Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Mods » Test : iStick 30W – Eleaf

Test : iStick 30W – Eleaf

    Annonce

Eleaf multiplie les mises à jour de sa box devenue très populaire. Avec ses 10 watts de plus, l’iStick 30w offre-t-elle vraiment son lot de nouveautés ou n’est-ce qu’une simple affaire de puissance ?

Eleaf et Ismoka customisent la version originale de la désormais fameuse iStick

Nouveau iStick 30W

Nouvelle iStick 30W

En Octobre 2014, je faisais la découverte de cette petite box alors méconnue la iStick qui souvenez-vous m’avait enchanté jusqu’à lui donner 5 étoiles ce qui était une première pour ce type de produit. Depuis, le succès de cette box a été fulgurant et a certainement fait découvrir à pas mal de vapoteur le format box mod.

Les marques Eleaf et Ismoka  m’ont souvent agréablement surpris et même si elles n’ont pas encore l’image de marque de Kangertech et Aspire, son association commerciale avec Joyetech ne peut que rendre les choses meilleures, du moins en terme de marketing car le produit est techniquement déjà très bon. Bien évidemment je me sers encore assez souvent de ma iStick originale et mes craintes sur le bouton fire et la finition de la partie plastique sur le bord plat de la iStick 20w étaient justement fondées au vu des retours que j’ai pu avoir suite à ma revue sur Ma-cigarette.fr.

C’est donc toujours une box que nous vous proposons à l’essai ce jour, qui conserve les mêmes qualités que sa petite sœur mais qui au passage se pare d’un ramage plus à la mode, à savoir une puissance qui passe de 20 à 30 w, une capacité à accepter des résistances de 0.4 ohm mini et un top cap redessiné et amélioré pour accepter des clearomiseurs allant jusqu’à 23 mm.

De gauche à droite : Innokin MPV, Joyetech eGrip, Eleaf iStick 20 et 30W.

De gauche à droite : Innokin MPV, Joyetech eGrip, Eleaf iStick 20 et 30W.

Ce petit mod a donc toujours tout d’un grand et ce d’autant plus que vous allez pouvoir lui adjoindre vos clearomiseurs sub-ohms si jamais vous êtes clients. J’ai d’ailleurs sans problème fait passer mon Aspire Atlantis en 0.5 ohm et mon Subtank avec la bague de réduction du diamètre.

La iStick 30 W v2 est toujours sans accu interchangeable et c’est d’ailleurs l’unique défaut majeur que je pouvais trouver à la version originale 20w.

Cette iStick s’adresse toujours à des vapoteurs qui veulent acquérir quelque chose de plus abouti et de plus puissant que les batteries classiques type Vision Spinner. Mais ce box mod s’adresse aussi désormais à des vapoteurs plus exigeants qui voudraient aussi vapoter en sub-ohms comme le dessine ou le dicte malheureusement la mode actuelle. Les fabricants sont-ils tous de Panurge ?

Si je devais y ajouter une remarque plus technique, ce serait de comparer les deux versions pour voir si la version 30 W affiche des valeurs réelles (Mean) ou des valeurs RMS. La iStick 20 w affichait des valeurs Mean et non Rms ce qui a pu occasionner quelques déboires à certains et dire à d’autres que cette iStick était plus puissante à réglage identique que d’autres modèles concurrents. En effet elle envoyait largement plus de watt/volt en réel que ceux affichés sur l’écran.

Une vape toujours puissante mais mieux régulée dans une ergonomie toujours aussi réussie

Boitier de l'iStick 30W

Boitier de l’iStick 30W

En préliminaire, la boite d’emballage est désormais plus cossue en se rapprochant des emballages de Joyetech. Pas de surprise à l’ouverture de la boite, le design est parfaitement identique à l’œil nu mais pas à l’expertise car il y a de multiples petits changements. J’aime toujours la finition alu arrondie et la bande noire qui cachent l’essentiel des commandes mais aussi un écran Oled visible même en plein soleil. La iStick conserve tous les atouts qui ont pu faire le succès de la version précédente. Elle embarque toujours un accu de 2200 mAh mais qui serait en version 40 A selon le fabricant. Information que je n’ai pu vérifier.

Quant à l’autonomie et à résistances identiques, je constate une autonomie inférieure qui dévisse franchement et logiquement avec des résistances basses type 0.5 ohm. Avec ces résistances en deçà de 0.8 ohm, je n’ai guère tenu plus de 6h ce qui est déjà pas mal car comprenez que ces résistances basses demandent plus de puissance.

Contenu du coffret iStick 30W

Contenu du coffret iStick 30W

Mon emballage contenait pour ma part un adaptateur Ego/510, un adaptateur mural et un câble usb pour la recharge, ce qui vous permettra d’envisager toutes les solutions de recharge.

La première sensation réelle à la prise en main, identique à la version 20 w, a été pour ma part une adorable impression de juste poids et d’ergonomie parfaite du fait d’un bord rond d’un côté et plat de l’autre. Les boutons identiques sont très clairs dans leur fonction une fois l’écran allumé par une simple pression sur le bouton carré. Malheureusement l’écran plastique noir du bord plat est toujours bien mou et le bouton fire offre toujours la même sensation de breloque et d’approximation dans le mouvement.

Les différents coloris de l'iStick 30W.

Les différents coloris de l’iStick 30W.

La seconde réalité observée est toujours la simplicité des commandes de l’engin mais qui désormais adopte un mode droitier/gaucher. Bien vu et merci et ce d’autant plus que cela tend à devenir la règle. Il suffit en mode off de cliquer sur les deux petits boutons en même temps.

La troisième impression revient à constater une intelligente modification du top cap aux fins d’élargir la base pour accueillir tous les atomiseurs d’un diamètre allant jusqu’à 23 mm, soit en gros tous les bons reconstructibles du moment et ce d’autant que le pas de vis et la connectique a aussi été revue pour plus d’adaptabilité et de robustesse.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • 1 switch carré en plastique et 2 boutons flèches pour augmenter ou diminuer
  • Voltage variable : 2 à 8 V (3 à 5.5 V pour la v1) par incrément de 0.1
  • Wattage variable : 5 à 30 W (5.2 à 20 W pour la v1) par incrément de 0.1
  • Compatibilité : 510 et adaptateur ego fourni
  • Poids : 93 gr au lieu de 87 gr pour la v1
  • Longueur: 77 mm – (75 mm pour la v1)
  • Epaisseur : 23 mm – (21 mm pour la v1)
  • Largeur : 32.5 mm – (32.8 mm pour la V1)
  • Accu 2200 mAh non interchangeable
  • Verrouillage des réglages
  • Mode droitier / gaucher
  • Protection contre l’inversion de polarité et contre les courts-circuits
  • Recharge par USB avec câble fourni
  • Affichage batterie en charge par un logo batterie style téléphone
  • Affichage batterie restante par logo comme sur un téléphone
  • Réglage des volts/watts en appuyant sur une des flèches
  • Matière : alu/plastique
  • Un mode d’emploi en anglais mais on peut facilement s’en passer
  • Plusieurs couleurs bien sympas
  • Affichage permanent de l’impédance en ohm de votre résistance 

Fabrication et finition honorable au regard du tarif avec un renforcement attendu du pas de vis

La qualité globale de cette deuxième version reste comparable à la première.

La qualité globale de cette deuxième version reste comparable à la première.

La qualité globalement perçue est identique à la version 1 mais on constate une amélioration sensible du pas de vis et de la connectique qui étaient un des points faibles de la version précédente à l’usage. En revanche, on pourra regretter que le bouton carré reste parfaitement identique à la v1 et procure toujours ce petit bruit malin.

Au niveau du top cap, l’ergonomie a là aussi été revue à la hausse car la plateforme s’agrandie. Le coté sans clearomiseur adopte une petite pente agréable ou vient agréablement se positionner votre index. En revanche, remarquez que les arrivées d’air ne sont plus sur le devant coté plat mais de l’autre côté provoquant parfois une obstruction par le même index, qui en étant tellement à l’aise vient parfois s’avachir sur ses entrées d’air.

La deuxième version à droite

La deuxième version à droite avec un espace d’accueil agrandi.

Au niveau de l’écran d’affichage, tout l’essentiel est toujours là à savoir la puissance choisie, la charge restante de votre batterie, la tension nécessaire à votre choix de puissance et l’impédance de votre résistance et l’information de la jauge est tout à fait correcte et linéaire.

Vous aurez toujours la possibilité de charger via USB tout en continuant de vapoter, même si la encore la prise usb est toujours sur le fond de la box rendant impossible la position horizontale lors de ces recharges, ce qui pourra nuire à l’alimentation en liquide de vos résistances en fin de tank. Soyez prudent !

Même système de chargement en USB que sur la première version.

Même système de chargement en USB que sur la première version.

Pour terminer la iStick ne déroge pas à la règle de la discrétion et adopte toujours des marques intelligemment réduites pour rester classe.

L’usage est quasi universel et remplace à merveille toutes les batteries classiques largement moins ergonomiques et autonomes

Après 5 pressions sur le bouton, l’écran s’éclaire de blanc avec une luminosité parfaite.

L'iStick 30W ici à gauche, et de couleur noire.

L’iStick 30W ici à gauche, et de couleur noire.

A l’utilisation quotidienne je préfère une utilisation basée sur un réglage de la puissance en watts et j’ai de fait quasi abandonné les réglages en volts. Avec cet IStick vous aurez bien évidemment le choix et vous pourrez lire très facilement sur votre écran la valeur que vous avez choisie. A ce propos et pour avoir confronté mes deux exemplaires avec exactement le même clearomiseur, je vous confirme que le réglage de la puce n’est plus Mean et se rapproche sans doute d’un réglage Rms ou la puissance sélectionnée par vos soins est plus proche de la puissance réelle effectivement donnée par votre iStick. Bien sûr je n’ai reçu aucune confirmation technique et/ou écrite de ce ressenti mais il est clair pour moi que la tension est désormais classique. Les utilisateurs de résistances classiques pourront reprendre leurs habitudes de réglage tout en protégeant mieux leur matériel des risques de surchauffe.

L’épaisseur du iStick passe de 21 mm à 23 mm et vous permet de positionner tous les clearomiseurs du marché dessus tout en améliorant le style de l’ensemble. Et c’était là une de mes principales réticences à me choisir une de ces box car je trouvais les mariages un peu bizarres en termes d’esthétique. C’est nettement moins flush qu’avec une batterie de même diamètre mais à l’usage cette sensiblerie s’envole très vite tant les avantages ergonomiques de la box sont présents. C’est moins long et la prise en main est étonnamment plus agréable qu’avec une batterie classique. Une fois de plus et encore je reste emballé et les 2 mm supplémentaires en hauteur et largeur n’y changent rien du tout !

Malheureusement je n’ai pas pu renouveler les records d’autonomie de la version 1.

L'iStick 30W accueille ici un Russian 91%.

L’iStick 30W accueille ici un Russian 91%.

Cet iStick 30 W bien que plus puissante perdra ici sa 5ème étoile. En effet le changement d’accu pourtant de la même autonomie de 2200 mAh, surement pour pouvoir accepter en toute sécurité les résistances basses, n’arrive pas à égaler le précédent en terme d’autonomie. Pour les utilisateurs qui n’ont que faire de vaper à moins de 1.5 ohm, soit très certainement la majorité des vapoteurs que je croise, perdront ici une vraie qualité substantielle de la version 1. Cela me fait dire que j’espère que la version 20 W ne sortira pas du catalogue de Eeaf.

Ma moyenne d’utilisation est la suivante :

2200 mAh, 9 heures pour en gros 7 à 8 ml avec une résistance de 1.8ohm Kanger ou Aspire et 6 heures 30/7h pour une utilisation avec une résistance de 1 ohm et un réglage de 12 watts !

Adieu record ! ce n’est pas franchement une amélioration pour moi sauf peut-être à considérer une plus grande sécurité obligatoirement liée à l’acceptation des basses résistances.

En résumé

Points positifs

  • Design sobre, ergonomie excellente et encore améliorée
  • Qualité de l’ensemble au regard du prix
  • Recharge par Usb
  • Usage accessible à tous
  • Poids et volume idéals pour la journée
  • Ecran idéal tant en lecture qu’en luminosité
  • Connectique 510 et pas de vis renforcé
  • Indicateur de charge de batterie type téléphone réaliste

Points négatifs :

  • Autonomie en baisse malgré un accu en 2200 mAh
  • Cette nouvelle puissance de 30 W devra être confrontée à vos réels besoins !
  • Trace de doigts sur les 2 couvercles haut et bas
  • Utilité de l’information de la durée de bouffée ?
  • Switch carré plastique inchangé toujours un peu breloque
  • Mode d’emploi en anglais

Conclusion

Note de 4/5. J’ai tellement été emballé par la version 1 et ce malgré ses défauts d’usage que cette version 30 W en fait inévitablement les frais. La comparaison est indispensable, et il faudra franchement vous demander lors de votre achat si vous avez réellement besoin d’une puissance supérieur à 20 W et/ou si vous vapez souvent sur des résistances de 0.4/0.5 ohm. Si c’est le cas vous serez ravi, si ce n’est pas le cas, la version 20w a encore de beaux atouts, en particulier une meilleure autonomie. Espérons qu’elle reste au catalogue, ce dont je doute fortement, ou qu’elle fasse l’objet d’une version 20w v2.

Reste que c’est encore une sacré bonne box !

iStick 30w en images

Review Author:Review Date: