Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Siren 2 GTA – Digiflavor

Test : Siren 2 GTA – Digiflavor

  • Par , le 16/10/2017 à 17h31
    Annonce

Les atomiseurs reconstructibles vraiment prévus pour l’inhalation indirecte sont assez rares et le Siren 2 de Digiflavor méritait largement qu’on s’y attarde. Un excellent MTL pour les amateurs de vape serrée.

La proportion d’atomiseurs pour vape indirecte que j’ai l’occasion de tester doit être de 1 pour 50 par rapport aux atomiseurs aériens. Autant dire que quand j’ai reçu le Siren 2, il n’est pas resté dans sa boîte très longtemps. A peine celui de noter qu’il est livré avec un Pyrex de rechange, un second drip tip noir et une pochette avec les habituelles pièces de rechange.

Revue technique

Les caractéristiques essentielle du Siren 2 GTA de Digiflavor

  • Diamètre : 22 mm (existe en 24mm)
  • Hauteur : 41,5 mm
  • Capacité : 2 ml
  • Plateau de montage : deux posts pour du single coil
  • Remplissage: par le haut
  • Airflow : réglable par le bas
  • Drip tip : 510 en Delrin
  • Matière : acier inoxydable
  • Matière du réservoir : Pyrex
  • Origine : Chine

Le pack comprend

  • 1 Siren 2 GTA
  • 1 drip tip 510 en Delrin noir
  • 1 tank en Pyrex de rechange
  • 1 lot de pièces de rechange

Un GTA agréable à utiliser

Le Siren 2 a un design qui ne passe pas inaperçu. Les parties habituellement en inox poli ou brossé sont d’un gris mat et assez clair, avec un revêtement qui semble résistants aux rayures. La base de l’atomiseur est plaquée or, comme l’anneau supérieur du réservoir et du drip tip. La réalisation est très propre et l’ensemble est vraiment bien fini, mais pour le coup cela fait un rien bling-bling tout de même. Finalement assez harmonieux et encore élégant, mais un peu voyant aussi.

La connexion 510 est entièrement plaquée or, et le plot positif ressort d’un bon millimètre du filetage : aucun souci en vue si sous prévoyez de l’utiliser sur une connexion hybride.

À la base du réservoir, le réglage du flux d’air donne le ton, on est sur un atomiseur vraiment prévu pour la vape “bouche-poumons”. La bague a une ouverture large qui permet de laisser ouvert seul le plus petit trou, qui fait environ… 0,8 mm de diamètre. Autant vous dire qu’avec lui, la vape est vraiment, mais alors vraiment serrée. En tournant la bague on lui ajoute le second trou de 1 mm, puis celui de 1,2 mm, celui de 1,4 mm et enfin le dernier, ouvert de 1,6 mm. En les laissant tous ouverts, on arrive à une vape convenable pour l’inhalation directe très restrictive. Eh oui, pour une fois, ce sont les amateurs de vape aérienne qui peuvent passer leur chemin, il n’y a rien pour eux ici.

Là ou le Siren 2 devient vraiment intéressant, c’est qu’à l’opposé de cette ouverture large sur la bague de réglage, on trouve un trou unique qui permet de n’ouvrir qu’une seule des ouvertures précédentes. On peut ainsi avoir un réglage vraiment fin dans le registre de la vape serrée, entre 0,8 et 1,6 mm d’ouverture. Le tout avec un flux d’air agréable, sans turbulences ni sifflements quel que soit le réglage.

Je doute sérieusement que qui que ce soit puisse trouver cet atomiseur trop aérien, même les plus inconditionnels de la vape la plus serrée qui soit. Ou alors autant vaper en fermant toutes les ouvertures, ce qui règle la question une bonne fois pour toutes. La vape avec le plus petit trou seul ouvert demande un vrai effort d’aspiration de quatre bonnes secondes pour avoir une bouffée acceptable en MTL. À 0,8mm d’ouverture, on ne rigole plus!

