désormais au centre du marché de l’ecig mondiale et attaque aujourd’hui lourdement le marché européen, avec Fuller aux commandes.

Leonardo di Caprio, Lindsay Lohan, Kate Moss ou encore Stephen Dorff ont largement contribué à la popularité de la marque Blu aux États-Unis, illustrant des stratégies de communication bien pensées et dont les budgets pour le Royaume-Uni avoisineraient les 20 millions de livres selon certains médias.

La plus grande erreur fut d’appeler ça une cigarette électronique” confit Fuller au journal The Guardian, préférant le terme “vaporisateur” afin de s’écarter des codes du tabac.

Le meilleur moyen de s’écarter des codes du tabac n’aurait-il pas été en premier lieu de s’écarter des vendeurs de tabac ?

La question reste posée.

Review Author:Review Date: