Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » L’article du vendredi pose ses c…aractères sur la table

L’article du vendredi pose ses c…aractères sur la table

    Annonce
  • Calumette
  • le petit vapoteur
  • Pulp
  • Vaporesso
  • Innokin

L’article du vendredi est de retour. Bonne nouvelle pour certains, mauvaise pour d’autres, tel un cénobite de Clive Barker, le condensé de mauvaise foi et de références obscures de fin de semaine réoccupe fièrement son créneau. Enfin, il va essayer, parce que…

C’est la crise, ma pov’dame

Cela fait un moment que l’article du vendredi n’était pas paru, et ceci pour une raison simple : coup de mou, panne d’inspiration, crise existentielle, appelez cela comme vous voudrez, un passage à vide, ça arrive. Et puis un jour, tandis que je méditais sous une cascade d’eau glacée, l’élan revint.

Oui, l’inspiration revint soudain, tel un miracle. J’étais en train d’exprimer mon désarroi au monde, m’exclamant « ça caille là dessous, sortez moi de là ! » et le monde me répondit, avec, détail amusant, la voix du rédac’chef « seulement quand tu reprendras l’article du vendredi ». A cet instant, je regrettais de leur avoir présenté Maîtresse Sévère.

Effectivement, moi non plus, je ne voyais pas la méditation comme ça. Mais bon, l’essentiel y était, une nouvelle motivation était présente, et je m’engageais vers la rédaction du Vaping Post du pas hardi qui me caractérise, mes chaussures faisant floc floc à chaque pas, cascade d’eau glacée oblige.

Et, arrivé sur place, le drame. Je découvris mes collègues perplexes devant ce qui ressemblait à une étude scientifique. M’approchant, je pus lire le titre de l’article la condensant : « vaper réduirait la taille des testicules ».

Gonade dégoupillée

Mais que faire, que dire, face à ça ? « Vaper réduirait la taille des testicules ». Tout le principe de l’article du vendredi, c’est faire des blagues sur l’actualité, mais quand l’actualité est une blague, que reste-t-il au clown ?

A moins de m’abaisser à faire des plaisanteries médiocres sur le reste de l’appareil génital mâle, comme « ça réduit les testicules, mais et la… ? » tel un humoriste complotisto-alcoolique, ce à quoi, standing du journal et amour propre mal placé, je me refusais catégoriquement. On n’a jamais écrit « bite » dans le Vaping Post et on ne le fera jamais.

Il y avait une autre option à laquelle je refusais de céder tout aussi catégoriquement : l’invective facile, comme dire « cette étude fait surtout rétrécir le cerveau de ceux qui la gobent ». Non, on n’est pas comme ça.

Même si on le pense. Surtout si on le pense. Soyons gentlemen.

Un gentleman, ce n’est pas seulement quelqu’un qui sait jouer de la cornemuse et qui n’en joue pas. Un gentleman, c’est quelqu’un qui pense « j’ai jamais entendu une pareille idiotie, je lui réduirai bien les rotules en poussière à coup de barres de fer » et qui dit « très cher, je respecte votre opinion, même si je ne la partage pas ».

Bref, ce n’est pas encore aujourd’hui que l’article du vendredi fera un retour fracassant, on n’a pas des anciens de la CIA et des extraterrestres toutes les semaines. On verra vendredi prochain. Restera cette brève digression testiculaire. Enfin, il paraît que ce n’est pas la taille qui compte.