Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Clearomiseurs » Test : Mini Protank 3 – Kanger

Test : Mini Protank 3 – Kanger

    Annonce

Rien ne semble freiner Kangertech dans sa course à l’innovation. Le fabricant chinois est renouvelle toute sa gamme de clearomiseur dont le fameux clearomiseur Mini Protank. L’objet attire par sa taille et sa parfaite adaptation aux batteries eGo et la qualité de ses finitions ainsi que l’association du verre et du métal en font un atomiseur incontournable. Mais cette version 3 apporte-t-elle véritablement son lot de nouveautés ?

Kanger met à son jour son clearomiseur premium pour batterie Ego : Le Mini Protank 3

Kanger met à son jour son clearomiseur premium pour batterie eGo : le Mini Protank 3

Nouvelle diarrhée commerciale chez Kangertech

Vous devez vous en souvenir j’avais un temps pesté contre le rythme de sortie et de renouvèlement des produits de la gamme Kangertech autour des mois d’octobre et novembre 2013. J’étais alors un peu perdu dans les versions du Mini Protank 1, Mini Protan 2 v1, Mini Protank 2 v2, Mini Unitank & co, et puis l’affaire s’était stabilisée et le nouvel an chinois a stoppé les ardeurs des fabricants chinois qui prenaient enfin des vacances.

Et bien j’ai l’impression que cela recommence tant j’entends parler depuis le salon Vapexpo de Bordeaux des nouveaux produits de Kangertech et en particulier de ce Mini Protank 3 en test ici et de l’Evod 2 de la même marque déjà publié sur votre site favori. Mais il y aussi et encore à venir l’Evod 2 glass, le futur Mini Kanger AeroTank, le futur Kanger AeroTank Mega, le Kanger T3D new ….

Même si j’adore les nouveautés et que je les attends souvent avec impatience comme un gamin avec ses cadeaux de Noel, j’attends qu’elles soient logiquement nouvelles ou pour le moins qu’elles apportent une amélioration sensible, soit sur le design soit en termes de qualité de vape. Et bien c’est parfois loin d’être le cas surtout quand lesdits produits utilisent en gros la même résistance de base.

Selon moi la vraie dernière nouveauté de Kangertech était le Kanger AeroTank avec son réglage d’air, car par la suite il s’agissait plus à mon sens de pure politique commerciale mercantile. Et vous le savez bien, vous mes fidèles lecteurs, que je n’hésite pas à l’écrire quand un produit ne mérite pas de s’y attarder, et j’en profite d’ailleurs pour remercier notre rédacteur en chef Monsieur Armand qui, je vous le confirme ici, ne m’a jamais demandé de modifier une quelconque ligne de mes articles à des fins funestement commerciales…. Merci et surtout Bravo.

Beaucoup comme moi sont donc noyés dans toutes ces versions trop subtilement distinctes comme je vous en parlais d’ailleurs il y a moins de 6 mois dans mes tests des versions précédentes des Mini Protank. A l’époque j’écrivais ceci et c’est encore vrai à ce jour :
« Je dois vous avouer que j’étais un peu perdu dans les V1 / V2 ou autres sous versions, si Kangertech se met à faire du « Microsoft » on n’est pas arrivé au bout de nos peines …Bref … en fait il y a un Mini (I) qui est le Protank en plus petit, un Mini (II) v1 qui est démontable et enfin un Mini (II) v2 qui ressemblerait au Protank II mais celle ci je ne la connais pas encore. A Suivre …. »

7

L’important quand même reste que l’ADN de la filiation Protank de Kangertech était toujours présent. A savoir une grande qualité de fabrication, un fonctionnement de plus en plus constant, un look verre/acier des plus acceptables et une vapote aérienne (moins résistive que sur vos Stardust à mèches longues).

Alors cette évolution 3eme du nom elle nous apporte quoi ?

Soyons transparents : Kanger a fait exactement la même chose qu’auparavant. Pour faire compliquer mais rapide, c’est le Mini Protank 2 avec le look plus acéré du Kanger AeroTank et une résistance double, le tout sans le réglage d’air ; et donc quand j’apprends il y a peu qu’une version d’un Mini Kanger AeroTank est en gestation chez Kangertech je m’interroge grandement sur la volonté et l’objectif réel de ce fabricant sans pour autant m’énerver à ce stade… du moins pas encore.

Revue technique

La revue technique ci-dessous vous montrera que ce Mini Protank 3 est d’une taille quasi identique à vos Vision Stardust v3 ou autres Mini Protank précédents et donc tout à fait transportable même si je tiens à vous rappeler que le verre fragilise grandement l’ensemble.