Le remplissage se fait par le haut en dévissant le top cap d’un quart de tour. Il ne s’agit pas d’un filetage mais simplement d’ergots sur le top cap qui viennent prendre sur le haut de la cheminée, le joint étant sur le top cap lui-même. L’ouverture est donc extrêmement rapide et facile, mais veillez à ne pas forcer le serrage en refermant. Le top cap tient alors très fermement, parfois plus que le filetage de la cloche sur le plateau. En voulant dévisser le top cap, vous ouvrez alors l’atomiseur et la bague supérieure, entre le Pyrex et le top cap, est particulièrement fine et ne laisse quasiment aucune prise. Resserrez sans forcer le top cap après avoir rempli, et tout se passera facilement.

Le drip tip est long et au standard 510, vous avez le choix entre celui en métal et or et le noir.

La conception du réservoir est classique, mais le Siren 2 existe en deux versions. La 22 mm de diamètre avec une capacité de 2 ml de liquide qui est celle présentée ici, et une version 24 mm pour une capacité de 4,5 ml. Compte tenu de la vape de prédilection de cet atomiseur, la capacité de 2 ml n’est pas un handicap, on consomme vraiment peu avec et le remplissage est vraiment facile.

Un plateau vraiment adapté

Le plateau du Siren 2 est cohérent avec le flux d’air disponible. Les deux posts disposent de vis à empreinte plate qui imposent un petit tournevis, disponible dans la pochette de pièces de rechange si vous n’en avez pas encore un. Ces vis sont assez larges et l’emprunte assez profonde pour permettre un serrage fiable des pattes des résistances.

Celles-ci seront espacées de 5mm quoi qu’il arrive, ce qui est suffisant pour la plupart des montages que l’on pourra envisager sur cet atomiseur. En soi on peut faire passer de petits claptons, au risque tout de même d’une vape rapidement trop chaude. Le flux d’air arrive par les trois petits trous sous la résistance, ce qui permet à l’air d’arriver avec une pression suffisante et une bonne répartition sur le coil.

Les passages pour le coton sont assez larges pour envisager des résistances sur un axe de 4mm, ce qui n’a pas vraiment de sens ici. Elles vous permettront en tout état de cause d’avoir un coton très aérien au niveau du passage des mèches, ce qui est parfait pour une excellente capillarité.

Le Graal du MTL ?

C’est possible, mais je me garderai d’un jugement aussi radical. La vape en inhalation indirecte avec le Siren 2 est vraiment agréable, avec un flux d’air régulier et silencieux, et un excellent rendu des saveurs, y compris avec le flux d’air “grand ouvert” (c’est relatif!) et un montage adapté. En un mot, il est excellent de 5 à 25 W, et du flux d’air le plus restrictif qui soit à une vape directe très serrée.

Il y a beaucoup d’autres atomiseurs reconstructibles pour le MTL, mais si on met de côté les productions haut de gamme, le choix se restreint sérieusement. Il y a bien l’excellent Cthulhu MTL ou le Merlin mini, mais on a vite fait le tour. Le Siren 2 est un atomiseur MTL pur et dur proposé à un prix des plus raisonnables. Et une bonne nouvelle n’arrivant pas seule sur ces pages, je vous présenterai bientôt le Merlin RTA de Augvape, qui fera une alternative à ne pas négliger également.

En résumé

On aime

  • Qu’il soit conçu comme un vrai atomiseur MTL
  • Les finitions
  • Sa facilité d’utilisation
  • Son flux d’air
  • Le rendu des saveurs

On n’aime pas

  • L’ouverture difficile du top cap si on le serre trop

Conclusion

Notre note : 5/5. Le Siren 2 est un atomiseur reconstructible vraiment prévu pour l’inhalation indirecte, y compris avec un flux d’air extrêmement serré, qui propose un excellent rendu des saveurs et qui est facile à monter et à utiliser. Le tout proposé à un tarif plus qu’abordable, difficile de ne pas lui attribuer la note maximale.

Le Siren 2 GTA de Digiflavor en images

 

Name of Reviewed Item: Siren 2 RTA - Digiflavor Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/10/COUV-siren-1.jpg Review Author:Review Date: