Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » La cigarette électronique réduit les risques auxquels le fumeur est exposé

La cigarette électronique réduit les risques auxquels le fumeur est exposé

    Annonce
Smoke-Free Alternatives Trade Association (SFATA)

Une étude commanditée par la Smoke-Free Alternatives Trade Association (SFATA) prouve l’absence de nocivité de la cigarette électronique.

Une nouvelle étude commanditée par la Smoke Free Alternatives Trade Association (SFATA) auprès du laboratoire indépendant Environmental Medicine Inc. (EMI) conclue que la cigarette électronique n’expose par le vapoteur à une augmentation des risques auxquels il est habituellement exposé avec le tabac.

La SFATA est une association de vendeurs de cigarettes électroniques financée en grande partie par deux grosses entreprises américaines, V2cigs et Greensmoke. Cette étude s’inscrit définitivement dans l’axe de la guerre informative qui se déroule depuis un an entre big Pharma (la science corrompue par l’industrie du médicament) et les défenseurs de l’ecig et dont a vu l’intensité augmentée ces derniers mois au travers de la presse.

Une réduction des risques substantielle et positive

L’étude toxicologique de l’EMI a porté son attention sur la détection et l’analyse du fameux cocktail cancérigène présent dans les cigarettes à savoir goudrons, nitrosamines spécifiques au tabac (TSNA), hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et monoxyde de carbone, en utilisant des méthodes de microextraction sur phase solide (SPME, Solid phase microextraction) et de spectrométrie de masse (en anglais, mass spectrometry ou MS).

Aucun des éléments cités plus haut n’a pu être détecté dans les modèles d’e-cigarette testés. Les chercheurs concluent que la cigarette électronique représente une alternative plus saine à la cigarette traditionnelle et que le consommateur/fumeur ne s’expose pas à plus de risques pour sa santé en vapotant, bien au contraire. Ils ajoutent que le propylène glycol et la glycérine végétale ne pose pas d’augmentation de risque pour la santé.

La cigarette électronique blanchie de tout soupçon ?

A en lire l’annonce faite par un des membres de la SFATA sur le forum Vaportalk, oui, la cigarette électronique est une alternative saine à la cigarette et ne représente aucun danger pour la santé, mais le site de la SFTA lui même ne fait pas encore mention de cette nouvelle.

SFTA

La SFATA est financée en grande partie par V2Cigs et Greensmoke, deux gros vendeurs d’e-cigarettes aux Etats-Unis.

Cette étude est à priori une très bonne nouvelle pour la communauté des vapoteurs qu’il faut tout de même modérer car on comprend bien l’intérêt de ces deux compagnies à financer des études allant dans le sens de leur business car il s’agit à priori de tests effectués sur leurs propres modèles d’e-cigarettes.

Le ton de la parution de presse reste tout de même très catégorique, cela faisait d’ailleurs longtemps que je n’avais pas lu d’annonce scientifique aussi tranchée, même si le terme “pas d’augmentation des risques” laisse transparaitre la possibilité d’un bémol quelque part.

Vous allez me trouver pessimiste, mais je me méfie aussi bien des pro e-cigarette que des anti e-cigarette. Je préfère de loin les études financées par les consommateurs eux mêmes comme cela a été le cas récemment avec celle du National Vapor Club. Ceci étant il faut bien que quelqu’un les réalise et au vu de leur coût on comprend très bien que de telles initiatives ne proviennent que d’acteurs ayant des intérêts financiers à les mettre en place.

J’ai fait dans tous les cas la demande du rapport complet auprès de la SFATA, je tenterai donc de mettre à jour cet article au fur et à mesure que j’obtiendrai plus d’information. En attendant vous pouvez vapoter heureux car les choses bougent de plus en plus, et du bon côté à priori.

Références :

http://www.vaportalk.com/forum/topic/16291-sfata-new-toxicity-report-reveals-continued-support-for-electronic-cigarettes/

http://www.sfata.org/

Crédit photo : http://www.flickr.com/photos/cenews/

Mises à jour

Mise à jour du 15 octobre 2012 : La SFATA m’a répondu que les documents ne sont accessibles que pour les membres de l’association. Je n’ai donc malheureusement pas pu les obtenir.
Mise à jour du 25 octobre 2012 : La SFATA a changé d’avis, elle vient de m’envoyer le rapport complet de l’étude.
Review Author:Review Date: