Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » France : les ventes de tabac en baisse

France : les ventes de tabac en baisse

    Annonce

Comme chaque mois, la direction des douanes a annoncé les chiffres de livraison du tabac chez les buralistes en France, indicateur le plus fiable de la tendance aux achats de cigarettes dans le réseau officiel. Et les chiffres sont bons, très bons, même, sauf pour les buralistes…

Baisse, baisse, baisse

Moins 2,43 % pour les cigarettes, moins 0,23 % pour le tabac à rouler, voilà le bilan des livraisons dans les bureaux de tabac en juillet 2018 par rapport au mois de juillet 2017. La consommation de tabac n’en finit pas de chuter, du moins en ce qui concerne les cigarettes. En effet, sur la même période, la consommation de cigares et cigarillos augmente de 7,6 % et le tabac à priser ou à chiquer est en hausse de 9,01 %. Ces augmentations sont néanmoins à relativiser : si ces secteurs augmentent, leur part dans le volume global est beaucoup plus faible.

Au total, depuis le premier janvier 2018, sur la même période l’année précédente, les livraisons de produits du tabac toutes catégories confondues chez les buralistes a baissé de 9,2 %. A noter que si la baisse sur le tabac à rouler est moins importante que pour les cigarettes manufacturées sur la période de juillet, sa baisse globale est supérieure sur le premier semestre.

Ces chiffres sont des données brutes : à chacun, ensuite, d’en tirer les conclusions, voire d’en revendiquer la paternité. Augmentation des prix du tabac ? Montée en puissance inexorable de la vape ? Sans doute une combinaison des deux, puisqu’il ne fait pas, au contraire d’Agnès Buzyn confondre cause et moyen.

Il est très difficile de comparer la baisse des ventes de tabac à l’augmentation des vapoteurs durant la période, puisqu’il n’existe pas d’indicateur aussi fiable que les services des douanes sur la vape. Aucun regret : cela signifié également qu’il n’y a pas de monopole d’état désastreux sur le moyen de sevrage le plus populaire. Difficile à estimer aussi la part du réseau parallèle, en langage clair du trafic, dans la consommation de tabac.

Une chose est sûre : sauf erreur grave, le tabac est destiné à devenir un produit marginal et obsolète à moyen terme. Ce phénomène pourrait encore être accéléré, si le gouvernement décidait de promouvoir enfin la vape.