Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Journée sans tabac : la vape donne de la voix

Comme chaque 31 mai, a lieu aujourd’hui la Journée mondiale sans tabac, sous l’égide de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Et cette année encore, les institutions offrent une tribune réduite à la cigarette électronique. En réaction, le journaliste Jean-Yves Nau a poussé un coup de gueule, tandis que des associations de la vape française ont pris des initiatives pour promouvoir l’e-cig, comme moyen de sevrage tabagique.

« Essayez la vape, ça marche ! »

journee-sans-tabac-sovapeEn cette Journée mondiale sans tabac, l’Association indépendante des utilisateurs de cigarette électronique (Aiduce) organise l’opération « Essayez la vape, ça marche ! », dans le but de motiver les fumeurs à essayer le vaporisateur personnel. L’association propose aux vapoteurs de télécharger et d’afficher ce visuel (pdf) partout où ils le peuvent (entreprises, panneaux d’affichages publics, clubs de sport, etc.), afin de diffuser le message. L’association incite également les participants à faire connaitre leur action sur un groupe Facebook dédié.

Dans le même esprit, Sovape, la nouvelle association présidée par le tabacologue Jacques Le Houezec, a créé cinq visuels téléchargeables à faire circuler sur les réseaux sociaux.

De son côté, le journaliste Jean-Yves Nau, agacé par la frilosité du ministère de la Santé vis-à-vis de la cigarette électronique, en tant qu’acteur majeur de la réduction des risques, a signé un papier d’humeur intitulé « Tabac Info Service conseillera-t-il un jour la cigarette électronique ? », sur Slate.fr. Jean-Yves Nau regrette l’attitude paradoxale du ministère de la Santé vis-à-vis de la cigarette électronique.

Malgré les parutions du rapport du ministère de la Santé britannique, en août 2015, et du rapport du Collège royal des médecins britanniques, en avril 2016 et malgré le consensus créé par le 1er Sommet de la vape, le 9 mai 2016, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui a pourtant réitéré aujourd’hui encore son engagement dans le combat contre le tabac sur Huffingpost.com, « n’a jamais clairement, officiellement pris position (en faveur de la cigarette électronique, ndlr) comme elle sait le faire sur certains sujets sanitaires. Tout se passe comme si la ministre de la Santé n’avait toujours pas pris la mesure de cette nouvelle dynamique au service de la santé publique » déplore-t-il sur Slate.fr.

Review Author:Review Date:
  • guitou34

    Dans sa tirade sur le lobbying du tabac, Marisol s’inscrit en victime. C’est oublier qu’en France, il n’y qu’un vendeur, c’est l’état.
    Vendre un produit en criant haut et fort qu’il est nocif, c’est fort de café.