Caractéristiques :

  • Contenance : 1,5 ml (maximum comme le V2)
  • Diamètre : 14 mm (diamètre des batteries Joyetech et Vision et idem V2.)
  • Longueur : 73 mm (2 mm de moins que le V2 du fait d’un embout plus court)
  • Pas de vis : eGo/510
  • Poids : 29 g (quand même 2 fois plus lourd qu’un Stardust EGO)
  • Embout : métallique, droit et démontable
  • Bottom-coil : système de mèche (ultra courte) en bas
  • Résistances : 1,5 ohm ou 2 ohms en double résistance (idem Kanger AeroTank, Evod 2, Protank 3)

Aspect général : L’un des plus classes de sa catégorie

Emballage minimaliste pour cette version sans accessoires de rechange.

Emballage minimaliste pour cette version sans accessoires de rechange.

Le packaging existe en 3 versions différentes, de la grosse boite carrée que l’on connait bien à l’assemblage réduit qui est celui que j’ai reçu et pris en photo. Avec cette petite boite il est livré sans résistance de rechange d’où le prix plus bas et vous n’aurez pas non plus de joints de remplacement.

Je me répète ici encore, Kangertech ne me déçoit toujours pas en termes de qualité d’ensemble. Les raccords sont parfaits et l’ensemble dégage quelque chose de classe : le design, là encore de verre et de métal, est très réussi. Et pour faire un clin d’œil au Kanger AeroTank, il reprend son design plus acéré et carré que la V2 et je le trouve encore plus classe sur une batterie du même ton.

Mode d'emploi succinct à l'arrière de la boîte.

Mode d’emploi succinct à l’arrière de la boîte.

De plus Kangertech à corrigé l’erreur de design de la bague du bas, celle dont la couleur était différente du reste. En effet cette bague qui vient se visser sur la batterie et qui cache le pas de vis est désormais de la même couleur que le reste, mais elle reste toujours très glissante ce qui pourra poser des difficultés de vissage ou autres appréhensions de ce Mini Protank 3 et comme c’est du verre fragile, attention à la casse.

Pour en rassurer certain, je vous confirme aussi que la bague du bas possède bien les 3 petits trous permettant à l’air de passer et donc le tirage d’air assez aérien est pour moi totalement identique au Mini Protank v2.

Pour ceux qui n’en n’auraient que deux, je leur conseille de se retourner vers leur distributeur car cela doit être une erreur de fabrication. Pour le reste, il s’agit du Mini Protank 2 v2 avec sa colonne d’air au milieu et son tatoo sur la bague du bas et surtout des résistances doubles (dual coil) identiques à tous les nouveaux modèles.

Remplissage et assemblage : toujours entièrement démontable

De gauche à droite : drip tip (embout), résistance, bague du bas, tank (réservoir), colonne d'air centrale et support de résistance.

De gauche à droite : drip tip (embout), résistance, bague du bas, tank (réservoir), colonne d’air centrale et support de résistance.

Cette version 3 se démonte aussi entièrement, y compris l’embout (drip tip) et de ce fait pourra être remplacé par un embout plastique pour ceux qui n’aiment pas le métal. En conséquence de cette nouveauté et comme sur beaucoup d’autres clearomiseurs, il vous faudra d’abord assembler les parties entres elles : rassurez-vous c’est facile même pour un novice débutant la vapote et puis il y a la notice qui bien que succincte vous montre avec l’aide de petits visuels comment procéder.

Vous le savez désormais le remplissage de ces tanks se fait par le bas en dévissant la résistance. C’est plus pratique car on peut changer de résistance sans devoir jeter tout le liquide qui se trouve à l’intérieur du réservoir. Mais cela nécessite un léger doigté, en effet tout est plus réduit. En revanche il faut bien faire attention à ne pas aller trop vite en besogne car on a vite fait de dépasser la colonne centrale sans bien s’en apercevoir (seulement 1.5ml).

Le support de résistance ici avec son joint en silicone (à bien positionner).

Le support de résistance ici avec son joint en silicone (à bien positionner).

Comme je vous le dévoilais un peu plus haut, lors du nettoyage faite attention à la parfaite mise en place des 2 joints haut et bas qui font le lien entre les parties verre et métal : ils doivent être propres et parfaitement positionnés. Rappelez-vous aussi l’astuce que je vous dévoilais précédemment : il faut impérativement rincer votre résistance à chaque fois (moi c’est simplement eau chaude du robinet à gros bouillon dans un verre pour ne pas me brûler) tout en soufflant après coup dans l’intérieur de la cheminée de la résistance cela vous évitera toutes sensations agglutinatives.

Utilisation / rendu des saveurs / hit : excellent et trop gourmand

Du fait de sa taille plus réduite, il chauffe évidemment plus que les gros contenants et ceux qui recherchent plus de chaleur trouveront ici leur bonheur. Cela sera renforcé bien évidemment par l’adoption d’une résistance double.

Là encore dans cette version on utilise toujours les mêmes résistances que sur les gros tanks de la même marque et quand je disais auparavant bravo à Kangertech pour cette unification des accessoires, là je m’interroge vraiment sur l’utilité de cette double résistance par rapport à la contenance de la soute à bagages.

La fameuse double résistance (dual coil) dont la réelle utilité est discutable.

La fameuse double résistance (dual coil) dont la réelle utilité est discutable.

Je me dois donc de revenir sur la seule fausse nouveauté de cette version 3 par rapport à la 2 à savoir la résistance Dual-coil. Et pour une fois je ne vais pas applaudir Kangertech, car à mon sens cette résistance, quoi que marchant très bien depuis le Kanger AeroTank, n’apporte pas une grosse valeur ajoutée, en tous cas pas celle du genre qui nécessiterait d’abandonner la version précédente, le Mini Protank 2 et non plus pas de celle qui provoquerait un achat passion d’autant plus qu’elles consomment évidemment plus que les simples !

 
Les résistances simple des anciennes versions sont parfaitement compatibles avec ce Mini Protank 3

Bon à savoir : Les résistances simples des anciennes versions sont parfaitement compatibles avec ce Mini Protank 3

A mon avis pour de petits clearomiseurs de la sorte destinés plutôt à un usage journalier, une résistance simple faisait très bien l’affaire et d’autant plus si le vapoteur débutant ne possède pas de batterie à tension ou puissance variable. Car qui dit usage journalier dit autonomie maximisée et consommation électrique réduite et là c’est clairement le contraire que nous apporte cette résistance double.

Ceci reste un avis personnel et je vous laisse vous faire votre opinion mais sachez que pour moi avec cette résistance double je ne tiens pas 2 heures avec les 1.5 ml et comme tout un chacun je ne suis pas un fan du remplissage en public. Cela a sincèrement tendance à me faire pencher vers d’autres solutions …

Astuce vérifiée et contre-vérifiée : les résistances simples certifiées de Kangertech s’adaptent parfaitement dessus, quand bien même le joint de la résistance simple est plus court que celui de la double. Elles ne viennent pas se coller à la cheminée centrale, je n’ai jamais eu de fuite.

L’étanchéité faite par l’introduction de la cheminée de la résistance dans la colonne centrale doit être suffisante. Dans ce cas, vous me direz on se retrouve avec un Kanger Mini Protank 2 (v2) au seul look modifié. Et bien oui et moi je préfère, car je double mon autonomie de liquide ainsi que celle de ma batterie. Cela me va très bien et je vais même enfoncer le clou en disant que sur des liquides fruités la restitution du goût est supérieure !

Mon conseil : Si vous n’avez pas encore franchi le cap de ces clearomiseurs en verre plus précieux que vos Stardust ou autre chinoiseries plastiques allez-y sans arrière-pensée en privilégiant l’emballage simple et en achetant directement des résistances de remplacement simple ou double, ce sera à vous de choisir !

En résumé

Points positifs :

  • Excellente fabrication
  • Entièrement et facilement démontable (embout inclus)
  • Excellent rendu et bonne densité de vapeur avec cette résistance double
  • Design verre métal encore plus abouti que la version précédente
  • Base du bas désormais de la même couleur que le reste (merci)
  • Résistance du même type que le Kanger AeroTank, l’Evod 2 et le Protank 3
  • Encombrement très réduit
  • Adaptation des résistances simples coil tout à fait possible
  • Aucune fuite y compris avec une résistance simple

Points négatifs

  • Fragile (éviter les chûtes il casse vraiment)
  • Beaucoup trop gourmand
  • Prix
  • Contenance moyenne
  • Bague cache pas de vis très glissante
  • Choix de cette résistance double discutable

Conclusion

Ce Mini Protank 3 est handicapé par un manque d’innovation par rapport aux versions précédentes mais il reste un excellent clearomiseur et cette nouvelle version est encore plus aboutie que la précédente. Par conséquent il reste à mes yeux un excellent achat si vous n’avez pas déjà de Mini Protank !

Kanger Mini Protank 3

Couleur : chrome transparent / Résistance : 1.5 Ohms / Contenance : 1,5 ml / BDC bottom dua coil / Embout rond

Le Mini Protank 3 de Kanger en images

Name of Reviewed Item: Kanger Mini Protank 3 Rating Value: 3 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2014/04/kanger-mini-protank-3.jpg Review Author:Review Date: