Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Débutant » Je vapote trop. Que faire ?

Je vapote trop. Que faire ?

Mis à jour le 29/09/2022 à 14h01
    Annonce

Bien que le vapotage soit considéré comme étant beaucoup moins nocif que la consommation de tabac fumé, certains vapoteurs souhaiteraient utiliser un peu moins leur vaporisateur personnel. Si tel est votre cas, peut-être devriez-vous revoir à la hausse le taux de nicotine présent dans votre e-liquide.

Comment vapoter moins ?

Augmenter le taux de nicotine dans votre e-liquide pour cigarette électronique est le meilleur moyen de vapoter moins. Souvenez-vous, la nicotine n’est pas responsable des maladies liées au tabagisme. Elle est votre meilleur allié dans le cadre du sevrage tabagique. Il est également possible de coupler le vapotage à un autre substitut nicotinique tel qu’un patch par exemple.

Un homme et une femme en train de vapoter

Plus de nicotine pour vaper moins

Si vous êtes nouveau dans le monde de la cigarette électronique, peut-être trouvez-vous que vous passez trop de temps avec votre vaporisateur personnel à la bouche, en tout cas beaucoup plus que vous n’en passiez à fumer. Ne vous affolez pas, il y a une explication parfaitement logique à cette situation, et en suivant ce simple conseil, vous allez pouvoir vapoter beaucoup moins.

Pour commencer, il est important de se rappeler que selon le ministère de la santé britannique, le vapotage est « au moins 95 % moins nocif » que la consommation de tabac fumé (les cigarettes). De plus, la nicotine contenue dans les liquides pour cigarettes électroniques, se diffuse beaucoup plus lentement dans le corps lors du vapotage, que dans le cadre du tabagisme. L’une des raisons qui expliquent pourquoi les vapoteurs utilisent plus souvent leur vaporisateur personnel, qu’il n’en passait à fumer.

Que vous vapotiez trois minutes ou deux heures chaque jour, les effets néfastes sur votre santé resteront quoi qu’il arrive bien inférieurs à ceux que subirait votre corps si vous fumiez des cigarettes.

Toutefois, il est également important de se rappeler que vapoter n’est pas entièrement sans risque. Si le vapotage est en effet considéré comme étant beaucoup moins toxique que de fumer des cigarettes, il n’en reste pas moins que vous envoyez un aérosol produit à partir de propylène glycol et de glycérine végétale dans vos poumons, qui sont initialement conçus afin de ne recevoir que de l’air.

C’est pourquoi certains vapoteurs font attention au temps qu’ils passent à vaper, et cherchent à le réduire au minimum. Pour ce faire, la solution la plus simple est d’augmenter le taux de nicotine de votre e-liquide.

Si vous vapotez trop, c’est uniquement, car votre corps ne reçoit pas la dose de nicotine auquel vous l’avez habitué lorsque vous fumiez des cigarettes. En passant à un e-liquide plus « fort » en nicotine, vous devriez ressentir le besoin de vaper moins souvent.

Souvenez-vous, la nicotine n’est pas votre ennemie. Bien qu’ayant mauvaise réputation, elle n’est pas responsable des maladies liées au tabagisme. N’hésitez alors pas à consommer des e-liquides au taux de nicotine supérieur. Vous pourrez de toute façon le réduire à nouveau lorsque vous vous sentirez prêt. L’un des nombreux avantages de la vape.

Ces quelques articles pourraient aussi vous être utiles

5 questions pour bien choisir son taux de nicotine

Le Professeur de santé publique J.F Etter guide les nouveaux vapoteurs pour les aider à arrêter de fumer avec la cigarette électronique.

Associer les patchs de nicotine avec la cigarette électronique ?

Homme tenant sa cigarette électronique

Cette association est tout à fait possible. Il suffit de surveiller les éventuels symptômes d’un surdosage de nicotine.

Débutants : prenez votre temps

La première chose à faire quand on décide d’arrêter le tabac à l’aide de la vape, c’est de prendre le temps d’être réaliste.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.