Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Clearomiseurs » Kanger AeroTank

Kanger AeroTank

    Annonce

Pression concurrentielle de Joyetech ou pas, Kanger repart en tous cas à l’attaque. Dans la foulée des Protank dont le dernier n’avait pas fait l’unanimité, Kanger vient de sortir son AeroTank. Ce clearomiseur qui permet de régler le débit d’air à l’aspiration pourrait bien inscrire son nom dans la petite histoire industrielle de la marque.

Kangertech monte encore d’un cran !

Je m’inquiétais car après la frénésie de novembre 2013, je n’avais plus vraiment vent de vraies nouveautés chez Kangertech… rappelez-vous je critiquais leurs renouvèlements de modèle à des cadences excessives et pour certaines inutiles, je craignais alors qu’ils aient attrapé la maladie de Samsung… Donc retour à Kangertech avec cet AeroTank qui de loin ressemble à la famille Protank en plus fin … Est-ce encore un pseudo renouvellement ou enfin une vraie nouveauté… ?

Vous vous demandez donc, c’est sûr je connais la rigueur de certains lecteurs sur ma-cigarette.fr, comment se positionne commercialement et techniquement cette version Aero… ?

A relire mon test du Protank 3, je remarquais déjà et mentionnais une amélioration, ou pour le moins une modification des procédés de fabrication, et bien là Kangertech vient confirmer mes propos car à bien autopsier cet AeroTank, on s’aperçoit rapidement que tout est nouveau, y compris la résistance, la matière servant à la fabrication, le système de connexion à la batterie. Le seul élément qui se montre quasi-identique est le réservoir en pyrex.

Kangertech a semble-t-il bien étudié la concurrence et surtout bien étudié les modèles de « compétition » représentés par ce que l’on appelle les reconstructibles dont les prix moyens oscillent entre 40 et 150 euros (lire par exemple le test du Magoo).

Espérons que l’ADN de la filiation Protank de Kangertech soit toujours présent, à savoir une grande qualité de fabrication, un fonctionnement de plus en plus constant et un look verre/acier des plus acceptables à ce tarif même si ce dernier augmente environ d’un tiers. A cet égard, je peux déjà vous confier que le ressenti au seul toucher de cet AeroTank est encore meilleur qu’auparavant.

La question clé de cette revue est sans doute : Est-ce que cette nouvelle affaire d’air variable mérite réellement votre investissement ?

Bague de réglage d’arrivée d’air, design verre/métal, embout métallique, nouvelle double résistance

Le coffret de l'AeroTank de chez Kangertech

Le coffret de l’AeroTank de chez Kangertech

Le packaging, désormais bien connu, est simple mais correct et sérieux. Nous avons une notice de démarrage rapide sur le dos de la boîte et une notice pas beaucoup plus détaillée à l’intérieur mais cela respire quand même le respect du consommateur et la continuité de fabrication. On a toujours un « -18 » sur le côté haut de la boite qui le réserve à un public averti et désormais aussi une interdiction aux femmes enceintes (les fabricants chinois étant soucieux de satisfaire leurs clients européens).

Ouverture du coffret : le tank, deux résistances, une bague et deux joints de rechange.

Ouverture du coffret : le tank, deux résistances, une bague et deux joints de rechange.

L’AeroTank reprend en gros le look des Protank et l’abandon du terme « pro » n’est qu’une variante commerciale. Rassurez-vous car cet Aero mérite encore plus cette appellation que les précédents !

Comme vous pouvez vous en apercevoir sur la photo plus bas, il est légèrement plus long que les Protank et c’est uniquement dû à la base qui est plus épaisse (bague de réglable d’air).

Kangertech n’a pas fait les choses à moitié car en étudiant cette bague de réglage, on s’aperçoit tout de suite qu’ils ont profité de ce changement pour complètement repenser cette base. Ce n’est plus votre résistance qui va faire contact avec votre batterie mais justement cette base.

Votre batterie ne sera plus jamais en contact avec du e-liquide et la connectivité ne sera plus amoindrie par un quelconque dépôt. C’est exactement ce que vous pouvez trouver sur les reconstructibles type Magoo, Fogger ou autres Kayfun. D’autre part vous n’aurez plus de soucis de perte de contact comme c’était le cas quand la résistance était mal vissée ou juste légèrement en retrait.

AeroTank (à gauche) contre Protank (à droite)

AeroTank (à gauche) contre Protank (à droite)

Les parties de filetage sont comme habituellement chez Kangertech de bonne facture mais ici on peut aussi se rendre compte qu’elles sont encore meilleures et certainement plus solides du fait du changement radical de matière, ce n’est plus un alliage mais de l’acier massif dit alimentaire donc inoxydable selon Kangertech.

Ce changement de matière lui confère à mon sens un aspect plus racé et encore mieux fini. Fort à parier qu’il vieillira aussi bien mieux.

La cheminée intérieure et le filetage qui viennent assembler les deux bagues haut et bas de cet Aero Tank sont visibles comme sur les Protank mais on voit très bien que la conception a changé et surtout que le support intérieur est usiné en massif et non plus assemblé ce qui lui procure une plus grande résistance et aussi une bien meilleure allure…

L'AeroTank et ses différents éléments sortis du coffret

L’AeroTank et ses différents éléments sortis du coffret

Nous arrivons bien entendu à la plus visible des modifications, qui a donné son nom au produit, à savoir la bague de réglage d’entrée d’air qui est légèrement crantée pour une meilleure appréhension. Essayée à vide je constate avec joie une vraie progressivité dans cette arrivée d’air ce qui me fait dire que la conception est bonne et que la fonction de réglage d’air est bien réelle contrairement à certains reconstructibles où je trouve le système mauvais car permettant seulement un genre de oui ou non ou 1/0 selon vos appétences. Là ça marche.

L'innovation de l'AeroTank se situe dans cette bague qui permet de régler le débit d'air

L’innovation de l’AeroTank se situe dans cette bague qui permet de régler le débit d’air

En revanche, je suis déçu de ne pas trouver de cran sur la base du Protank car quand vous vissez votre résistance puis le réservoir sur la base, vous aurez tendance à serrer à fond cette bague vers le haut de sa position et vous verrez qu’il sera alors compliqué de la desserrer et pire vous pourrez dévisser le réservoir de cette base ce qui pourrait provoquer une affreuse fuite de votre liquide sur vos mains… la seule solution, si comme moi vous la bloquez en haut, est de visser votre Aero tank sur un batterie en utilisant justement cette bague qui va donc enfin se dévisser. Si on avait des crans à la base du Tank, on n’aurait pas besoin de s’appuyer sur cette bague de réglage d’air pour visser le Tank sur sa base …. A modifier très vite Messieurs Kangertech et cie !

Pour terminer mes doléances, j’aurais aussi aimé un peu plus de contenu car 2.5 ml ça commence à faire juste vis-à-vis de la concurrence en particulier celle de Aspire …mais cela permet en revanche de conserver un diamètre et un poids acceptable et un design parfaitement adapté aux Mod en particulier mon eMode….regardez ça ! c’est juste parfait et en plus l’assemblage des 2 fonctionne parfaitement bien.
Photo 12, 9 et 10

Revue technique

  • 2 Résistances dual-coil : 2,0 Ohms interchangeable par le bas (différente du Protank 3)
  • 1 base avec bague de réglage d’air
  • Pas de vis 510/Ego en acier (toutes vos batteries iront dessus)
  • Un drip tip (embout) en métal
  • 2 joints de bonne facture
  • Un réservoir transparent en pyrex démontable (idem Protank 2 et 3 et changeable si cassé)
  • Capacité: 2.5ml
  • Longueur: 71 mm (7mm de plus que les Protank)
  • Diamètre: 18 mm (bien sur un MOD et idem V II )
  • Poids : 55 g (en fait ça fait un peu lourd et 13 gr de plus que le Protank 2 )
  • Bague d’adaptation (si vous utilisez une batterie type Vision ou autres Joyetech)

Assemblage et remplissage

L'AeroTank ici entièrement démonté

L’AeroTank ici entièrement démonté

Comme les Protank 2 et Protank 3, il est entièrement démontable en 6 parties distinctes. Il va donc s’en dire que le nettoyage de l’ensemble est toujours facile surtout en ce qui concerne la partie en verre pyrex qui a tendance à se « brumer » si on utilise des liquides gras (>30%VG). Ici plus de problème, tout est facilement accessible. L’embout qui se positionne très correctement sur la bague haute est interchangeable. Je vous conseille fortement de le rincer avant si vous ne voulez pas retrouver un goût métallique au premier usage.

Il vous faudra d’abord assembler les parties entre elles : rassurez-vous c’est facile même pour un novice débutant la vapote. La notice, bien que succincte, vous montre avec l’aide de petits visuels comment procéder. J’ajoute qu’il est nécessaire de bien vérifier le serrage des parties entre elles et surtout celui de la résistance sur la base à chaque fois que vous remplissez (cette résistance peut se desserrer toute seule).

La résistance (à droite) est compatible avec les autres clearomiseurs de la même marque.

La nouvelle résistance dual coil (à droite) est uniquement compatible avec le Protank 3 de la même marque. En revanche les résistances classiques (protank 1 et 2, eVod) peuvent être montées sur cet AeroTank.

Abordons maintenant cette double résistance (dual-coil) seconde version. Dans un premier temps, cette résistance double n’est pas compatible avec les Protank 1 et 2 mais sera en revanche compatible avec le 3.

Et souvenez-vous, j’avais été très critique sur la première version de cette résistance double lors de mon test du Protank 3 et à recevoir pas mal de retours j’ai pu constater que beaucoup avaient les même soucis que moi prouvant une défaillance de fabrication et de conception de cette dual-coil.

Kangertech a remis ses ingénieurs au travail car cette seconde version qui récupère d’ailleurs une grande cheminée est nettement meilleure que la précédente. Tout fonctionne enfin correctement et je dirais même que mes impressions de vapotage avec un réglage à 7/8 watts est une merveille qui se rapproche de certains de mes reconstructibles et le tout sans devoir passer par la case des jurons du bricoleur du dimanche à qui il manque toujours un outil pour arriver à ses fins ! Le retour de la grande cheminée permet désormais une meilleure manipulation que l’ancienne pour un vissage parfait sur la base.

Cette nouvelle résistance est donc très réussie même si pour moi l’utilisation d’une dual coil n’est pas toujours pertinente eu égard à sa consommation largement supérieure de e-liquide mais surtout en énergie, critère pour moi assez rédhibitoire pour un usage quotidien.

Le remplissage est toujours aussi simple mais demande une certaine prudence. L’opération nécessite en effet de dévisser la bague du bas avec la résistance pour le remplir le tank par le fond. Précisons que la résistance peut être changée sans avoir à vider tout le liquide présent dans le tank. Il vous faudra être très vigilant lors du vissage du réservoir sur la base, ne vissez pas en maintenant la bague mais plutôt en saisissant bien toute la base, car sinon vous prenez le risque de bloquer la bague de réglage en position fermée provoquant alors une forte résistance à l’aspiration.

Astuces

Comme sur les Protank, il faut rincer à chaque remplissage votre résistance, seul inconvénient, il ne faut plus jamais qu’elle sèche, j’entends par là qu’une fois lavée je remplis immédiatement de liquide et ce même si je ne compte pas m’en servir. Faites aussi bien attention sur cette base incluant la résistance à ce que le petit joint blanc sur le pas de vis soit toujours propre et bien positionné.

Utilisation / rendu des saveurs / hit : Toujours excellent sous réserve d’avoir du voltage ou watts variable !

Revenons sur la principale nouveauté, la possibilité de régler l’arrivée d’air dans votre clearomiseur. C’est une première sur un consommable à ce tarif et je vous confirme que ce n’est pas qu’un moyen supplémentaire de vendre des nouveaux produits comme c’était un peu le cas pour le Protank 3, il faut bien le dire. Ici c’est clairement une réelle nouveauté qui vous permet de modifier votre expérience de vape en tournant la fameuse bague du bas.

En la tournant vers le haut vous réduisez l’arrivée d’air pour une plus grande résistance à l’aspiration (un peu comme sur un Stardust). En la tournant vers le bas vous augmentez l’arrivée d’air et réduisez alors la résistance à l’aspiration (comme sur vos Protank, voire même un peu plus quand c’est ouvert à fond).

Bague de réglage d'arrivée d'air

Bague de réglage d’arrivée d’air

Si vous ne connaissez pas les atouts de pouvoir régler vous-même votre flux d’air, il est clairement évident qu’à ce prix vous devez absolument essayer cet AeroTank. Pour mon petit cas personnel, je change assez constamment de réglage d’air en fonction de l’heure de la journée, du liquide engagé et des réglages électriques choisis.

En résumé, c’est une nouveauté très utile que j’avais découvert sur mes reconstructibles et que je suis maintenant heureux de retrouver sur un de mes consommables préférés. Le prix relativement serré fait de cet « Aeromiseur » un vrai clearomiseur qui tend vers le haut de gamme. Chapeau !

Base de l'AeroTank

Base de l’AeroTank

Ajouté à cela les mérites de la double résistance restent toujours d’actualité, j’ai un rendu qui me convient encore mieux, très bon flux de vapeur et goût renforcé si tant est que vous l’utilisiez sur un Mod afin de pouvoir régler les volts et watts pour trouver votre tonalité favorite.

En termes de vapote, il est important de vous rappeler que la température de votre vapote sera sensiblement plus élevée du fait de cette double résistance qui chauffe plus.

Pour terminer je vous confirme que vos résistances simples de Protank et Evod s’adaptent sans difficulté sur cet Aerotank et pour moi c’est une sacrée bonne nouvelle car pour le quotidien je préfère vapoter en simple résistance de 1.8 ohms. Ayant un petit stock d’avance et sachant qu’elles sont deux fois moins chères, je suis bien content de pouvoir m’en servir sur ce nouveau modèle Kanger.

En résumé

Points positifs :

  • Réglage d’air performant et progressif si besoin
  • Résistance double seconde version largement meilleure que sur le Protank 3
  • Vapeur plus chaude grâce à cette résistance double seconde version
  • Démontable (entretien amélioré)
  • Embout mobile et interchangeable
  • Acier inoxydable alimentaire et Design abouti
  • Pas de vis 510

Points négatifs :

  • Résistance exclusive aux AeroTank et Protank 3
  • Aeromiseur destiné à des utilisateurs possédant une batterie variable
  • Prix des résistances dual coils (deux fois plus chers que les simples)
  • Encore plus gourmand en liquide et en batterie
  • Absence de strie d’appréhension sur la bague du bas de l’Aero

Conclusion

Cet Aero Tank de chez Kangertech mérite carrément une nouvelle appellation : C’est un Aéromiseur ! Malgré une contenance moyenne de 2.5 ml cet AeroTank mérite amplement votre intérêt et vos euros, et contrairement à ce que je pouvais dire sur le Protank 3, Allez y foncez !

Kanger AeroTank

Drip tip (embout) en métal / tube en Pyrex / Bague / 2x résistances Dual Coil 2.0ohm / Bague de contrôle d’arrivée d’air (Airflow) / bague décorative / manuel d’utiisation

Annonce

Name of Reviewed Item: Kanger AeroTank Rating Value: 5 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2014/01/kanger-aerotank-1.jpg Review Author:Review Date: