Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » La cigarette électronique aiderait les patients atteints d’un cancer

La cigarette électronique aiderait les patients atteints d’un cancer

    Annonce

Voilà une étude Ô combien importante et qui pourtant, sort de l’ordinaire. Une équipe de chercheurs du H. Lee Moffitt Cancer Center à Tampa, en Floride, s’est penchée sur l’utilisation de la cigarette électronique par des patients atteints d’un cancer.

Informer les oncologues 

Voilà bien des années que nous savons désormais que le tabagisme est la première cause de mortalité et de maladies évitables à travers la planète. Parmi les nombreuses maladies que cause le tabagisme, l’une des plus courantes est le cancer, qu’il s’agisse du cancer des poumons, de la bouche ou de la gorge. 

Il y a seulement une semaine, un article [1] publié par une équipe de chercheurs du H. Lee Moffitt Cancer Center, à Tampa, dans l’État de Floride, est paru dans le Psycho-Oncology Journal. Le papier souhaitait s’intéresser à l’utilisation de la cigarette électronique par les patients atteints d’un cancer. L’objectif principal de l’étude était d’informer les oncologues et de les mettre dans les meilleures dispositions qui soient afin qu’ils puissent questionner leurs patients sur leur éventuelle utilisation de l’e-cig. 

Le meilleur moyen pour arrêter de fumer 

Presque tous les participants ont trouvé que la vape était un outil plus efficace pour arrêter de fumer que les substituts nicotiniques classiques, tels que les patchs et les gommes à mâcher.

L’étude a été dirigée par John Correa, qui est également enseignant en psychologie à l’université de Floride du Sud. L’enseignant et son équipe ont souhaité se pencher sur la fréquence d’utilisation de la vape par des patients atteints d’un cancer, mais également leur sentiment général quant à ce changement d’habitude. Pour réaliser l’étude, ils ont approché 121 patients atteints d’un cancer, tous fumeurs auparavant, mais ayant désormais fait le choix de passer à la cigarette électronique. L’équipe de chercheurs leur a ensuite posé une série de questions sur leurs habitudes d’utilisation, leur perception de l’objet et les raisons les ayant poussé à commencer à vapoter. La dernière question qui leur était posée concernait la fréquence à laquelle le médecin qui les suivait pour leur maladie les avait questionné concernant l’e-cig. 

Ainsi, 81 % des patients interrogés ont déclaré être passés à la vape pour arrêter de fumer. 60 % ont répondu qu’ils continuaient afin de ne pas recommencer à fumer. 72 % ont admis que leur médecin ne les avait jamais questionné concernant la cigarette électronique. Et enfin, et c’est probablement le résultat le plus intéressant de cette enquête, presque tous les participants ont trouvé que la vape était un outil plus efficace pour arrêter de fumer que les substituts nicotiniques classiques, tels que les patchs et les gommes à mâcher.

Suite aux résultats de cette enquête, les chercheurs notent comme conclusion que les patients atteints d’un cancer ont une image très positive du produit et soulignent également la nécessité d’améliorer la communication médecin-patient concernant l’efficacité de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique.


[1] Electronic Cigarette Use Among Patients With Cancer : Reasons For Use, Beliefs, And Patient-Provider Communication