Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Mods » Test : Furyan – Lost Vape

Test : Furyan – Lost Vape

  • Par , le 6/08/2018 à 14h18
    Annonce

Quand Lost Vape se lance dans la box méca BF, on les attend de pied ferme et on espère beaucoup. À juste titre, puisque la Furyan est une réussite.

Ultem et laiton

Au premier coup d’œil, la Furyan donne le ton. En version noire et laiton, elle est d’une élégante sobriété qui lui donne un côté classe valorisant. Elle existe d’ailleurs en plusieurs versions, l’inox pouvant remplacer le laiton et l’Ultem noir céder la place à une version translucide ambrée. Le châssis en métal et relativement massif et donne la box un poids agréable en main, ni trop lourd pour ne pas devenir inconfortable, ni trop léger pour ne pas faire toc.

Les finitions sont au diapason. Les ajustements sont précis et soignés, on ne déplore aucun jeu sur les pièces mobiles et les surfaces sont nettes. Le tube en carbone de la batterie est parfaitement intégré, mais les plus maniaques remarqueront deux infimes lignes de moulage juste avant les arrondis sur le corps en Ultem. Elle ne se voit que dans un reflet en contre-jour, rien de bien grave.

Après quelques semaines, on s’aperçoit tout de même que si le haut et le bas de la box sont en laiton, le bouton, l’interrupteur et la plaque qui les entoure sont en plastique. C’est peu visible quand on sort la box de la boîte, mais avec le temps le laiton finit par s’oxyder et ternir un peu, tandis que le plastique reste forcément impeccable et dénote un peu. À vrai dire cela n’est pas inesthétique, mais il faudra entretenir le laiton si vous préférez la box homogène.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Furyan de Lost Vape

Type de matériel box méca BF
Dimensions 84 mm sur 50 sur 27
Poids 158 g
Batterie 1 x 18650/20700/21700
Diamètre max. de l’atomiseur 27 mm
Bouteille 9 ml, propriétaire
Matériaux Ultem et laiton

Le coffret comprend

Furyan (x1), bouteille (x3), adaptateur 18650 (x1), mode d’emploi (x1)

Switch verrouillable

Pour ce qui est du bouton justement, c’est un régal. Légèrement proéminent, il est facile à trouver que ce soit sous l’index ou le pouce. Il est juste ferme comme il faut à manipuler, le déclenchement est franc et a peu de chances de se faire tout seul dans une poche.

Le plus sûr reste évidemment de se servir du verrouillage positionné juste en dessous du switch. Aussi ergonomique que pratique, le déclenchement est verrouillé en position haute et il suffit de le basculer en bas pour vaper. C’est rapide, facile, et en plus visuel puisqu’on sait immédiatement sur quelle position et l’interrupteur. Inutile de s’étendre dessus, ce système est à mon sens parfait.

Pour ce qui est de la conductivité, elle est excellente, et la box n’a aucune tendance a avoir le moindre point chaud.

18650, 20700 ou 21700

Les bonnes nouvelles continuent avec la batterie puisque la Furyan accepte les 21700, les 20700 et avec un adaptateur fourni les 18650. Avec l’offre grandissante des fabricants dans les grands formats, leur avantage est devenu évident surtout pour les configurations simples accu. Selon le modèle choisi, elles permettent d’avoir sensiblement plus d’autonomie aux puissances raisonnables ou de supporter des intensités largement supérieures pour les puissances de vapes élevées.

Et on n’en arrive à l’unique gros défaut de la Furyan, le bouchon du compartiment de la batterie est affublé d’un filetage beaucoup trop long et il ne faut pas moins de neuf tours pour avoir enfin accès à l’accu. C’est d’autant plus regrettable que le bouchon lui-même est très bien réalisé, avec un arc de cercle qui se soulève pour faciliter la manipulation et se replace précisément dans son logement ensuite.

À vrai dire, c’est le genre de défauts totalement incompréhensibles. Aucune contrainte mécanique n’empêche de réaliser un filetage plus rapide, en deux tours par exemple, qui permet de s’ajuster précisément à la longueur de l’accu sans faire pousser un soupir de lassitude quand le moment est venu de changer l’accu. 9 tours, c’est ridicule, et on se demande comment Lost Vape a pu passer à côté au moindre essai de la box.

Un BF génial

Un défaut d’autant plus surprenant que c’est exactement le contraire pour le bouchon d’accès à la bouteille, qui se déverrouille en 1/10 de tours seulement. Et là, pour le coup, c’est presque un peu juste. Je n’ai eu aucun souci de bouteille qui s’échappe en trois semaines de test, ce qui est encourageant, mais je n’irai pas jusqu’à certifier qu’il est impossible que cela arrive.

La bouteille est donc très facile d’accès, mais c’est toute sa conception qui la rend remarquablement ergonomique. Le bouchon supérieur est en deux parties comme sur toutes les bouteilles en silicone, l’une reste sur la bouteille tandis que l’autre s’en dévisse. Mais le tuyau n’en ressort pas, la bouteille se fiche directement dans la connexion 510. La bouteille a un autre filetage en bas qui la fixe sur le bouchon d’accès. On retire donc tout d’un coup, la bouteille vient avec l’ensemble ce qui rend le remplissage vraiment pratique.

Et la séquence bricolage

Et pour finir, une astuce bricolage pour rendre la bouteille encore plus facile à remplir. À regarder de près l’intérieur du bouchon de verrouillage, j’ai remarqué un rond en silicone qui n’a a priori rien de particulier à y faire. Et au bas de la bouteille, une forme bien particulière que rien ne semble justifier avec comme l’amorce d’un petit tuyau. Avec un foret fin, j’ai percé le fond de la bouteille en plein milieu, au fond dudit début de petit tuyau. Sur la photo ci-dessus, la bouteille noire est d’origine, la blanche a le trou percé visible.

Et ça marche. C’est étanche, et pour remplir la bouteille on peut le faire par le bas, ce qui est plus pratique puisqu’on n’est pas enquiquiné par le tuyau quand on ouvre pour remplir. Bon, je vous l’accorde, ça n’est pas une révolution non plus, mais c’est un petit plus. Faites-le quand même sur une première bouteille en testant l’étanchéité à l’usage avant de le faire sur les trois, on ne sait jamais. Il va de soi que la rédaction décline toute responsabilité en cas de etc. Après tout, qui serait assez tordu pour essayer ce genre de bidouillages au départ, je vous le demande ! Qui ? Ah oui, pas faux.

En résumé

On aime

  • La qualité de fabrication
  • La conception de la bouteille
  • Le verrouillage du déclenchement
  • Fonctionne avec des accus 21700 / 20700 / 18650

On n’aime pas

  • Le bouchon d’accès à l’accu

Conclusion

4,5 /5
 

La Furyan de Lost Vape est une excellente box BF méca. Très bien réalisée, ergonomique, facile à utiliser, alimentée par une 21700 comme un 18650, avec une bouteille géniale et un verrouillage au top. Son bouchon d’accès à la batterie aurait été autre qu’exaspérant, elle était parfaite.

 

Le Furyan de Lost Vape en images

Les derniers articles sur la marque Lost Vape

Test : Furyan – Lost Vape

  • Publié le 6/08/2018

Quand Lost Vape se lance dans la box méca BF, on les attend de pied ferme et on espère beaucoup. À juste titre, puisque la Furyan est une réussite. Ultem et …

Test : Paranormal DNA250C – Lost Vape

  • Publié le 16/06/2018

Lost Vape met à jour sa box double accu Paranormal, en l’équipant du dernier chipset de Evolv, le DNA250 C, qui apporte trois nouveautés : un écran couleur, une meilleure …

Les meilleurs box mods BF (électro)

  • Publié le 26/04/2018

Vous ne voyez la vape qu’en drippers et vous en avez assez de devoir humidifier votre résistance  toutes les 10 bouffées ? Alors les box BF (bottom feeder), aussi appelée “squonker” …

Mais aussi :


 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: Furyan - Lost Vape Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/08/couverture-lost-vape-furyan.jpg Review Author:Review Date: