Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » La cigarette électronique n’attire pas les jeunes non-fumeurs

La cigarette électronique n’attire pas les jeunes non-fumeurs

Au Royaume-Uni l’usage de la cigarette électronique chez les jeunes ne s’accompagne pas d’une hausse du tabagisme selon une récente enquête.

La crainte d’une passerelle vers le tabagisme toujours injustifiée selon les statistiques

Au Royaume-Uni l'e-cigarette ne représente pas une passerelle vers le tabagisme chez les jeunes selon une récente enquête.

Au Royaume-Uni l’e-cigarette ne représente pas une passerelle vers le tabagisme chez les jeunes selon une récente enquête.

C’est presque devenu un refrain statistique qui revient à intervalles réguliers chez nos voisins britanniques. La cigarette électronique dont les groupes anti-tabac les plus conservateurs craignent qu’elle ne représente une nouvelle forme de passerelle vers le tabagisme chez les jeunes montre une nouvelle fois que son usage ne concerne que les fumeurs existants. C’est la conclusion que martèle depuis plusieurs années maintenant l’association ASH qui suit de près l’évolution des comportements des fumeurs au Royaume-Uni et qui vient de publier dans le journal Public Health son dernier rapport.

Le Professeur Linda Bauld, de l’Université de Stirling, experte sur le comportement tabagique, a déclaré dans le journal The Independent que cette enquête confirmait les conclusions d’études antérieures qui montrent que les jeunes vapoteurs sont avant tout des fumeurs.

Néanmoins une part importante de cette population semble se méprendre sur le profil toxicologique de la cigarette électronique comparée au tabac fumé.

Linda Bauld précise que “cette confusion peut avoir contribué à une perception croissante chez les jeunes – et qui a presque doublé entre 2013 et 2014 – qui pensent que les cigarettes électroniques sont aussi dangereuses que le tabac“.

Cette situation est très préoccupante, car elle peut conforter certains jeunes à continuer à utiliser un produit mortel – la cigarette – plutôt que d’essayer des alternatives moins nocives” a-t-elle ajouté.

De son côté le professeur Kevin Fenton du ministère de la santé déclare que “cette enquête fournit une information supplémentaire sur l’utilisation régulière de cigarettes électroniques qui reste encore faible et largement confinée aux jeunes qui sont déjà des fumeurs. La nouvelle loi interdisant la vente de cigarettes électroniques aux mineurs – qui est censée prendre effet au 1er Octobre – réduira davantage l’accès des adolescents à ces produits et renforcera le message qu’ils sont destinés à des fumeurs adultes qui veulent réduire ou arrêter de fumer.

Review Author:Review Date:
  • Titan

    Et par effet pervers incorporé, renforcera également le “malentendu” savamment orchestré par le formatage de certains médias distillant dans l’inconscient collectif que la Vape est aussi dangereuse que la clope. Ben forcément … interdit en public (comme la clope), interdit aux femmes enceintes (comme la clope), et interdit aux mineurs, comme encore une fois, la clope. La boucle est bouclée.

  • Nes

    Et surtout dire que la nicotine est toxique et cancérigène. Bientôt ils vont nous sortir que les gens fument pour le monoxyde de carbone, le goudron, l’arsenic, l’ammoniac, le formole, le polonium, en bref pour les 4000 composé chimique dont une centaine cancérigène et meurent de la nicotine. On est pas à ça près dans la connerie de médias ou de décideurs achetés par les lobbyistes. Peu être que ce sera le scandale sanitaire de trop qui mettra le feu au poudre et provoquera une révolution qui sera bien justifié. Car contrairement aux pleurnichardes de buralistes qui ne respectent aucunes lois, nous avons une très bonne raisons de nous battre et la conscience tranquille de faire tomber quelques tête.