Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Clearomiseurs » Kanger Mini Aerotank

Kanger Mini Aerotank

    Annonce

Le Kanger Aerotank a reçu beaucoup de retours positifs et a su s’imposer comme un clearomiseur grand public de très bonne qualité. Afin de satisfaire tous les types d’utilisateurs, la firme chinoise propose ici une version plus petite et plus fine, qui s’adaptera parfaitement aux batteries Ego. Cette version mini perd-elle certaines des qualités du modèle grand format ? Réponses avec Denis qui a testé pour vous ce nouveau clearomiseur Kanger.

Kangertech continue de s’embourgeoiser et de s’industrialiser

Le kanger Aerotank se miniaturise, pour le grand plaisir des possesseurs de batteries Ego.

Le kanger Aerotank se miniaturise, pour le grand plaisir des possesseurs de batteries Ego.

Si vous m’avez un peu suivi lors de mes précédents tests relatifs à Kangertech vous savez que j’ai parlé de diarrhée commerciale tout en m’insurgeant à deux reprises en novembre 2013 et en avril 2014 de leur trop grande fréquence de renouvellement des produits de leurs gammes.

Rappelez-vous, je critiquais leur frénésie de modèle à des cadences excessives et pour certaines inutiles, et j’avais même écrit que la dernière nouveauté qui méritait cette appellation était justement le Kanger AeroTank, et ce pour deux raisons principales : la première était bien évidemment cette capacité de réglage d’air qui apportait un nivellement entre les reconstructibles haut de gamme et les masses consommables que j’applaudis d’ailleurs toujours à ce jour. La seconde était plus subtile car je parlais du passage de Kangertech à l’ère industrielle tant la qualité du Kanger AeroTank marquait une rupture avec tous les modèles précédents en terme de qualité de fabrication.

A relire mon test du Kanger Protank 3, je remarquais déjà et mentionnais une amélioration, où pour le moins une modification des procédés de fabrication, et bien là Kangertech vient confirmer mes propos car avec le Kanger AeroTank, on s’apercevait rapidement que tout était nouveau : y compris la résistance et la matière servant à la fabrication. Le seul élément qui se montrait quasi-identique était le réservoir en pyrex.

Bien sur Kangertech n’a pas besoin de moi ni de mes propos parfois durs, mais je suis bien heureux qu’ils aient continué dans cette escalade à la qualité de fabrication quitte à s’embourgeoiser un peu trop en terme de tarif.

La famille des petits clearomiseurs Kanger s'agrandit.

La famille des petits clearomiseurs Kanger s’agrandit.

Soyons clairs, ce nouvel opus premium est d’un tarif qui va certainement en refroidir plus d’un, en effet il est proposé à ce jour au tarif moyen de 29.90€ ce qui fait en gros trois fois plus cher que tous ces autres concurrents, famille Kanger incluse. Et c’est là qu’intervient la logique commerciale implacable et respectable de la société Kangertech. C’est trois fois fois plus cher mais la qualité de fabrication et de finition semble suivre la courbe des tarifs. Kangertech ne se mouche pas avec les doigts c’est certain, mais avec la nouvelle devise « Aerotank for life » la marque aspire, sans jeu de mot de ma part, à se distinguer de la concurrence en proposant des produits durables. La photo ci-contre me semble emblématique des progrès réalisés.

L’ADN de la filiation Protank de Kangertech a toujours été une grande qualité de fabrication, un fonctionnement de plus en plus constant, un look verre/acier des plus design. A cet égard, je peux déjà vous confier que le ressenti au seul toucher de ce mini Aerotank est le même que celui que j’ai pu ressentir pour grand son frère, avec une touche de classe supplémentaire.

Est-ce que cette miniaturisation mérite réellement votre investissement ? Et si oui, dans quelles conditions et pour quel profil de vapoteurs ?

Bague de réglage d’arrivée d’air repensée, design verre/métal premium, embout métallique emprunté et nouvelle double résistance v3

Boitier du Kanger Mini Aerotank

Boitier du Kanger Mini Aerotank

Le packaging, qui identifie désormais la marque à lui seul, est classique mais très correct et sérieux. Nous avons une notice de démarrage rapide sur le dos de la boite et une notice à l’intérieur. Cela respire quand même le respect du consommateur et une certaine continuité dans les méthodes de présentation. Vous trouverez de plus pas mal de gage anti-contrefaçon sur l’emballage mais aussi désormais sur le blister protégeant l’ouverture de la boite.

Au dos du boitier se trouvent des explications de montage.

Au dos du boitier se trouvent des explications de montage.

Cet Aerotank Mini reprend le look du Kanger AeroTank tout en l’améliorant sur le plan de la bague de réglage d’air, que j’avais moi-même critiquée à l’époque. En revanche Kangertech n’a pas utilisé le système de la base du Kanger AeroTank que je trouvais génial au sens où la résistance n’était plus en contact avec la batterie, évitant ainsi tout contact de liquide. C’est dommage mais cela a eu le mérite d’aboutir à une complète modification de cette bague de réglage d’air.

Il améliore aussi la cohérence de son design en empruntant le look de l’embout du Kayfun qui pour ma part reste l’un des meilleurs reconstructibles à ce jour et qui a su acquérir selon moi une image de marque de grande qualité. L’idée est vicieuse mais excellente, car l’intégration dans les accessoires d’un tank métal de grande qualité a le mérite de faire varier le look de votre atomiseur si vous le souhaitez, mais également de le rendre quasi indestructible. Quand on connaît la fragilité des tanks pyrex cela peut justifier une partie de l’augmentation de son tarif. Mais pas seulement !

Le Mini Aerotank est livré avec deux réservoirs : l'un est en pyrex, l'autre en métal.

Le Mini Aerotank est livré avec deux réservoirs : l’un est en pyrex, l’autre en métal (ici en photo).

Comme pour le Kanger AeroTank, les parties de filetage sont, comme habituellement chez Kangertech, de bonne facture. On peut aussi se rendre compte qu’elles sont encore meilleures et certainement plus solides qu’avant du fait du changement radical de matière, ce n’est plus un alliage mais de l’acier massif dit alimentaire, et inoxydable selon Kangertech. Ce changement de matière lui procure un aspect plus racé et encore mieux fini. Fort à parier qu’il vieillira aussi bien mieux. On s’approche de l’horlogerie ou de l’automobile.

La cheminée intérieure et le filetage qui viennent assembler les deux bagues haut et bas de cet Aerotank Mini sont visibles comme sur les Protank mais on voit très bien que la conception a changé et surtout que le support intérieur est usiné en massif et non plus assemblé comme auparavant, ce qui lui procure une plus grande résistance et aussi une bien meilleure allure.

Démontage en 6 parties distinctes.

Démontage en 6 parties distinctes.

En revanche, je suis toujours déçu de ne pas trouver de cran sur la base du Protank car quand vous vissez votre clearomiseur sur la batterie, vous aurez tendance à vous appuyer sur la bague de réglage d’air et donc de modifier involontairement votre débit d’air. De plus le Mini étant bien mini, la manipulation de cette bague requiert une certaine adresse que mes doigts ne semblent pas avoir. La manipulation n’est pas forcément optimale et j’aurais préféré un système à la Nautilus de Aspire plus souple à régler. Si les chinois se mettent à respecter les brevets, c’est un pas vers les droits de l’homme qu’en tant que Gaulois je félicite à coup de drapeau, c’est aussi peut être une explication de la hausse du tarif. Je sais je suis parfois optimiste, voire utopiste, mais pour le coup complétement hors-piste. Désolé.

Revue technique

  • 2 nouvelles résistances dual-coil : 1.5 Ohm interchangeable par le bas
  • 1 base avec bague de réglage d’air sans cran d’arrêt
  • Pas de vis Ego en acier (toutes vos batteries Ego iront dessus)
  • Un drip tip (embout) en métal version Kayfun
  • Un réservoir transparent en pyrex démontable (idem Mini Protank 2 et 3 et changeable si cassé)
  • Capacité: 1.3ml en visant juste
  • Longueur: 71.5 mm
  • Diamètre: 14 mm
  • Poids : 28.4 g
  • Tank en métal en remplacement du pyrex qui augmente le poids à 41.3 g
  • Un dépliant explicatif

Assemblage et remplissage

Ici l'Aerotank est équipé de son réservoir en pyrex

Ici l’Aerotank est équipé de son réservoir en pyrex

Comme les Mini Protank 2 et 3, il est entièrement démontable en 6 parties distinctes. Il va donc sans dire que le nettoyage de l’ensemble est toujours facile surtout en ce qui concerne la partie en verre pyrex qui a tendance à se « brumer » si on utilise des liquides gras (>30%VG). Ici plus de problème, tout est facilement accessible.

L’embout (drip tip) qui se positionne très correctement sur la bague haute est interchangeable. A ce sujet je vous conseille fortement de rincer l’ensemble avant le premier usage si vous ne voulez pas avoir de goût métallique lors des premières utilisation.

Il vous faudra d’abord assembler les parties entre elles : rassurez-vous c’est facile même pour un novice débutant la vapote et puis il y a la notice, qui bien que succincte, vous montre avec l’aide de petits visuels comment procéder. Bien serrer les parties entre elles et s’assurer que la résistance est bien vissée.

Nouvelle double résistance (dual-coil) troisième version

Nouvelle résistance dual coil qui fait penser aux résistances de chez Aspire.

Nouvelle résistance dual coil qui fait penser aux résistances de chez Aspire.

Dans un premier temps, cette nouvelle résistance double est compatible avec le Mega Aerotank très prochainement en test ici. Et souvenez-vous, j’avais été très critique sur la première version de cette résistance double lors de mon test du Protank 3. Kangertech avait remis ses ingénieurs au travail pour une seconde version qui récupérait d’ailleurs une grande cheminée et qui fonctionnait mieux sans pour autant égaler la nouvelle concurrence en provenance de Aspire ; même si pour ma part je les trouvais un poil mieux au niveau des rendus gustatifs.

Kangertech s’est encore remis à l’ouvrage pour nous offrir une sorte d’alternative, un savant mixage des systèmes. Pour être franc, ils ont tout de même largement copié Aspire en reprenant le principe de leur base enfermée mais en leur ajoutant à nouveau une cheminée pour faire plus maison et pour rester sur leur système où c’est la cheminée de la résistance qui pénètre la colonne centrale et non l’inverse comme chez Aspire. Quand je parlais de respect des brevets …

L'ensemble d'une finition exemplaire offre un design sobre mais très élégant.

L’ensemble d’une finition exemplaire offre un design sobre et très élégant. De quoi équiper vos batteries Ego en toute harmonie.

Quoi qu’il en soit le nouvel ensemble marche parfaitement bien et on retrouve la vapeur abondante des Aspire qui était supérieure aux anciennes de Kangertech. À mon sens cette technique va aussi vers un appauvrissement des impressions gustatives mais c’est un sentiment subjectif qui mérite votre avis. De plus et toujours subjectivement je trouve cette troisième version plus chaude que la V2 du moins pour cette version Mini.

Cette nouvelle résistance est donc réussie même si pour ma part et je continue de le répéter sans vergogne, l’utilisation d’une dual coil n’est pas toujours pertinente eu égard à sa consommation largement supérieure de liquide mais surtout en énergie pour des clearomiseurs de si petite capacité. Sincèrement bien fâché, je dois péniblement atteindre les 60 vapées…. Ce serait pas mal de prévoir une simple coil non ?

Passons au remplissage, toujours aussi simple avec le pyrex : On dévisse la bague du bas avec la résistance pour le remplir par le fond. Précisons aussi que la résistance peut être changée sans avoir à vider tout le liquide présent dans le Tank. Quoi qu’il en soit, il vous faudra être très vigilant lors du vissage du réservoir sur la base si vous ne voulez pas dérégler votre passage d’air.

L’utilisation du tube métal est pour moi source de difficulté au remplissage mais aussi à l’usage car avec une si petite contenance on est vite arrivé à sec, et comme le tube aveugle ne permet pas de voir son liquide on est obligé de se laisser guider par la sensation de vape pour ne pas bruler prématurément sa résistance. Au prix où elles sont actuellement vendues, cela pourrait vous rendre grognon. A moins bien sur de considérer que votre nouveau jouet est vraiment trop classe.

Utilisation / rendu des saveurs / Hit

La fameuse bague de réglage d'arrivée d'air qui justifie le titre "Aerotank".

La fameuse bague de réglage d’arrivée d’air (air flow) qui justifie le titre “Aerotank”.

Revenons sur la principale nouveauté, la possibilité de régler l’arrivée d’air dans votre clearomiseur. C’est une première sur un petit consommable et c’est clairement une réelle nouveauté qui vous permet d’adapter votre vape à votre désir, et cela très simplement en tournant la fameuse bague du bas.

Vers la gauche vous diminuez l’arrivée d’air et vers la droite vous l’augmentez… simple et cela aurait été parfait si Kangertech avait mis des crans ou trouver un moyen de bloquer cette bague qui peut tourner et finir par boucher complétement l’arrivée d’air. Bref pour tous ceux et surtout toutes celles qui ne veulent pas passer au 18/20mm (diamètre) vous aurez enfin l’occasion de tester avec classe et légèreté cette affaire de flux d’air variable qui participe grandement à améliorer l’expérience de vape.

Si vous ne connaissez pas les atouts de pouvoir régler vous-même votre flux d’air, il est évident que vous devez absolument essayer ce Mini Aerotank et j’ai bien écrit “essayer” et pas forcément “acheter”. Le prix élevé fait de cet « Aeromiseur » un consommable haut de gamme et le premier dans ce type de petit clearomiseur. Au-delà, à vous de voir si vous voulez y mettre le prix.

Si ce Mini Aerotank a une durée de vie supérieure aux autres cela mérite d’y repenser, car au lieu d’acheter 3 ou 5 petits machins qui fuient ou se détériorent très vite il serait peut-être intelligent d’investir dans ce clearomiseur haut de gamme. Après c’est toute la différence entre ceux qui préfèrent acheter des chaussures haut de gamme et ceux qui préfèrent acheter moins cher mais renouveler plus souvent. Reste que c’est le prix d’une semaine seulement de la salle cigarette ringarde pour un fumeur d’un paquet par jour.

En résumé

Points positifs

  • Incroyable qualité de fabrication inconnue dans cette gamme petit clearomiseur
  • Réglage d’air amélioré et réellement progressif
  • Résistance double troisième version offrant une vapeur plus abondante
  • Vapeur chaude grâce à cette résistance double
  • Entièrement démontable et lavable
  • Embout mobile type Kayfun interchangeable et identifiable
  • Acier inoxydable alimentaire et design parfaitement assuré
  • Possibilité de blindage via le tank en métal

Points négatifs

  • Résistance encore trop chère (2.60€ à ce jour !)
  • Légère dégradation des goûts des liquides par rapport à l’ancienne résistance
  • Contenance très faible pour les petits vapoteurs ou ceux qui aiment le stand ravitaillement
  • Bague de réglage d’air encore perfectible
  • Gourmand en liquide et en mAh
  • Absence de strie d’appréhension sur la bague du bas de l’Aero
  • Prix trop élevé au regard de la cible

Conclusion

Un excellent clearomiseur qui reste un peu handicapé par son prix ainsi que celui de ses résistances. Si vous ne vapez pas avec des MODs mais qu’avec des batteries classiques type Ego, vous devez vous offrir ce clearomiseur. Il vous apportera un bon réglage d’air et une qualité de fabrication exclusive dans ces premiers diamètres standards. C’est vraiment un bel objet en soi et dispose d’une finition exemplaire.

J’ai été critique sur les dernières versions des minis en particulier le Mini Protank 3, mais entre nous si je ne l’avais pas déjà, j’achèterais ce Mini Aerotank pour le seul plaisir inavouable de le posséder !

Kanger Mini Aerotank

1.3ml / Réservoir en Pyrex (verre), nouvelle version Air flow control et résistance Dual coil

Kanger Mini Aerotank en images

Annonce

Name of Reviewed Item: Kanger Mini Aerotank Rating Value: 4 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2014/05/kanger-mini-aerotank.jpg Review Author:Review Date: